A la uneActualitésSociété

GARD Le contournement ouest de Nîmes va-t-il enfin voir le jour?

Le Pôle Métropolitain Nîmes-Alès, les communes des de Caveirac et Milhaud, la DREAL, la Région ou encore le Conseil départemental et tous les financeurs du projet étaient en comité de pilotage relatif au contournement routier ouest de Nîmes Photo Pref 30).

L'Arlésienne alésienne sortira-t-elle enfin de son terrier? Les plus anciens en parlaient déjà alors qu'ils étaient de jeunes gardois mais le contournement ouest de Nîmes se formalise et devient une réalité. La concertation du projet aura lieu entre le 27 février et le 7 avril.

La RN106 n'est pas encore terminée que l'on pense déjà, ou enfin, au contournement ouest de Nîmes. Les deux projets sont différents, mais complémentaires. L'idée est de faire sauter le bouchon qui coagule à l'entrée nord-ouest de Nîmes avant de finir la RN 106 entre La Calmette et le nord de Nîmes.

Nous n'en sommes qu'à la concertation mais c'est un bond de géant qui vient d'être fait par les autorités... Tout un chacun pourra y aller de son petit avis, de sa certitude ou de sa connaissance du terrain et des enjeux à venir. Lors d'un premier comité de pilotage auquel ont participé les collectivités concernées ainsi que les communes de Caveirac et Milhaud, on en sait un peu plus sur le futur contournement.

Au stade de la concertation, nous n'en sommes pas encore à l'enquête d'utilité publique mais des financements sont inscrits au Plan Etat-Région 2015-2020. Au planning, la concertation a lieu en 2017, les études et enquête publique en 2018, la préparation des travaux en 2019 et le début des travaux en 2020 avec une mise en service du contournement pas avant 2025 "si tout va bien" tempère Didier Lauga, Préfet du Gard.

Pour que tout aille bien, avant de travailler sur le tracé, il est préférable de travailler sur différentes options pour une analyse multicritères plus précise fin de recueillir des avis et de partager le plus possible les propositions établies. Un choix définitif et parfaitement concerté devrait voir le jour dans quelques mois et avec lui un tracé qui contentera tout le monde.

contournement-nimes-ales2

La concertation évoque en premier lieu la déviation de la RN106 qui traverse actuellement Nîmes et qui crée des bouchons dignes d'une capitale européenne. Sur 12 kilomètres et toujours sur le modèle d'une 2X2 voies, le contournement aura 4 points d'ancrages. Un premier au niveau du Mas de Ponge, un deuxième sur la route de Sauve, un troisième sur la route de Sommières et un dernier à l'entrée de l'autoroute A9.

Le projet comporte 4 segments et les variantes, au nombre de 2 par segment, sont à l'étude. L'Etat a ses préférences mais sera enclin à des modifications et à l'écoute des attentions portées. Ce tracé semble présenter le plus d'avantages mais rien n'est encore acté, vous avez la parole. Autant de nuances qui peuvent obstruer un projet mal définit à la base.

Petits problèmes, le raccordement à l'autoroute, celui à la RN113 et l'accès à la commune de Caveirac... Si les automobilistes veulent rejoindre l'autoroute, ils passeront par l'échangeur qui sera déplacé et paieront. S'ils veulent rejoindre directement Nîmes, gratuitement, ils devraient sortir à l'échangeur (Caveirac) d'avant mais le tracé est loin d'être choisi. Pour le  raccordement à la 113, il existe une idée qui n'est pas tout à fait inscrite au projet mais qui devrait s'y coller. Le "barreau" complémentaire reste à étudier et à définir mais la zone (entre Milhaud et Saint-Césaire) est établie. Autre petit problème en perspective, la commune de Caveirac souhaiterait déjà peaufiner les conditions de raccordement car la RD40 a déjà un trafic conséquent.

Améliorer le cadre de vie et les déplacements routiers en fiabilisant les temps de parcours mais aussi mieux organiser les déplacements sur le territoire sont les enjeux de ce contournement. "Ce dossier a vocation à être inclus au sein de plusieurs plans Etat-Région. 10 millions d'euros sont mis pour le premier, c'est une somme conséquente mais il en faudra bien plus pour aller plus loin! A ce jour, sinon la logique, personne ne garantit l'aboutissement du projet mais on n'a jamais été aussi prêt!" affirme Didier Lauga.

A l'horizon 2035, les projections évoquent entre 18000 et 33000 véhicules par jour qui emprunteraie la déviation tant attendue. Le contournement permettrait de délester la RN106 d'environ 30% de son trafic actuel et pour pousser le bouchon ou débloquer une autre Arlésienne, du côté du point d'ancrage du Mas de Ponge, la compatibilité avec la future déviation nord de Nîmes sera effective.!

Coût total des travaux estimé entre 160 et 180 millions d'euros. Site Internet en ligne mais opérationnel dès la semaine prochaine. Le bilan de la concertation sera donné avant l'été.

contournement-nimes-ales

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 31 ans et suis journaliste depuis près de dix ans. Nouveau dans l'équipe d'Objectif Gard, je suis en charge de l'actualité de la Camargue Gardoise. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions.

Vous aimeriez aussi

4 réactions sur “GARD Le contournement ouest de Nîmes va-t-il enfin voir le jour?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Close
Close