Culture

DOMAZAN En images : des dessins d’enfants ouvrent des écoles

Le livre Dessine-moi ton pays, d'Aude et Olivia De Prelle, dont est issue l'exposition (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le livre Dessine-moi ton pays, d'Aude et Olivia De Prelle, un livre devenu exposition (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Il est des expositions qui deviennent des livres, mais ici c’est l’inverse.

Le château de Bosc, à Domazan, accueille jusqu’au 12 mars une exposition de dessins d’enfants tirés du livre de deux jeunes soeurs Belges, Aude et Olivia de Prelle.

700 livres vendus = une salle de classe

Les deux soeurs ont demandé à des écoliers de 8 à 14 ans à travers 56 pays du monde, sur tous les continents, de dessiner leur pays. Elles ont ensuite rassemblé les dessins et les ont accompagné des commentaires des enfants sur leur oeuvre, ainsi que d’informations sur les pays concernés, faisant de l’ouvrage intitulé « Dessine-moi ton pays » un véritable atlas ludique et pédagogique.

La Mongolie, par Odonchimeg, 11 ans (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La Mongolie, par Odonchimeg, 11 ans (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Un ouvrage caritatif puisque, « les bénéfices du livre servent entièrement à la construction d’écoles en République démocratique du Congo », explique la présidente de l’association France Université Butembo, Mylène Fournier. C’est cette association, basée dans l’Essonne, qui s’est vu confier la réalisation des salles de classe pour la région du Butembo, en RDC.

La Belgique vue par Mayel, 12 ans (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La Belgique vue par Mayel, 12 ans (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

En 25 ans d’existence, l’association a déjà financé sur ses fonds propres 18 salles de classe, capables d’accueillir 43 élèves chacune, et de permettre à nombre d’entre eux de recevoir un enseignement dans un cadre décent. Pour l’heure, 1 800 livres ont été vendus, « de quoi faire trois salles de classe », note la présidente, avant de préciser que France Université Butembo financera deux salles de plus sur ses fonds propres en 2017. Sachant que ce nombre pourra augmenter en fonction des ventes de l’ouvrage.

En plus des salles de classe, l’association a créé sur place « une bibliothèque universitaire, avec 600 000 livres pour les écoles », attribue des bourses de 150 dollars par an à des étudiantes, ou encore envoie des machines professionnelles et informatiques sur place.

à Gauche, le dessin du Brésilien Vinicius, 10 ans, et à droite celui du Congolais Katembo, 11 ans (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
à Gauche, le dessin du Brésilien Vinicius, 10 ans, et à droite celui du Congolais Katembo, 11 ans (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Outre cet aspect caritatif, l’exposition permet de découvrir des dessins d’une grande qualité, donnant un aperçu de la manière dont les enfants perçoivent leur pays, souvent loin des clichés. Le lieu a laissé une place aux créations spontanées des jeunes qui souhaiteraient participer à l’exposition, «  il y a des pinces libres pour y accrocher les dessins que feront les enfants d’ici », précise Mylène Fournier.

Plus largement, la présidente de l’association, dont c’est la toute première exposition, souhaiterait « faire connaître ce livre, qui est un bon support pédagogique, partout en France », et cherche d’autres lieux dans le pays.

L’exposition Dessine-moi ton pays, jusqu’au 12 mars au Château de Bosc, sur la RN 100 à Domazan, ouvert de 14 heures à 17h30. Entrée libre et gratuite, livre en vente sur place. Plus d’informations ici.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

30 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité