ActualitésSociété

NÎMES Jean-Paul Boré entre vœux humanistes et devoir politique

Les voeux de Jean-Paul Boré et de TPNA à lAtria devant une grosse centaine de personnes Photo Anthony Maurin).
Les vœux de Jean-Paul Boré et de TPNA à l'Atria devant 150 personnes (Photo Anthony Maurin).

Vous êtes les bienvenus à bord de l’Arche de Boré. Tous Pour Nîmes et son Avenir revient aux fondamentaux et prépare les futures échéances électorales.

Le rôle du citoyen n'échappe pas aux adhérents de TPNA. Pour Jean-Paul Boré, le porte-parole de l'association, les Nîmois doivent songer à leur "Rôle citoyen indispensable. Un peuple respecté, écouté, associé, porteur d’un projet est capable du meilleur". Et du meilleur, pour cette année charnière, il en faudra. TPNA ne perd pas l'espoir et veut mobiliser autour d'un projet fédérateur.

"Chers amis, j’avais annoncé l’an passé notre décision de prendre mieux encore en compte l’impératif pour notre mouvement citoyen, de s’inscrire dans la mobilisation du plus grand nombre. Parole tenue. Nous l’avons fait en modifiant nos statuts pour être en conformité avec un manifeste décrivant clairement nos ambitions. Celles d’agir pour une société juste où devoirs et droits, dans cet ordre, sont la règle" avoue Jean-Paul Boré. Devoirs et droits sont le cœur de ce projet humaniste qui n'a qu'un seul objectif, la paix.

Jean-Paul Boré (Photo Anthony Maurin).
Jean-Paul Boré (Photo Anthony Maurin).

"Il s’agit d’appeler à agir partout" poursuit Jean-Paul Boré. Tantôt versé dans l'écologie tantôt dans les problématiques de migrations humaines, le discours colle à l'actualité. "Les citoyens qui ne veulent pas d’une conception de la politique axée seulement sur le court terme tournant le dos à ces impératifs, doivent s’engager, envahir ce terrain le plus rapidement possible". Le FN et sa percée à Beaucaire, ville natale de Jean-Paul Boré, n'est pas rassurant pour l'association. "Nous savons d’où viennent la plupart des électeurs du FN, cités ouvrières, villages et grandes entreprises. Reste-t-on au chaud en attendant les prochaines municipales où nous serons de toute évidence candidats? Il ne s’agit pas de se disputer les maigres scores des uns ou des autres dans un abstentionnisme record. Il s’agit plutôt de savoir si notre engagement permettra de mobiliser cet électorat éloigné des bureaux de vote". Sans oublier de noter la force de mobilisation qui suit actuellement Emmanuel Macron, Jean-Paul Boré prévoit l'avenir de son mouvement.

Même si sa fameuse plateforme ne pas encore prête à voir le jour, le porte-parole n'hésite pas à remttre le sujet sur la table. "Un projet de 6000 emplois bloqué pour des raisons inacceptables si l’on se place du côté de l’intérêt général. Le choix de la spéculation immobilière a été fait sur la base de travaux LGV où le projet de plateforme internationale et multimodale de fret pouvait voir le jour, avec pour autre conséquence des opérations immobilières au sud de Garons. Evidemment que la venue d’Orchestra est une bonne chose. Mais entre 30 emplois à l’hectare et 100 emplois à l’hectare cela donne à réfléchir non? Ce projet qui inscrirait le Gard au premier plan de l’activité nationale et internationale, tourisme compris, de la grande Région?".

Au Novotel Atria à Nîmes, Les voeux de TPNA Photo Anthony Maurin).
Au Novotel Atria à Nîmes, Les voeux de TPNA (Photo Anthony Maurin).

Emploi, art, culture, laïcité, statut de l'élu avec la fin des indemnités, sécurité, paix... Et encore des ambitions pour Nîmes et son agglomération. "Notre association ne bénéficie ni de subvention ni des dispositions fiscales comme les partis. Évidement que la question du rassemblement et des alliances se pose à tous et au mouvement citoyen aussi. Nous y sommes prêts. Comment avoir confiance dans des leaders politiques... C’est tout cela qui est en cause et qui fait que TPNA a décidé de s’engager dans la prochaine période" conclut Jean-Paul Boré.

Pour finir, quelques mots de l'ultime discours de Barrack Obama et un tantinet de Pierre Dac pour détendre l'atmosphère réchaufferont les cœurs transis. Des "bonnes nouvelles" seront prochainement annoncées. Le mouvement TPNA se lancera-t-il dans un élan législatif sur les 1ère et 6ème circonscriptions gardoises?

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité