LÉGISLATIVES Quelle stratégie pour le Front National ?

De gauche à droite. Julien Sanchez, Gilbert Collard et Yoann Gillet. Photo DR. S.Ma

De gauche à droite. Julien Sanchez, Gilbert Collard et Yoann Gillet. Photo DR. S.Ma

Dans le Gard, le Front National est le seul parti à ne pas avoir dévoilé le casting de ses candidats aux Législatives. Un oubli ? Sûrement pas.

Avez-vous déjà joué à Qui est-ce ? Ce jeu de société où l'on doit deviner le personnage de son adversaire ? C'est à ça que joue journalistes et frontistes. Les questions portent sur l'identité des six candidats FN aux Législatives, gardée secrète par le parti. Les réponses des cadres locaux sont toutes les mêmes : « priorité d'abord à la campagne présidentielle de Marine Le Pen ! ». Le FN ne semble pas très joueur... C'est donc concentré sur l'élection que le trio Collard, Sanchez et Gillet livre bataille. Proches de Marine Le Pen, le député, le maire FN de Beaucaire et le secrétaire départemental ont donné le coup d'envoi, samedi, de leur campagne. Leur stratégie ? Créer un lien entre les électeurs et Marine Le Pen. Susciter cette même empathie dont a bénéficié le candidat Les Républicains, François Fillon, après son passage dans l'émission de Karine Le Marchand, Une ambition intime.

L'intimité entre l'électeur et les candidats FN aux Législatives n'a pas lieu d'être. Les candidats « mystères » surferont plutôt sur la dynamique de la fille Le Pen. D'ailleurs, les frontistes s'accordent à le dire : « aux Législatives, c'est d'abord l'étiquette qui compte ». Attention à ne pas négliger le casting… En la matière, le FN a déjà commis quelques écueils. Parmi les candidats, le rempilage du député Collard, sur la 2ème circonscription, est un secret de polichinelle... Sur ce territoire, les questions s'orientent sur son suppléant, qui pourrait être son attaché parlementaire et élu FN de Vauvert, Nicolas Meizonnet.

Qu'en est-il des 5 autres circonscriptions ? Pour les 3ème, 4ème, 5ème et 6ème, se seront probablement les secrétaires de circo. Dans l'ordre, on retrouve : la conseillère régionale Monique Tezenas du Montcel, l'ex-candidate aux départementales Brigitte Roullaud et les élues nîmoises Daniela De Vido et Laurence Gardet. Quid de la 1ère,  un territoire électoral comprenant la commune de Beaucaire ? Stratégique, une candidature du maire Julien Sanchez le forcerait, en cas de victoire, à quitter la mairie… Un choix cornélien pour l'édile et pour Marine Le Pen qui souhaite s'enraciner dans le Gard. Yoann Gillet pourrait-il partir à sa place ? À Qui est-ce ?  le FN préfère sans doute le jeu des chaises musicales…

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Partager