ActualitésPolitique

LÉGISLATIVES L’ex-ministre Luc Chatel vient soutenir Léa Boyer (LR)

Luc Chatel, lors du meeting de François Fillon à Nîmes. Photo : CM.
Luc Chatel, lors du meeting de François Fillon à Nîmes, le 2 mars. Photo : CM.

L’ancien ministre de l’Éducation nationale sera le 5 avril au côté de la plus jeune candidate du parti Les Républicains. 

Candidate sur la 5ème circonscription du Gard, Léa Boyer a accepté de relever un sacré défi : faire tomber dans l’escarcelle de la droite un territoire, historiquement ancré à gauche. Avec un Front National en embuscade, l’enjeu est de savoir quel candidat parviendra à se hisser au second tour ?

Léa Boyer, candidate Les Républicains sur la cinquième circonscription. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Léa Boyer, candidate Les Républicains sur la cinquième circonscription. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Les nombreux prétendants à gauche (la socialiste Nelly Frontanau, le dissident Olivier Gaillard soutien de Macron, le communiste Jean-Michel Suau...) donnent une fenêtre de tir aux Républicains. Certains y croient, d'autres non. Toutefois, pour accroître les chances de la jeune femme de se qualifier le 11 juin, Luc Chatel se déplacera à Saint-Christol-lès-Alès. Député de la Haute-Marne, président du conseil national Les Républicains et ex-ministre de l’Éducation nationale, le Républicain participera à une grande réunion publique mercredi 5 avril à 19h à la Maison pour Tous de Saint-Christol-lès-Alès (41, rue des Marmousets). 

Lire aussiLÉGISLATIVES Léa Boyer (LR), 22 ans, vise l’Assemblée Nationale

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “LÉGISLATIVES L’ex-ministre Luc Chatel vient soutenir Léa Boyer (LR)”

  1. il me semble qu’Olivier Gaillard n’a pas reçu l’investiture de Macron. Il est donc dissident socialiste sans étiquette. Rappelons qu’il a refusé de se présenter à l’investiture du parti socialiste.

  2. Comme Léa Boyer, Lachaud ou Plantier on peut défendre becs et ongles F. Fillon, mais ce n’est tout de même pas la faute des journalistes, de Macron ou du Président Hollande si Fillon est mis en examen.
    Son problème, c’est qu’il a cité le Président de Gaulle pour éliminer ses adversaires lors de la primaire, notamment N. Sarkozy, et maintenant ça se retourne contre lui, pas de pot, vu et pris !
    Son programme thatchérien accuse 30 ans de retard et il plombera à coup sûr la France. F. Fillon est un député inexistant et il a été le plus mauvais des premiers ministres faisant passer la dette publique de 64% à 90% du PIB ! N’oubliez pas son passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close