A la uneSports GardUSAM

NÎMES Hand-ball : Usam…à la folie !

Luc Tobie et les Nîmois ont retrouvé le chemin du succès Photo : Fabrice Foures / USAM
Luc Tobie et les Nîmois ont retrouvé le chemin du succès Photo : Fabrice Foures / USAM

Vainqueurs flamboyants d’un Cesson-Rennes qui n’a jamais pu contester sa suprématie, la Green Team renoue avec le succès et se rassure.

Rémi Salou était le premier à trouver la cible après moins d’une minute. Aussitôt imité par le buteur maison islandais Gudjonsson qui réglait la hausse sur un jet de 7 m (2-0.3e). La Green Team débutait tambour battant. D’autant que le gardien slovène Rezar, aligné d’entrée par le coach Franck Maurice, trouvait directement Rebichon à l’autre bout du terrain pour le 4-3 (7e).

La Pena du Parnasse faisait résonner l’Amérique de Joe Dassin. Et même si ce ne l’était encore vraiment, ça commençait plutôt bien… Conscient du danger Cesson-Rennes réclamait son premier temps-mort à la 13e minute (6-3). Mais rien n’y faisait et l’Usam trouvait encore la faille après que le capitaine Ferreiro a volé un ballon sitôt bonifié par Gudjonnsson…qui bissait dans la foulée sur un nouveau jet de 7 mètres.

Pire pour les Rennais, la future recrue…nîmoise Suty, jusqu’alor l'unique buteur visiteur, se faisait expulser (15e) laissant ses partenaires écoper face à la marée verte (9-5.18e). Intraitable sous le portique, Reza continuait un festival qui dégoûtait l’attaque bretonne et permettait aux locaux de maintenir l’adversaire à bonne distance (12-7.24e).

À l’heure de la pause buvette l’affaire était bien engagée mais pas encore dans le sac pour les Nîmois qui viraient en tête (14-10. 30e). Le début du deuxième acte débouchait sur un scénario jumeau du premier avec des Usémistes rapidement en action et efficaces (16-10. 32e). Toujours aussi intraitable dans sa cage, Reza déroulait les barbelés devant une attaque bretonne qui se faisait sévèrement souffler dans le biniou par son staff. Sans résultat probant.

Au contraire puisque c’est Hallgrimsson qui accentuait le débours des visiteurs (17-12. 38e). Dans une chaude ambiance, c’est au buteur local Gudjonsson qu’il revenait de franchir le cap du 20e but (20-15. 43e). Tobie était au départ et à la conclusion d’une contre-attaque éclair qu’il avait initié en chipant un ballon dans des mains rennaises (22-19.47e).

Le navire breton donnait sérieusement de la gite à l’image d’un bloc défensif souvent friable et d’une attaque en panne d’imagination. Cap’taine Ferreiro expédiait un ‘’rocher’’ gagnant et Nîmes prenait ses aises (26-20.53e). Sous la houlette de son meneur Gudjonsson, les Verts, jamais inquiétés dans cette partie, se contentaient ensuite de gérer leur pécule.

À 3 minutes de l’épilogue, la cause était entendue (29-24). Debout dans les travées, le peuple vert pouvait exulter : Nîmes tenait sa victoire. La première de cette année 2017 (30-24). Mais Dieu qu’elle fait du bien…

Philippe Gavillet de Peney

philippe@objectifgard.com

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité