ActualitésEconomie

ALÈS L’industrie et ses métiers sous les feux des projecteurs

Francis Cabanat, Max Roustan, Bruno Goubet et Jean-Pierre De Faria. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Francis Cabanat, Max Roustan, Bruno Goubet et Jean-Pierre De Faria. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Chaque année depuis sept ans, une semaine entière consacrée à l’industrie permet au grand public d’en apprendre davantage sur les métiers de ce secteur. Du 20 au 26 mars, plusieurs visites et rencontres sont prévues sur le bassin d’Alès.

L’industrie dans le bassin alésien, c’est 1 800 entreprises, 8 000 salariés et 585 nouveaux établissements créés depuis 2010. « On peut se satisfaire, même si le taux de chômage est encore élevé. Aujourd’hui, on manque de terrains pour installer les entreprises », relève le président de l’Agglomération Max Roustan. Aux côtés des grands groupes historiquement implantés dans la capitale des Cévennes, comme Merlin Gérin, Crouzet ou encore Axens, se sont progressivement ajoutées de nouvelles entreprises, souvent spécialisées dans des secteurs de production innovants et high-tech.

C’est ce panel que les organisateurs de la semaine de l’industrie alésienne – Alès Agglo, Chambre de commerce et d’industrie, École des Mines – veulent promouvoir. « Nous voulons mettre l’accent sur les secteurs de l’agroalimentaire, du développement durable et de l’économie circulaire. Toutes ces filières sont représentées dans l’écosystème alésien », souligne Francis Cabanat, président de l’agence de développement Alès Myriapolis.  « Notre bassin est historiquement industriel, c’est une chance inouïe ! Il faut dire aux jeunes que les métiers de l’industrie sont mieux payés que les autres, que c’est l’avenir ! », répète le directeur de l’École des Mines Bruno Goubet.

Alors, pour faire la promotion de ce secteur, des visites d’entreprise sont prévues tout au long de la semaine, notamment chez SD Tech, NTN-SNR, Arcadie, Iris, etc. Des conférences sur différentes thématiques (métiers de l’ingénieur, innovations environnementales dans le process viticole) sont programmées à l’École des Mines et au Myriapôle. Enfin, l’Association pour la formation professionnelle des adultes ouvrira ses portes pour faire découvrir la diversité de ses métiers.

Le programme complet ici.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “ALÈS L’industrie et ses métiers sous les feux des projecteurs”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close