Politique

GARD Les défis du Département en 2017

Photo : Coralie Mollaret.
Photo : Coralie Mollaret.

Le président Denis Bouad n’a pas dérogé à la traditionnelle présentation de ses voeux à la presse.

Jovial comme à l’accoutumée, le président socialiste a présenté, hier matin, ses voeux à la presse gardoise. Un exercice dans la continuité de ses prédécesseurs. Après une année 2016 tumultueuse (vote de deux budgets, négociations avec l'opposition et manifestations syndicales…), 2017 s'annonce plus calme. La majorité PS-PCF-EELV espère même quelques bonnes nouvelles : hausse de l'aide de l'État à travers un fonds de soutien et même, baisse du nombre de bénéficiaires du RSA, observée fin 2016.

Développer un pôle d'ingénierie territoriale

Au rythme de la majorité relative, la collectivité mettra en musique plusieurs chantiers. Le premier, le Très Haut Débit : un plan à 250 M, dont 55 M de reste à charge pour le Gard. Le second, les assises du tourisme : une compétence partagée avec les Agglomérations et la Région. « Il nous faut écouter les doléances de celles et ceux qui sont au coeur du premier secteur d’activité économique du Gard », estime l'élu du canton d'Uzès. Enfin, le Département cherche à développer un pôle d'ingénierie territoriale. Avec pas moins de 1 000 cadres A, la collectivité souhaite promouvoir sa "matière grise" en direction des maires qui ont parfois des difficultés à monter des projets. Affaire à suivre...

CM

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close