Actualités

PONT-SAINT-ESPRIT Les travaux de la caserne Pépin, « une belle étape »

Le maire Roger Castillon (2ème en partant de la G.) et les élus ont inauguré les travaux du centre Pépin de Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le maire Roger Castillon (2ème en partant de la G.) et les élus ont inauguré les travaux du centre Pépin de Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La visite, à laquelle a participé une bonne cinquantaine de personnes mardi soir, a duré une bonne demi-heure.

Il faut dire que c’est à un véritable tour du propriétaire que le maire Roger Castillon a invité, et dans un bâtiment de 6 800 mètres carrés de plancher, il y a de quoi faire.

« Ici il y a cinq ans, rien n’allait »

Et de quoi voir aussi : le maire a présenté successivement le nouvel ascenseur, le hall du cinéma, le passage qui rend accessible les salles par l’ascenseur aux personnes à mobilité réduite, le CCAS entièrement refait, la passerelle qui permet de boucler un tour complet au premier étage, avant de finir par les travaux les plus anciens, ceux du centre d’accueil, qui ont un peu plus de quatre ans.

Un manière pour la municipalité de mesurer le chemin parcouru, mais aussi et surtout de tracer l’avenir, les travaux du centre Pépin étant loin d’être finis. « Ici il y a cinq ans, rien n’allait, a ainsi lancé Roger Castillon. Il y avait un centre d’accueil pas aux normes d’accessibilité ni de sécurité incendie, tout comme le reste du site, et la cour était boueuse. » Mise en demeure par le préfet, la commune était face à un choix : engager de lourds travaux ou fermer le site, « un lieu emblématique de Pont-Saint-Esprit », pour le conseiller départemental Christophe Serre.

La mairie choisira de « faire vivre le site » avant d’établir un plan d’actions pluriannuel : « nous avons tenu à réagir car nous comprenions l’intérêt de ce site pour le spiripontains », a rappelé Roger Castillon, alors que la caserne Pépin accueille rien de moins que la bibliothèque municipale, le cinéma municipal, le CCAS, l’école de musique de l’agglo, la police municipale ou encore la salle des fêtes, ainsi qu’une quarantaine d’associations.

Alors à l’heure d’inaugurer les travaux, « une belle étape dans l’évolution de Pont-Saint-Esprit franchie avec l’Etat, l’agglo et le Département », le maire a de nouveau présenté ce qui ferait 2017 au centre Pépin : « cette phase 3 va surtout concerner la protection entre la salle des fêtes et l’école de musique, sa mise aux normes et la mise aux normes de l’accès piétons de l’avenue Gaston-Doumergue. » Par ailleurs, l’édile a annoncé le déménagement très probable de la police municipale, la réfection des locaux en vue de la création du guichet unique de la mairie et l’arrivée progressive à l’étage des services la mairie annexe porte-sud « qui disparaîtra d’ici deux ou trois ans. » Restera encore un gros chantier à aborder, la réfection des toitures de la caserne : « on va y aller par étapes. »

Pour l’heure, la municipalité a investi environ 3 millions d’euros dans les trois premières phases de travaux, la réfection du centre d’accueil et de la cour, « et quand on aura tout terminé, on en sera à 4,5 ou 5 millions d’euros, et on aura alors un formidable outil de travail au service des spiripontains. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité