ActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Mine de rien, Nîmes n’est pas si loin…

Lunion fera la force de ce déplacement. Les Croso doivent relever la tête et poursuivre leur belle série en cours en Ligue 2 Photo Anthony Maurin).
L'union fera la force de ce déplacement (Photo Anthony Maurin).

Le Nîmes Olympique, 7ème de Ligue 2 avec 39 points, se déplace ce soir à Bourg-en-Bresse pour affronter le FFBB, 8ème avec 38 points. Le choc de ce début d'année 2017 aura lieu dans l'Ain pour le compte de la 28ème journée du championnat.

Finalement, Nîmes n'est pas si loin que ça... Mais Bourg-Péronas non plus! D'ailleurs, c'est le grand duel des deux meilleures équipes au classement 2017, deux clubs qui ne sont séparés que d'un petit point en 27 matchs joués. "C'est surprenant mais les autres équipes ont du mal à avancer. La ligue 2 est très resserrée et personne ne maîtrise vraiment les débat hormis Brest qui semble bien placé. Si d'autres équipes espèrent, pourquoi pas nous?" lance l'entraîneur Bernard Blaquart. Il reste 11 matchs à jouer mais seulement 3 avant la trêve, sera venue l'heure faire le point sur les ambitions non avouées. "Il faut rattraper 4 points, on est encore loin du truc! On a fait beaucoup de matchs nuls dont le contenu était intéressant à la maison, mais prendre 3 points en 3 matchs alors qu'on en joue 2 à domicile, c'est digne d'un rythme de relégable..." poursuit le coach conscient des défaillances de sa jeune équipe.

Maîtriser les émotions, na pas tomber dans les pièges tendus par les adversaires qui connaissent les susceptibilités de la maison, lisser une réputation sanguine mal perçue par certaines instances, ménager ses nerfs pour éviter les avertissements... "Voilà les défauts de notre jeunesse! Nous devons également augmenter notre ratio occasions/buts, c'est actuellement un peu bas, à l'image de ce que l'on a pu montrer en début de saison. Les attaquants, c'est cyclique!" ajoute le technicien nîmois qui s'avouerait heureux si les comptes affichaient en joli 3/1.

Pour cela, il faudra commencer par avoir des occasions face à la meilleure formation du moment. Au jeu de qualité, au potentiel offensif important et aux choix ingénieux opérés lors du marché hivernal, le FFBB a de quoi faire peur. "On va jouer pour gagner mais on sait que ça va être compliqué. En plus, c'est une équipe qui ne nous réussit pas et actuellement, elle est en bonne forme, solide et athlétique derrière. Oui, ça va être dur" conclut Bernard Blaquart.

Le groupe nîmois: Marillat, Sourzac, Alakouch, Briançon, Harek, Diabaté, Garcia, Fabre, Valls, Azouni, Savanier, Ripart, Thioub, Cissokho, Alioui et Kouakou.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité