A la uneFaits Divers

NÎMES Chien pendu : 1000€ à celui qui retrouvera le coupable

Le panneau de signalisation où le chien a été retrouvé pendu. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Le panneau de signalisation où le chien a été retrouvé pendu. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Au petit matin mercredi dernier, un chien a été retrouvé mort, pendu à un poteau, rue Henri Revoil, par les éboueurs de la ville de Nîmes. Aujourd’hui, la mobilisation s’organise pour mettre la main sur le coupable de cet acte de cruauté.

Le quartier, résidentiel, est calme. En ce samedi matin humide mais ensoleillé, des passants promènent leur chien dans la rue Henri Revoil. Personne ne peut imaginer l’épouvantable scène qui s’est déroulée ici, quelques jours plus tôt, dans la nuit du 31 janvier au 1er février. Mais cette affiche, cette photo et ces fleurs posées à côté d'un poteau, au bord de la route, rappellent une nuit d’horreur.

Comme chaque matin, les éboueurs sillonnent les rues nîmoises. Ce mercredi 1er février, ils font une macabre découverte : un chien, de race Pitbull, est pendu à un panneau de signalisation, fixé contre un mur. Le pauvre animal est mort. Sur le mur, des traces de sang, mais aussi de griffures, laissant penser que le chien a tenté de se débattre. « Il a été pendu vivant après avoir été tabassé », affirme Nathalie, engagée dans la protection animale. Un acte cruel qui ne restera pas sans suite : une enquête a été ouverte pour retrouver le coupable.

Un rassemblement hommage

Plusieurs jours après les faits, on ne sait toujours pas qui était le propriétaire de ce Pitbull. « Ce chien, je ne l’ai jamais vu dans le quartier ! », assure une habitante. La nuit du drame, elle n’a pas entendu aboyer non plus, tout comme d’autres voisins qui n’ont rien remarqué de particulier. L’animal a-t-il été frappé ailleurs avant d’être amené rue Henri Revoil ? Est-il la cible d’un « jeu » aussi stupide qu’horrible ? Est-il la victime de son propre propriétaire ? Autant de questions qui restent sans réponses.

Une chose est sûre : les citoyens ne veulent pas que cet acte soit passé sous silence. Alors, parallèlement à l’enquête menée par la Police, Nathalie et ses camarades se mobilisent. « Nous avons récolté des fonds pour ouvrir une cagnotte de 1000 euros. Cette somme sera reversée à la personne qui permettra d’arrêter le coupable », explique-t-elle. De quoi, peut-être, délier les langues.

Mardi 7 février, à 17h30, un rassemblement est organisé dans la rue Henri Revoil, en hommage à ce pauvre animal sans nom. L’occasion de distribuer des tracts dans le quartier, sous forme d’appel à témoins, pour retrouver le ou les individus à l’origine de cet acte effroyable. Des agissements qui, rappelons-le, sont punis par la loi à raison d’une amende pouvant s’élever jusqu’à 30 000 euros et deux ans de prison. Ainsi, comme l’espèrent les riverains, le chien martyr de la rue Henri Revoil ne mourra pas dans l’indifférence.

 Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

18 réactions sur “NÎMES Chien pendu : 1000€ à celui qui retrouvera le coupable”

  1. Que ce pauvre animal soit vengé. On ne peut pas laisser un tel acte tomber dans les oubliettes. LES ANIMAUX BIEN TROP SOUVENT LA CIBLE DE DETRAQUéS. NE MANQUONS PAS UNE OCCASION DE FAIRE TOUT NOTRE POSSIBLE POUR DEFENDRE LES PLUS FAIBLES !

  2. Un tel acte ne peut rester impuni : pour rendre hommage et justice à ce pauvre chien, innocente victime d’un tortionnaire sadique et pour éviter qu’il ne se perpétue à nouveau. Ces dernières années se multiplient les maltraitances envers les animaux (chiens enterrés vivants, battus, défénestrés, chats jetés contre un mur, etc.).
    Il faut retrouver le(s) dangereux bourreau(x)de ce chien, avant qu’il(s) ne fasse(nt) – peut-être – d’autres victimes.
    Merci !

  3. IL NE FAUT PAS QUE CE CRIME ET CET ACTE DE BARBARIE RESTE IMPUNI ET IL FAUT ABSOLUMENT QUE LE OU LES COUPABLES SOIENT RETROUVES ET SEVEREMENT PUNIS

    1. vous avez raison il doive etre punis ces allan au veto j etais outrée comment faire de tels chose qui prenne de la prison de ce qui on fais çaqui prenne le maximum

  4. Il est impératif que le ou les coupable(s) de cet acte ignoble soit retrouvé(s) et puni(s). Quelqu’un capable de faire ça à un chien est quelqu’un qui est capable de faire ça à un humain. Donc, que ceux pour qui ça n’est « qu’un chien » n’aillent pas s’imaginer que ce n’est pas si grave que ça! Quelqu’un capable de faire ça est capable du pire, et le fera un jour si les circonstances s’y prêtent (ou juste pour un regard ou tout autre chose insignifiante qui ne lui plaira pas).

  5. On ne retrouve pas de caniches pendus à des poteaux par leur maîtres, tel maîtres: tels chiens. Retrouver le maître oui, pour le faire payer, mais pas pour venger le molosse.

    1. Et pourquoi on le vengerait pas? Un Pitt vaut autant qu’un Chihuahua ou un berger allemand ou meme une grenouille

    2. On retrouve des chiens de toute race maltraités à mort par des monstres. Recemment, un epagneul breton enterré vivant.Je ne comprends par votre remarque.Etiqueter ce pauvre chien de molosse me semble curieux,c’est une victime de monstruosité humaine. Les staffs sont des chiens adorables quand l’humain ne fait pas n’importe quoi avec.

    3. Non! Pas tel maître tel chien qu’elle que soit la race ils doivent être traités dignement. Un animal n’a pas à subir la folie meurtrière de détraqués mentals. Si seulement les lois qui sont sensés les protéger étaient réellement appliques, il ni aurait certainement pas ou moins d’actes de barbaries perpétrés par des debiles mentaux et lâches de surcroît capables de s’en prendre uniquement à plus faibles et sans défenses. C’est le même principe que pour toute amende, il ni à de résultats que lorsque on touche au porte monnaie, pourquoi l’appliquer pour des limitations de vitesse, de stationnement ou autre et pas pour ce genre de crimes gratuits ? Tout simplement parce que il ni à aucune volonté politique pour défendre les laissés-pour-compte et pourtant ça remplirait les caisses de l’état ! A croire qu’il y a d’autant tordus parmi eux pour permettre, approuver et cautionner de tels agissements, car ne rien faire pour eviter ca revient a approuver.

  6. PARTAGER EN MASSE !Il faut faire le buzz autour de cette histoire de JUSTICE (le pauvre chien pendu à Nîmes) afin d’encourager la police à ne rien lâcher et les médias à s’y intéresser et surtout afin de retrouver le coupable ! Il ne faut rien lâcher, n’oublions pas ce pauvre animal !!!
    NE PAS HESITER A LAISSER UN COMMENTAIRE SOUS L’ARTICLE D’OBJECTIF GARD( lien ci-dessous en commentaire). MERCI !
    NOUS DEVONS EGALEMENT FAIRE NOTRE POSSIBLE POUR PARTICIPER A LA CAGNOTTE, 1,2,3,5 EUROS OU PLUS, CHACUN EN FONCTION DE SES MOYENS. CES PETITES SOMMES CUMULEES NOUS PERMETTRONS D’ATTEINDRE L’OBJECTIF.
    QUE JUSTICE SOIT VENGé !
    PARTAGER EN MASSE !

  7. J’espère que le ou les auteurs de cette barbarie seront identifiés rapidement, qu’ils passeront devant la justice et prendront la peine maximum. Personnellement, je les maudis.

  8. D’accord avec un des commentaires : C’est à nos dirigeants de légiférer et durcir les peines relatives aux actes de cruauté. : Qu’il s’agisse d’enfants, de personnes âgées ou bien d’animaux, les sanctions sont bien ridicules au regard des atrocités commises. Je suis révoltée. Ce n’est pas au peuple de faire respecter la loi et d’investiguer..et pourtant, sans ce groupement de personnes sensibles, ce chien aurait été dépendu et jeté à la benne comme un vulgaire objet. Je soutiens ces personnes à la recherche du/des coupables. La race de chien ne rentre pas en ligne de compte une vie est une vie.

  9. Cela me fait penser au traitement réservé à ces pauvres galgos, les lévriers espagnols qui sont sacrifiés après des courses, par punition, pendus vivant et agonisant lentement…Les lois ont changé, l’animal est maintenant « doté de sensibilité ». Il faut faire appliquer ces lois, merci à tous pour vos actions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close