A la uneActualitésSociété

GARD La base de Sécurité Civile vers un avenir européen

Photo Anthony Maurin).
Bernard Cazeneuve, une nouvelle fois en visite dans le Gard, a inauguré la base de Sécurité Civile de Nîmes-Garons (Photo Anthony Maurin).

En présence de Bernard Cazeneuve, Premier Ministre français, de Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur et de tout le gotha politique, la base de Sécurité Civile de Nîmes déploie ses ailes et s'apprête à rayonner sur l'Europe entière.

Les Gardois peuvent enfin se remettre à rêver! Lever les yeux au ciel pour regarder passer les anges deviendra une réalité d'ici quelques jours. L'arrivée actée de la Sécurité Civile va faire du bien et va permettre à tous les Gardois d'être fiers de leur département. Unique en France, la base offre tous les possibles.

Les anges passent (Photo Anthony Maurin).
Les anges passent (Photo Anthony Maurin).

Sur 3200m² en bout de piste, c'est bien plus qu'un projet à 18,2 millions d'euros qui voit le jour. Après 14 mois de travaux, 113 personnels dont 80 pilotes débarquent dans la région pour s'occuper des 26 appareils de la flotte gardoise qui feront de cet atout nîmois basé sur la commune de Saint-Gilles, la pièce angulaire de la lutte aérienne contre les feux de forêts en France et probablement en Europe.

A cela, il ne faut pas oublier le pélicandrome (seul permanent en France) ainsi qu'une autre typicité française bien nîmoise, l'unique groupement d'hélicoptères de la Sécurité Civile qui fait de la maintenance et de la formation pour l'ensemble des bases nationales.

Un parterre d'élus pour l'occasion (Photo Anthony Maurin).
Un parterre d'élus pour l'occasion (Photo Anthony Maurin).

Le transfert sera effectif à la fin du mois pour un lancement opérationnel dès le mois prochain afin de préparer sereinement la saison des feux de forêts. L'outil est magnifique, les perspectives sont belles, les ailes de la Sécurité Civile veillent sur vous. "C'est l'aboutissement de 10 ans de travail avec le Syndicat mixte et les grands acteurs locaux. C'est un beau cadeau pour célébrer les 30 ans du groupement d'hélicoptères, ce projet a une vraie dimension européenne" évoquait Jean-Paul Fournier, Président du Syndicat mixte de l'aéroport.

La base vue du tarmac (Photo Anthony Maurin).
La base vue du tarmac (Photo Anthony Maurin).

Le bâtiment a été imaginé par le cabinet A+, vu du ciel, il dessine une aile d'aéronef tout en étant labellisé Bâtiment Durable Méditerranéen. Après avoir posé la première pierre alors qu'il occupait d'autres fonctions gouvernementales, Bernard Cazeneuve savourait le moment. "Ça fait plaisir d'être ici. Je connais bien le Gard, j'ai une relation particulière avec ce territoire. En 2012 et après une réflexion de rationalisation de la flotte de la Sécurité Civile, Nîmes est devenue une option. Nous voulions que l'ensemble de la flotte soit rassemblée avec les personnels. Nous voulons poursuivre la modernisation des aéronefs et faire de ce site qui est l'épicentre de la façade méditerranéenne un site d'envergure européenne pour former les acteurs de la protection civile en Europe. Vive la base de Nîmes-Garons!".

Défilé d'une partie de la flotte nîmoise (Photo Anthony Maurin).
Défilé d'une partie de la flotte nîmoise (Photo Anthony Maurin).

En songeant aux enjeux du changement climatique et au réchauffement de la planète, les feux de forêts vont devenir un aspect premier dans la lutte à la protection des populations. Nîmes y aura une belle place et redorera son image poussiéreuse.

Hélas, ObjectifGard n'a pas fait partie des médias choisis par le Ministère pour accéder à la visite de l'intérieur de la base en compagnie des huiles... Faisant tache, un coup de chiffon plus loin, il nous a suffit d'attendre que le cortège s'éloigne pour pénétrer les lieux!

(Photo Anthony Maurin).
De la base, vue du tarmac (Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).
Salle de crise, visioconférence et télécommunications (Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).
Salle de travail de la section Canadair(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité