Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /data/www/root/www.objectifgard.com/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 690
A la unePolitique

NÎMES Retour de Jean-Paul Fournier et vote du budget… Ce qu’il faut retenir du conseil municipal

Pour la première fois à la tête du Conseil Municipal, Franck Proust a fait preuve de calme et de sérénité en laissant la parole aux élus de lopposition (Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Ce samedi matin, le premier conseil municipal de l’année 2017 s’est ouvert à 8h avec 55 délibérations au programme.

Come back !

Amaigri, mais toujours agacé par les interventions trop longues de Catherine Bernié-Boissard - signe de bonne santé - Jean-Paul Fournier a tenu son premier conseil municipal depuis ses ennuis de santé de l’été dernier. Tous les groupes, que ce soit au sein de la majorité ou de l’opposition, ont fait connaître leur plaisir de voir le maire de Nîmes reprendre sa place. Classe.

Tous égaux ?

Le conseiller municipal délégué au Personnel et à la Laïcité, Christophe Rolland, a présenté le rapport annuel sur la situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Il note que celle-ci est respectée au sein du conseil municipal qui compte 55 élus avec 27 femmes et 28 hommes. Au sein de la ville, il y a 2 418 fonctionnaires dont 1 340 femmes et 1 078 hommes. En catégorie A, il y a 107 femmes pour 88 hommes. En catégorie B, c’est la parité parfaite avec 156 de part et d’autre. Et 1 077 femmes pour 833 hommes en catégorie C.

Taxes

Le conseil municipal a voté les taux des trois taxes de la fiscalité directe. La taxe d’habitation à 29,33%, la taxe foncière sur les propriétés bâties à 31,05% et celle sur les propriétés non bâties à 83,76%. Le rapporteur de la délibération Yvan Lachaud indique que pour la 16ème année consécutive, le taux des taxes n’augmente pas. Thierry Jacob, pour le Front National, manque de s’étouffer : « Ne pas augmenter les taux est la moindre des choses. Nîmes est sur le podium des villes les plus taxées ».

Budget

Yvan Lachaud a continué sur le vote du budget qu’il a présenté et qui s’élève à 326M€. Pour les grandes lignes, il retient que la ville a une capacité d’investissement de 55M€ en 2017. Les charges à caractère général baissent de 3%, celles du personnel restent stables. Quant à l’autofinancement, il s’élève à 36,6M€, « un effort majeur », note l’adjoint aux finances. Tout comme pour la dette qui a baissé de 31% depuis 2001. Dans l’opposition, François Seguy déplore « la dégradation de l’épargne, la baisse des subventions aux associations et des investissements faibles à part pour le Musée de la Romanité ».

L’urbanisme n’ira pas à l’Agglo

La délibération 12 portait sur le refus de transfert du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal de la mairie de Nîmes vers Nîmes Métropole. Jacky Raymond, vice-président de Nîmes Métropole, a indiqué que le groupe UDI ne souhaitait « pas prendre part au vote » en ajoutant toutefois à l’intention de Jean-Paul Fournier que ce transfert serait « loin de priver les maires » et qu’il y a « nécessité à approfondir la réflexion sur cette démarche positive ». Quelques minutes plus tard, Fournier réplique : « Je n’apprécie pas la démarche du groupe UDI car on est là pour soutenir la ville de Nîmes ».

L’urbanisme II

Pour défendre ce refus de transfert, Franck Proust est monté au créneau : « Qui plus que le maire connaît sa commune ? Enlever la compétence de l’urbanisme au maire, nous sommes contre. Demain, si on a un président de l’Agglo qui va à l’encontre des projets nîmois (exemple fictif, NDLR), qu’est-ce que l’on fait ? Car la seule signature qui comptera, ce sera la sienne. Non, le maire et seul le maire doit être maître de son territoire »

En bref :

- A l’occasion d’une délibération sur un déficit de caisse à la piscine Fenouillet, l’adjoint aux sports Julien Plantier a fait savoir que la piscine serait fermée « encore quelques semaines». L’explication ? « On ne sait pas d’où vient la fuite ». Rien à voir avec l’actualité nationale des Républicains.

- S’appuyant sur un article du Figaro lors d’une intervention, Catherine Bernié-Boissard a été gentiment moquée par le député européen Franck Proust : « Je voulais vous féliciter Madame. Je vois que vous avez évolué dans vos lectures».

- Apprenant par la voix de Jean-Paul Fournier que c’est aujourd’hui l’anniversaire de Laurent Burgoa, l’ensemble du conseil municipal a applaudi l’adjoint au maire délégué à la rénovation urbaine.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES Retour de Jean-Paul Fournier et vote du budget… Ce qu’il faut retenir du conseil municipal”

  1. Le conseiller Jacob, très proche des idées Lepéniste de Marinette, aurait pu s’étonner que le Maire ne propose pas une diminution des taux des impôts locaux, absolument indispensable, avec à l’appui, des économies sur les frais de personnel, qui est pléthorique… Pauvres contribuables nimois !
    La ville de Nîmes mériterait mieux que la clique Fournier (le peintre sénateur), Dumas (la députée bien sapée) et Proust (l’assureur député européen) : le rapport coût/efficacité de ces trois politiciens professionnels est accablant pour le contribuable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /data/www/root/www.objectifgard.com/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 651