Actualités

PONT-SAINT-ESPRIT Souriez, vous êtes (encore plus) filmés !

Une des cinq nouvelles caméras installées dans le centre ancien de Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Une des cinq nouvelles caméras installées dans le centre ancien de Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Elles sont flambant neuves, et opérationnelles depuis lundi : la ville de Pont-Saint-Esprit vient d’installer cinq caméras de vidéosurveillance (ou vidéoprotection, c’est selon) supplémentaires.

Des caméras qui portent le parc à 34 dispositifs, et qui cette fois sont déployées sur le secteur sud du centre ancien.

« Rassurer la population et aider à résoudre des affaires »

« L’implantation résulte des rapports de la police municipale et de la gendarmerie, mais aussi des remontées des administrés qui nous font part d’incivilités, de rassemblements nocturnes, de bruit, de stationnement anarchique ou encore de dépôts d’ordures », explique l’adjoint à la sécurité Daniel Mouchetant. « C’est très lié à notre volonté de concertation avec la population », insiste la première adjointe Claire Lapeyronie.

Une population du centre ancien pas toujours rassurée par un éclairage public bien faiblard pour ne pas dire défaillant par endroits : « l’insécurité mais surtout le sentiment d’insécurité existe, affirme l’élue. Alors si ces caméras peuvent rassurer la population et aider à résoudre des affaires, on y va. » Car c’est bien ce double objectif, validé par le référent sûreté de la gendarmerie et la préfecture, qui est visé par les nouvelles caméras : « on a beaucoup d’affaires élucidées après visionnage des images sur réquisition de la gendarmerie », affirme Daniel Mouchetant. Des caméras qui filment, c’est important, en haute définition.

Car même s’il n’y a pas une paire d’yeux devant les écrans de la vidéosurveillance 24h/24, « les caméras fonctionnent en continu, et tout est enregistré », précise la première adjointe. Et l’élue voit dans ces cinq nouvelles caméras « une des réponses, en parallèle avec d’autres actions menées sur le centre ancien, avec la politique de la ville, l’AMI centre bourg. Les caméras en font partie, mais seules, elles ne feront pas de miracle. » Pas de miracle, mais du mieux : comme elles ne fonctionnent pas en infrarouge, « partout où on en installe, on renforce l’éclairage », précise Daniel Mouchetant. Toujours ça de pris sur le sentiment d’insécurité.

Reste que ces cinq appareils représentent un petit investissement pour la ville : leur installation et le changement de logiciel induit par leur arrivée a coûté 71 000 euros en tout, subventionnés par l’Etat à hauteur de 34 000 euros. Et ce ne sera pas les dernières, affirme l’adjoint à la sécurité : « la perspective, c’est équiper le nord du centre-ancien et un peu à l’extérieur du centre, sur les grands axes. »

Et aussi :

Où montrer votre meilleur profil : les cinq nouvelles caméras sont installées à l’angle des rues Pierre-Taillant et Conventionnel Chazal ; à l’angle de la rue du 15-août-1945 et de la place de la Libération ; sur la rue Jules-Ferry ; sur la rue Victor-Hugo et sur la place George-Ville.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité