Politique

RÉGION Carole Delga (PS), menacée de mort

La tête de liste PS Carole Delga en meeting hier soir. EL/OG
La présidente PS de la Région Occitanie, Carole Delga. EL/OG

La présidente (PS) de la Région Carole Delga a reçu des menaces de mort mardi, suite à une altercation en conseil régional avec un élu FN. 

Des agissements « lâches », « indignes » et « contraires aux valeurs républicaines ». Voilà comment la députée PS du Gard, Françoise Dumas, qualifie les menaces de mort proférées à l’encontre de Carole Delga. Ce mardi, un message violent a été posté sur la page internet de la Région, révélé par nos confrères de France 3 Occitanie :

« Honte à Carole Delga qui ose enlever le micro à un élu FN. Cette info sera relayée dans tous les médias bande de pourris de gauchiasses ! Vous êtes une honte pour la France et un jour on vous massacrera tous socialos de merde ! En espérant que la famille Delga se fasse égorger dans un prochain attentat ! ».

Dépôt de plainte 

Ce post fait suite à l’altercation entre la présidente de la Région et l’élu FN du Lot, Emmanuel Crenne, lors du conseil régional du 2 février. Carole Delga avait alors arraché de ses mains le micro du frontiste qui avançait que ses « prédécesseurs socialistes avaient voté les pleins pouvoirs à Pétain ».

La présidente de la Région a déposé plainte, hier à Toulouse, pour « outrage » et « menaces de mort ». Les responsables régionaux et départementaux du Front National ont condamné rapidement le message injurieux. Yoann Gillet, président FN du Gard, a publié sur sa page Facebook : « le Front National a condamné sans réserve, comme il l’a toujours fait, les violences, d’où qu’elles viennent et à l’égard de qui que ce soit ».

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “RÉGION Carole Delga (PS), menacée de mort”

  1. « le Front National a condamné sans réserve, comme il l’a toujours fait, les violences, d’où qu’elles viennent et à l’égard de qui que ce soit »
    Bien sûr et tout le monde croit Yoann Gillet !!

  2. Le problème c’est qu’avant le Front national disait tout haut ce qu’une partie des gens pensaient tout bas. Aujourd’hui les dirigeants du FN sont dépassés dans les outrances par une partie non négligeable de leur électorat. C’est plus la parole libérée , c’est la parole dégueulasse, violente , obscène. Le FN doit même calmer leurs pires supporters, les beaufs les plus racistes, …pour arriver au pouvoir. Après, ils pourront lâcher tous les affreux …comme en 40.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité