• Home »
  • A la une »
  • DIMANCHE VILLAGES Un nouveau centre de santé à Saint-Christol-lez-Alès

DIMANCHE VILLAGES Un nouveau centre de santé à Saint-Christol-lez-Alès

Inauguration du nouveau centre de santé à Saint-Christol-lez-. Photo Elodie Boschet / Objectif Gard

Inauguration du nouveau centre de santé à Saint-Christol-lez-. Photo Elodie Boschet / Objectif Gard

Le groupe de santé Filieris (ex CARMI) a inauguré cette semaine un nouveau site de consultations médicales. Ouvert depuis le 20 février, il se situe au sein de la zone des Christollines.

Un médecin du réseau Filieris assurait déjà des consultations, depuis plusieurs années, dans les locaux de la police municipale. "Le lieu était vétuste et peu visible", indique Jean-Baptiste Paute, responsable de l'offre de santé ambulatoire pour Filieris. Face aux besoins croissants de la population et à la saturation des médecins libéraux sur la commune, il était devenu nécessaire de relocaliser les locaux et d'augmenter la présence médicale. Désormais, deux médecins généralistes - les docteurs Chaptal et Esparza - accueillent les patients dans un cabinet flambant neuf, du lundi au vendredi, de 8h à 12h, avec ou sans rendez-vous.

Lors de l'inauguration, le directeur de Filieris pour la région sud, Philippe Rognié, a rappelé les avantages de ce type de centre de santé : "Dans la continuité de la tradition minière, nous proposons une dispense totale de frais. Et nous sommes ouverts à tous les régimes". Au-delà de la simplification des démarches administratives, Philippe Rognié défend un mode d'exercice collectif, avec par exemple, "des réunions de concertation chaque mois sur les dossiers des patients les plus compliqués".

Car pour le directeur, "il ne suffit pas de construire du béton pour que les médecins viennent. Ce sont de bonnes conditions de travail qui vont les attirer". Et chez Filieris, de bonnes conditions de travail riment avec "du salariat avec intéressement, du travail en équipe, du temps partiel, de la formation et un vrai secrétariat plutôt qu'une plateforme téléphonique". S'il faut réunir plusieurs critères pour attirer les médecins, les patients, quant à eux, seront toujours aussi nombreux aux portes des cabinets médicaux.

Partager