ActualitésCulture

BARJAC, de Lafayette à Pershing

 

Une quinzaine de commémoration vraiment originale

Du jeudi 23 mars au jeudi 6 avril la mairie de Barjac organise des animations multiples autour du centenaire de la grande guerre et des histoires communes entre les USA et la France. Les uns ayant volé au secours des autres pour acquérir ou conserver leur indépendance. Un devoir de mémoire utile, parce que se souvenir c'est garder à l'esprit que la paix est fragile…

Une quinzaine sous le signe d'expositions, lecture, conférences, films, spectacle …  Toutes les formes d'expressions mises à contribution pour illustrer le propos. L'occasion aussi de faire vivre l'Occitan au travers d'une lecture, de se retrouver autour d'apéro ou de repas pour débattre, commenter. De l'histoire rendue vivante, présente sous des angles différents à des périodes éloignées les unes des autres, exemples qu'une entraide entre les nations est possible en cas de menace sur l'indépendance des peuples. Se cultiver et aussi … Réfléchir…

 

Demander le programme complet !!

 

Du 23 mars au 6 avril 

Expositions

Salles des tentures (mairie)

La Grande Guerre
Fusillés pour l’exemple et le soldat Dalen de Barjac
Soldats de Barjac morts pour la France
Le Front des poètes
Scipion de La Croix de Vagnas et l’indépendance américaine

Bibliothèque

La guerre des crayons

Entrée libre. Expositions ouvertes tous les jours de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures, y compris les week-ends.

Renseignements : 04 66 24 56 56

 

Samedi 25 mars

Lecture. 17H30 (durée 1H00)

Salle des tentures

Occitan par Martine Michel et traduction alternée en français par Pierre Mazodier, d’après un texte original en occitan de Jan Castagno.

Le texte : la Generalo en Ceveno, est extrait du livre de Jna Castagno  Grumos e Rires dins lou Sang (Larmes et rires dans le sang) publié en 1919. L’auteur y retrace, avec sensibilité et précision, les comportements et l’émotion des Alésiens, mais aussi ses propres sentiments et réflexions au regard du jour de la mobilisation générale à Alès : le clairon qui sonne l’horrible appel, la colère et la stupeur, les bruits, les odeurs, les convois de trains en partance vers les lieux de rassemblement et de combat. Il décrit également les conséquences qui en découlèrent.

Les intervenants

martine-michel-2Martine Michel Formée à l’occitan à l’université Paul Valéry de Montpellier, Martine Michel, présidente de l’associa- tion « Parlars d’Aici », anime divers ateliers d’occitan sur le Gard et l’Ardèche. Instigatrice de la « Vòta Raiòla » et du concours des « “Pelós” d’or » de St Ambroix, elle propose sur Radio16 son émission « Tabò per la lenga » accessible sur internet.

 

 

 

pierre-mazodier-2Pierre Mazodier. Spécialiste en domaine occitan, milite depuis près de 50 ans en faveur du maintien de la langue et de la culture occitane. Il a contribué à de nombreux ouvrages. Il créa la librairie occitane de Salindres qu’il tint pendant plus de 30 ans...

 

 

 

 

 

 

Salle des tentures 18H30.

Vernissage des expositions et présentation des animations qui vont se dérouler sur Barjac pendant l’ensemble de la quinzaine.

Le vernissage sera suivi d’un apéritif offert par la municipalité

 

Samedi 1er avril

Conférences

Salle du cinéma Trintignant
la France au secours des Américains

15 heures 

« La Marine de Louis XVI et la guerre d’Amérique », par Claude Rouquette.

Les ministres de la Marine de Louis XVI donneront à la France une otte qui effacera l’humiliation de la guerre de 7 ans. L’aide aux insurgents et les défaites in igées à l’Angleterre, les expéditions scienti ques et les voyages de découverte feront à nou- veau rayonner la France à travers le monde.

16 heures
« Scipion de La Croix de Vagnas et l’indépendance américaine », par Patrick Bernier.

Cette conférence décrit le parcours d’Anne Jean Jacques Scipion de La Croix de Va- gnas (vicomte de Castries) dans la guerre de l’indépendance américaine en 1780 et 1781 en tant qu’of cier de la Marine du roi Louis XVI, en particulier sur l’Her- mione qui avait amené le marquis de La Fayette en Amérique pour rejoindre George Washington et combattre les Anglais.

17 heures 

« Neptune en Cévennes, le collège naval d’Alès 1786-1792 par Claude Rouquette.

Bois de construction navale, charbon des houillères, fer et acier des forges illustrent les relations historiques des Cévennes avec la mer. La présence éphémère d’un col- lège naval à Alès n’est plus une totale surprise après l’exposé de Claude Rouquette.

Entrée libre.Après les conférences et avant le spectacle, il sera possible de se restaurer. Sur réservation. voir plus bas)

Les intervenants

claude-rouquetteClaude Rouquette. Officier de marine à la retraite, de matelot à capitaine de corvette, a exercé des postes à responsabilité à bord des bâtiments de combat et sur les bases navales de la Marine nationale. Il quitte le service actif pour se consacrer à la mise en valeur du patrimoine maritime des Cévennes et à des activités de naturaliste à l’Institut C. Darwin international.

 

 

 

patrick-bernier-2Patrick Bernier. Physicien, est directeur de recherche au CNRS. Il a été en poste de 2004 à 2008 à la Mission scientique et technologique de l’ambassade de France à Washington où il était directeur du Bureau du CNRS pour les États-Unis et le Canada.

 

 

 

 

Dimanche 2 avril

Conférences 
les États-Unis au secours de la France

Salle du cinéma Trintignant. Entrée libre

15 heures 
« Les relations France-États-Unis des origines à 1917 », par Gérard Moran.

Les relations franco-américaines analysées par un universitaire américain. Nous aurons ainsi, en historiens, la possibilité de comparer, voire de confronter les interprétations, les « ressentis » de faits essentiels dans notre histoire récente.

16 heures

« 1917, année sinistre. L’entrée en guerre des USA et le retour de l’espoir » par le général Elrick Irastorza.

S’il est désormais bien admis que la Grande Guerre a constitué une rupture majeure dans l’histoire de l’humanité, l’année 1917 a été, pour le moins, emblématique. Elle a été l’année de l’offensive avortée de trop, la plus éprouvante pour avoir suscité trop d’espoirs rapidement engloutis, celle d’une une armée qui a perdu, en 41 mois, 1475000 tués, disparus ou prisonniers, l’équivalent de 5 classes d’âges, quasiment 1200 jeunes Français chaque jour! Pourtant le pays tiendra puis saura se ressaisir. Mais c’est surtout l’arrivée progressive de ces milliers de jeunes Américains enthou- siastes qui redonnera espoir à des alliés exsangues.

Les intervenants

photo-gerry-moran-may-2016Gérard Moran. Né à New York, fait des études d’histoire européenne au Boston College puis à l’université Cornell. En 1974-1975 fait des recherches historiques à Montpellier. Il rencontre et épouse Marian originaire d’Amsterdam. Vit aux Pays-Bas jusqu’en 2008, date à laquelle il s’installe à Barjac. Travaille dans l’édition de sources historiques en micro ches pour les bibliothèques universitaires et nationales des États-Unis, d’Australie, d’Asie. Adhère à BHL en 2014.

 

 

general_irastorza1200px-2Elrick Irastorza. D’enfant de troupe à général, il gravit tous les échelons de la hiérarchie jusqu’au poste de chef d’état-major de l’Armée de Terre. Sa carrière impressionnante se partage entre commandement d’unités de combat, d’organismes de forma- tion, et hautes responsabilités à l’état-major. Le général d’armée Irastorza est Grand Officier de la Légion d’honneur, Commandeur de l’Ordre national du Mérite et titulaire de la Croix de la valeur militaire avec quatre citations. Titulaire d’un DEA de Défense et relations internationales, il est passionné par l’histoire de la Grande Guerre. Le général Irastorza est président du conseil d’administra- tion de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale.

 

Vendredi 31 mars

Films

Mairie de Barjac Entrée 5 €, tarif réduit 3 € (étudiants de moins de 26 ans, RSA, chômeurs).

18 h 30

« Elles étaient en guerre 1914-1918 » Documentaire (Fr) de Fabien Béziat, Hugues Nancy (1 h 35). Avec la voix de Nathalie Baye.

Elles s’appellent Édith Wharton, Blanche Maupas ou Louise Bodin. Ces trois femmes ont, comme des millions d’autres, vécu la Première Guerre mondiale, ses drames, ses horreurs, son urgence. Respective- ment romancière, institutrice et journaliste, elles ont inscrit leur nom dans le vaste récit de la Grande Guerre. C’est au travers de leurs parcours — et de ceux d’une dizaine d’autres personnalités, contées par Nathalie Baye — que Fabien Béziat et Hugues Nancy mettent en lumière les aspects méconnus de ce con it aux 18 millions de morts : quand la société a appelé les femmes à remplacer les hommes.

21 h 00

« Cessez le feu »
Drame de Emmanuel Courcol (Fr, B) 1 h 43.

Avec Romain Duris, Céline Sallette, Julie-Marie Parmentier... Avant-première nationale — Projection suivie d’un échange. Film déjà présenté aux festivals de Locarno, Angoulême et Albi.

1923. Georges, héros de 14 fuyant son passé, mène depuis quatre ans une vie nomade et aventureuse en Afrique lorsqu’il décide de rentrer en France. Il y retrouve sa mère et son frère Marcel, invalide de guerre muré dans le silence. Peinant à retrouver une place dans cet après-guerre où la vie a continué sans lui, il fait la rencontre d’Hélène, professeure de langue des signes avec qui il noue une relation tour- mentée...

Soupe printanière proposée entre les deux séances. Tarif : 5 € par personne (fromage, dessert et vin compris) Pensez à réserver avant le 29 mars :
04 66 24 56 56, bibliotheque-barjac@orange.fr

Samedi 1er avril

Repas de la paix. 19 h — Salle des fêtes

Menu établi d’après les premiers repas de la paix, les 13 et 14 décembre 1918, servis à l’occasion de la visite du président américain Wilson : œuf en cocotte et salade mélangée, baron d’agneau aux légumes primeurs, dessert au chocolat, café et vin compris.

Tarif : 15 € par personne tout compris (10 € moins de 16 ans).

Pensez à réserver avant le 29 mars : 04 66 24 56 56, bibliotheque-barjac@orange.fr

 

Spectacle

Salle du cinéma Trintignant. 21 h

« Quatorze auteurs pour 14-18 » de Philippe Forcioli

Philippe Forcioli a choisi 14 auteurs qui de près ou de loin ont un lien avec 14-18. Certains y ont perdu la vie dans les combats, d’autres en sont revenus et ont écrit sur cette « der des ders », et d’autres n’étaient même pas nés. Pages graves, bouleversantes, terribles à entendre; pages amusantes, clins d’œil et vie, espérance et joie; pages de Paix. Philippe a mis en musique des poèmes entrecoupés de chansons, de dépêches d’actualité de l’époque. Les auteurs : Charles Péguy, Alain Fournier, Louis Pergaud, Guillaume Apollinaire, Jean Giono, Blaise Cendrars, Roland Dorgelès, Gabriel Chevallier, Louis-Ferdinand Céline, Joseph Delteil, Paul Fort, Georges Brassens, Sylvie Germain et Jean-Marie Gustave Le Clézio.

Entrée 10 €, tarif réduit 5 € (étudiants de moins de 26 ans, RSA, chômeurs). Gratuit moins de 16 ans.

 

forcioli-photo-michel-ingrand-2Philippe Forcioli.

Pour la voix, il a pris le roc roulant, le bois du cep, le vent qui caresse les braises, et on sait de qui il est familier : Delteil, Brassens, Cadou, saint François. Que des hauteurs, que des beautés. Il chante, dit, offre le bienfait rare d’une langue vivante, passion- née, célébrante, vraie, il dépasse tout ordi- naire et toute habitude. Ce qu’il donne à voir et à entendre, c’est ce qu’on aimerait ne jamais avoir perdu de vue : la hardiesse, la gaieté, la pureté, la vigueur. La vérité aussi... Grand Prix de l’Académie Charles Cros en 1995 pour son adaptation du « François d’Assise » de Joseph Delteil. Il est notamment venu à Barjac à plusieurs reprises dans le cadre du festival « Chansons de Parole » devenu « Barjac m’en chante ».

 

Informations pratiques

Programme et questions

www.barjac.fr et 04 66 24 56 56

Réservations :

bibliotheque-barjac@orange.fr

Tel :  04 66 24 56 56 et 04 66 24 50 09

Tarifs

Soupe printanière  vendredi 31 :  5 €

Avant-première .vendredi 31  : 5 ou 3 €

Repas de la paix samedi 1er : 15 € –16 ans 10 €

Spectacle samedi 1er :  10 € réduit 5 € –16 ans gratuit

Le paiement se fera sur place.

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité