ActualitésPolitique

LAUDUN-L’ARDOISE Des voeux nouvelle formule pour une année « de continuité »

Le maire de Laudun-l'Ardoise Philippe Pécout, lors de la cérémonie de voeux de sa commune vendredi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le maire de Laudun-l'Ardoise Philippe Pécout, lors de la cérémonie de voeux de sa commune vendredi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Un saxophoniste sur la scène, des petites tables rondes, un buffet largement entamé avant le discours du maire qui d’ailleurs n’est pas monté sur scène derrière un pupitre : c’est peu dire que le format de la traditionnelle cérémonie de vœux a évolué cette année à Laudun-l’Ardoise.

C’est un Philippe Pecout sans cravate mais muni d’un micro-cravate et de petites fiches qui a pris la parole vendredi soir au milieu de ses administrés présents au Forum.

Le pacte communal, « un travail nécessaire, parfois ingrat et impopulaire »

« Une nouvelle formule qui se veut moins protocolaire, plus chaleureuse, plus dynamique et dont mon intervention sera brève et synthétique » a lancé l’édile en guise d’introduction. Un propos synthétique dont ont été expurgés les faits et réalisations de la commune en 2016, « les outils de communication dont nous disposons ont été là pour en parler et en expliquer la démarche. »

Après une séquence d’hommages aux agents communaux, aux forces de sécurité ou encore aux élus, avec « une pensée émue » pour le conseiller municipal Jannick Reboul décédé en 2016, Philippe Pecout a évoqué les échéances électorales des prochains mois : « Je formule le souhait que le choix (des Français, ndlr) soit raisonné et attaché aux valeurs de notre République. Que chaque électeur puisse se déterminer sur des propositions concrètes et non démagogiques, des orientations et des projets nécessaires pour notre pays tout en ayant à l’esprit que ce dernier doit se réformer et s’adapter dans un monde en perpétuel mouvement. »

Format nouveau et absence de bilan de 2016 laissaient plus de place à la présentation de 2017. « Une année de continuité dans la maitrise des finances publiques au regard notamment du dernier rapport de la chambre régionale des comptes » a présenté Philippe Pecout, avant de revenir sur l’augmentation de la fiscalité locale décidée l’année dernière dans le cadre du pacte communal : « ce travail nécessaire, parfois ingrat et impopulaire, devra donner à cette collectivité les moyens de poursuivre son développement, garder son dynamisme tout en engageant dès les mois prochains des investissements dans divers domaines. » Les taux de fiscalité de 2017 n’ont quant à eux pas été abordés. Peut-être, sait-on jamais, une autre conséquence de la nouvelle formule, au demeurant plutôt réussie.

Des projets et des choix

Et l’édile d’évoquer les aménagements urbains et réfections de voirie, l’extension de la cantine de l’école maternelle Kergomard, des aménagements dans l’école Lapierre, l’embellissement de certains espaces publics, la révision du PLU ou encore « le lancement d’une opération urbaine dans laquelle seront construites des habitations, une maison en partage ainsi qu’un pôle médical. » Passant aux dossiers d’intérêt intercommunal, Philippe Pécout évoquera la nouvelle déchetterie, l’aire des gens du voyage et, c’est savoureux compte tenu des dernières polémiques, la réhabilitation de la maison d’Albert André. 2017 sera également une année décisive pour la lourdement déficitaire piscine couverte, qui n’a pas été reprise par l’agglo et qui reste donc dans le giron communal, et qui fera « l’objet de choix nécessaires à (sa) continuité ou à (son) affectation à d’autres fonctions qu’elles soient publiques ou privées. »

Revenant aux hommages, le maire saluera le monde associatif de sa commune, dont il soulignera la qualité du cadre de vie et les atouts, notamment touristiques et économiques. « Bien que le temps paraisse long, les projets économiques à l’Ardoise évoluent peu à peu, autour de lieux comme le port sur le Rhône, le parc régional d’activité ou encore l’ancien site Arcelor-Mittal », expliquera le maire avant de remercier les acteurs économiques du territoire et d’achever son propos en souhaitant « que notre commune de Laudun-l’Ardoise évolue sous le signe de la diversité, du partage, du respect. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “LAUDUN-L’ARDOISE Des voeux nouvelle formule pour une année « de continuité »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité