Faits Divers

NÎMES Son ADN est trouvé sur un braquage: il est relaxé

Palais de justice de Nîmes. DR
Palais de justice de Nîmes. DR

 

Le surveillant d'une société spécialisée dans le transport et le stockage de colis a été séquestré le 11 février 2011, vers 0h15, sur la zone de Grézan à Nîmes. Alors qu'il effectuait sa ronde de nuit, un commando d'au moins quatre hommes encagoulés et armés, a frappé le gardien. Ce dernier a été enfermé dans une pièce de l'entreprise. Il est parvenu à donner l'alerte grâce à son portable resté dans sa poche. Lorsque la police est arrivée sur les lieux, les malfaiteurs s'étaient éclipsés en voiture. Un véhicule qui sera retrouvé calciné quelques heures plus tard sur la commune de Manduel.

L'enquête a rebondi deux ans plus tard, en mars 2013, grâce à un rapprochement d'une trace ADN trouvée sur un pied-de-biche resté dans l'entrepôt dévalisé. Une trace qui a permis d'identifier un homme connu de la justice pour des faits de vols avec violence. Interpellé, l'individu, nie depuis. Devant le tribunal correctionnel de Nîmes qui l'a jugé vendredi pour "vol aggravé en récidive", il reste sur sa position. "J'ai travaillé plusieurs mois comme manutentionnaire dans cette entreprise, ce n'est pas illogique de trouver mon profil génétique sur un objet trouvé dans cette société", déclare le prévenu qui complète. "toute la racaille du coin a bossé dans cette boîte". Son souci majeur est son casier judiciaire qui comporte plusieurs condamnations. "Mais un casier judiciaire n'est pas une preuve sur un fait, ça ne vaut pas culpabilité sur toutes les infractions qui peuvent se dérouler", souligne dans une longue et précise plaidoirie Me Sylvie Josserand. La pénaliste nîmoise est parvenue à convaincre le tribunal de l'innocence de son client. Il a été relaxé.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité