A la uneActualités

FAIT DU JOUR Youtubeurs d’entreprises : le code a changé

dsc08296
Après la théorie, la pratique. Carrossier, directrice de supermarché, fondatrice de e-boutique, découvrent avec bonheur les arcanes du Net et les perspectives que youtube offrent à leur entreprise.

 

Ça se passe aussi à Nîmes depuis peu. Mediatyc, une société déjà implantée à Paris et à Montpellier vient d'ouvrir chez nous des formations destinées aux entreprises. Rien de bien rare me direz-vous. Sauf que là il s'agit de transformer chefs d'entreprises et salariés en youtubeurs branchés. L'occasion d'en savoir plus sur les prémices d'une vraie révolution marketing et communication.

Le digital prend de plus en plus de place dans nos vies. Nul n'y échappe. Et ce n'est pas nous, média 100% digital, ni vous, qui êtes en train de nous lire, qui diront le contraire. Le temps passé sur le Net se compte en heures quel que soit l'âge, l'appartenance sociale où la localisation géographique. Pour preuve, de plus en plus de particuliers se créent un emploi en devenant des stars du Net. Une notoriété qui demande de l'assiduité et une bonne idée et qui, ces conditions réunies, peut amener à des taux d'audiences supérieures à ceux de la télévision… De vraies bonnes raison pour que des communicants sagaces y voient un formidable créneau pour booster la communication et par extension le marketing des entreprises, quelles que soient leur taille et leurs cibles. Peut importe ce que l'on a à vendre et à qui on s'adresse.

"À terme, le Net va remplacer la télé"

"Tout le monde est sur les réseaux sociaux. C'est donc là qu'il faut être pour toucher les gens. Une autre façon de communiquer qui n'est plus d'aller chercher des clients en prospectant mais de créer un intérêt pour que ce soit les clients potentiels qui viennent à l'entreprise", expliqueFabien Forné, co-fondateur de Mediatyc . "L'entreprise a besoin du digital et de prendre exemple sur les Youtubeurs d'aujourd'hui qui sont des influenceurs", poursuit-il. Force est de constater que le digital prend une place énorme, c'est  un virage à 180° que les entreprises ne peuvent pas se permettre de manquer. Fabien Forné enfonce le clou : "à terme, le Net va remplacer la télé"… Mais avant de poursuivre, on ne peut pas s'empêcher de se demander à quoi est dû un tel engouement. Les fondateurs de l'entreprise nous fournissent des éléments de réponses : "les Youtubers ont aboli les distances, ils ont remis l'humain au centre de la communication, ils se renouvellent, sont présents, évoquent, les besoins, les envies des internautes, provoquent des émotions, interrogent, donnent des trucs … et surtout occupent la toile par des rendez-vous réguliers. Ils finissent par devenir des familiers. Même s'il est virtuel, un véritable lien se crée."

Une semaine pour tout changer

 Jusque là tout est simple. Là où ça se complique un peu c'est que si youtube est ouvert à tous, le niveau ne cesse d'augmenter. Aujourd'hui si l'on veut être vu, on doit maîtriser pas mal de paramètres pour éviter de se retrouver noyé dans la masse. Bref, de ne pas atteindre ses objectifs . "Ce qui compte, d'avoir une bonne maîtrise des réseaux sociaux, de produire des vidéos performantes en terme de contenu et d'un bon niveau technique, de les renouveler au rythme idéal de deux par semaines" dit Fabien. Et de poursuivre, "il est aussi primordial d'avoir référencement au top pour être vraiment visible".  Là on se dit que ça fait beaucoup de savoirs à intégrer et que c'est pas gagné  …  Et pourtant, le pari de Mediatyc est de transformer chefs d'entreprises de PME, community managers, chargés de communication, en Youtubers performants…  en une semaine.

Mediatyc
Photo de groupe : Fabien Forné co-fondateur de Mediatyc et Nicolas Costa spécialiste des réseaux sociaux, prennent la pause avec leurs stagiaires de la semaine : Sandrine Clerc patronne de l'Intermarché de Marguerittes, Marie Bulin, graphiste designer, Cyril Gaussen à la tête du garage Peugeot à Marguerittes  et Alain Moula patron du restaurant le W à Nîmes.

 

Bousculer les codes

Leur recette peut paraître simple. Il suffit de choisir avec soin des formateurs spécialistes de chaque paramètre à intégrer. Un vidéaste et photographe aguerri, des youtubeurs qui font le buzz, des spécialistes des réseaux sociaux, du référencement,  des intervenants capables d'amener les décideurs à une ligne rédactionnelle claire… Une semaine d'immersion totale pour les stagiaires. Une formation pleine comme un œuf. "Les stagiaires sont crevés mais ils en redemandent, c'est bon signe", se réjouit Frédéric Moline, l'autre dirigeant de la société. À priori, la mayonnaise prend. Ce mélange très atypique mélange entre le monde l'entreprise et celui des youtubeurs ouvre des horizons nouveaux à un public de dirigeants très variés. La dernière formation en date réunissait, la patronne de l'Intermarché de Marguerittes, une graphiste designer, le patron du garage Peugeot à Marguerittes, un restaurateur nîmois. Ils seront formés à la fin de cette semaine et bénéficieront, une semaine après d'une demie journée d'accompagnement. Après quoi, ils seront autonomes et pourront voler de leurs propres ailes. Avec un peu de pratique, s'ils veulent être performants, il faudra qu'ils consacrent deux heures quotidiennes à la gestion de leur présence sur les réseaux sociaux. Tous les stagiaires ont accepté de bousculer les codes, d'écouter des formateurs souvent plus jeunes qu'eux leur inculquer des savoirs nouveaux et les amener à un univers éloigné de leur quotidien. Au final, ils sont contents et motivés. Un joli pari sur l'avenir et une démarche innovante à suivre de près.

À noter

Cette formation peut être prise en charge toute ou en partie (OPCA).

Pour en savoir plus : www.media-tyc.com Contact : Frédéric Moline. 06 70 74 80 94.

 

 

 

 

 

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close