A la uneActualitésPolitique

PRÉSIDENTIELLE Quels candidats nos élus ont-ils parrainé ?

Le maire PS et Bellegarde et président de la CCBTA a parrainé Benoît Hamon. Photo : DR.
Le maire PS de Bellegarde et président de la CCBTA a parrainé Benoît Hamon, la semaine dernière. Photo : DR.

Maires, parlementaires, conseillers régionaux et départementaux ont jusqu’à demain, 18h, pour soutenir un candidat à la Présidentielle des 23 avril et 7 mai prochains.

C’est l’un des grands changements du scrutin 2017 : le Conseil Constitutionnel publie, presque en temps réel, les parrainages des élus sur son site (cliquez ici). Instaurée dans les années soixante, la règle des 500 parrainages est une sorte de « pré-sélection » des candidats à la Présidentielle. L’objectif : écarter les candidatures fantaisistes et éviter de se retrouver avec une centaine de candidats au premier tour… Aujourd’hui, pour pouvoir se présenter, un prétendant à l’Elysée doit impérativement recueillir 500 soutiens d'élus, provenant d'au moins 30 départements. Dans le Gard, ils sont pour l'instant une centaine à avoir accordé leur soutien. Tour d'horizon. 

26 parrainages pour François Fillon : malgré ses ennuis judiciaires, le candidat Les Républicains obtient le plus de parrainages. Sans surprise, on retrouve le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier ainsi que des conseillers départementaux (Richard Tibérino, Claude de Girardi, Muriel Dherbecourt…) et l’UDI Thierry Procida. Pour les parlementaires, il faudra repasser, la droite n'en a plus depuis la vague rose de 2012 ! 

22 pour Jean-Luc Mélenchon : succès aussi pour le candidat de la France Insoumise, qui obtient le soutien de nombreux maires, plus ou moins insolites comme le maire UDI d’Aigues-Mortes, Pierre Maumejan ! Toutefois, les conseillers départementaux PCF ne se bousculent pas au portillon… Sur les six élus, seul Christian Bastid, Cathy Chaulet et Isabelle Fardoux-Jouve ont accordé leur signature. Le service minimum.

20 pour Emmanuel Macron : Force est de constater que dans le Gard, l’ex-ministre de l’économie est plus populaire que le candidat PS. Ce sont quasiment que des maires qui lui apportent leur soutien, comme celui de Rodilhan, du Grau-du-Roi, de Laudun L’ardoise, de Bessèges, de Bagnols, de Pont-Saint-Esprit… Une dernière commune, deuxième ville de la 4ème circonscription, dont le maire est proche du député sortant Fabrice Verdier (qui n'a parrainé personne...). Au Département, Olivier Gaillard, Philippe Pécout et Nathalie Nury lui ont apporté sa signature.

16 Benoît Hamon : Il reste encore des soutiens au candidat PS dans le Gard. Damien Alary était le premier à dégainer sa plume le 1er mars pour soutenir le socialiste… Il sera suivi, entre autre, du président du Département Denis Bouad, de la candidate aux Législatives Nelly Frontanau, du premier fédéral Jean Denat, du maire de Bellegarde Juan Martinez… Et même, d’Alexandre Pissas, 1er vice-président du Département, exclu du Parti Socialiste.

13 pour Marine Le Pen : pas de surprise de ce côté-là... Comme un seul homme, les élus FN du département ont apporté leur soutien à la candidate du Front National : Julien Sanchez, Yoann Gillet ou encore les Meizonnet, père et fils… Au FN, on aime décidément faire les choses en famille ! 

9 pour Nathalie Arthaud : la candidate de Lutte Ouvrière a reçu le soutien de neuf maires du Gard, dont ceux de Moussac, Saint-Julien-de-Peyrolas ou Vallabrix.

5 pour François Asselineau : le candidat a notamment reçu le soutien du maire de Saint-Chaptes.

4 pour Philippe Poutou : campagne difficile pour le candidat du NPA, en visite dans le Gard le 3 mars. Celui-ci reçoit tout de même le soutien de l’écologiste Aurélie Genolher, maire de Massillargues-Attuech et conseillère régionale.

2 pour Nicolas Dupont Aignon : le candidat souverainiste de Debout Le France reçoit le soutien des maires de Deaux et de Monteils.

1 pour « Bleu Blanc Zèbre » : la maire de Bonnevaux a apporté sa signature à l’écrivain Alexandre Jardin. Un candidat qui peine à recueillir les 500 signatures.

1 pour « MAM ». Beau geste de la maire (Divers Gauche) de Gaujac, la seule à avoir parrainé l’ancienne garde des Sceaux, Michèle Alliot Marie, qui a fait fi de la primaire de la droite et du centre. 

1 pour Pierre Larrouturou : le maire de Maruéjols-lès-Gardon a parrainé l’économiste, fondateur du mouvement Nouvelle Donne. 

Demain, la campagne des parrainages est officiellement terminée. Restons attentifs aux soutiens de nos élus, et notamment de ceux de nos parlementaires (députés et sénateurs)...

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “PRÉSIDENTIELLE Quels candidats nos élus ont-ils parrainé ?”

  1. Le maire d’aigues-mortes a donné son soutien à Mélanchon…insolite en effet mais bon on n’est jamais très loin de la tambouille politicienne. On va plutôt dire c’est un retour d’ascenceur il faut bien remercier les electeurs du front de gauche qui ont voté pour lui en 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité