A la uneActualitésPolitique

LÉGISLATIVES Les candidates FN des 4° et 5° circonscriptions sortent de l’ombre

Daniela De Vido, candidate sur la cinquième circonscription et son suppléant Daniel Ranc, entourés de Yoann Gillet, Gilbert Collard et Julien Sanchez. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Daniela De Vido, candidate sur la cinquième circonscription et son suppléant Daniel Ranc, entourés de Yoann Gillet, Gilbert Collard et Julien Sanchez. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Ce samedi, deux candidates du Front National aux élections législatives ont été présentées, à Pont-Saint-Esprit pour la quatrième circonscription, et à La Grand'Combe pour la cinquième.

Les rues sont quasi désertes, en ce week-end maussade, dans la cité grand'combienne. Au restaurant de La Grand'Pizza, plusieurs militants - dont la candidate et son suppléant - commencent à arriver. Ils sont rejoints, quelques minutes plus tard, par Yoann Gillet, secrétaire départemental du Front National dans le Gard, Gilbert Collard, député, et Julien Sanchez, maire de Beaucaire. Ils sont venus présenter officiellement celle qui portera les couleurs du parti de Marine Le Pen sur la cinquième circonscription. Elle s'appelle Daniela De Vido, est âgée de 58 ans et vit à Nîmes. Elle est conseillère municipale et communautaire de sa ville depuis 2014.

La quinquagénaire n'a pas choisi de présenter sa candidature à La Grand'Combe par hasard. "J'avais un oncle mineur ici. Je voulais lui rendre hommage", souligne-t-elle. Gilbert Collard en est presque ému : "Elle est portée par l'image de son oncle. Elle me racontait avec des larmes dans la voix combien la vie était difficile, à l'époque, pour lui". L'hommage et la séquence émotion terminés, la candidate reste silencieuse. Quand on lui demande le sens de sa candidature, elle répond timidement : "Ça fait 38 ans que je suis au FN. Je veux partager les valeurs de la famille, de l'éducation et de l'identité nationale". Elle n'en dira pas davantage, laissant une fois de plus un ange passer. Heureusement, le trio Gillet-Collard-Sanchez vole à sa rescousse. "Daniela est une candidate de la société civile, indique Julien Sanchez. Ce n'est pas une professionnelle de la politique, c'est quelqu'un de vrai, de sincère, qui a travaillé pour en arriver là. Le contraire de Nelly Frontanau, dont on se demande bien à quoi elle sert".

Évincer cette dernière ainsi que toute la gauche sur la cinquième circonscription est l'ambition du Front National gardois. "Nous sommes ici dans un bastion communiste où notre parti arrive aujourd'hui largement en tête à chaque élection", affirme Yoann Gillet. Et Julien Sanchez d'ajouter : "Ce territoire est marqué par la radicalisation islamiste, par la fermeture des services publics, par le chômage. Nous sommes les seuls à défendre la souveraineté et une politique de la ruralité". Daniela De Vido acquiesce. Son suppléant, Daniel Ranc, aussi. Ce militant "de longue date", comme il le souligne, a déjà participé à diverses élections : régionales, municipales et cantonales. Sans succès.

Brigitte Roullaud sur la quatrième

Un peu plus tôt, c'était sans Gilbert Collard et à l'hôtel du Mas de l'Olivier de Pont-Saint-Esprit, une ville "symbole de la France des oubliés", dixit Yoann Gillet, que les frontistes avaient choisi de faire leur conférence de presse pour la quatrième circonscription.

Brigitte Roullaud, candidate sur la 4e, et Régine Bernard, sa suppléante, samedi matin à Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Brigitte Roullaud, candidate sur la 4e, et Régine Bernard, sa suppléante, samedi matin à Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ici, c’est une vieille connaissance du Gard rhodanien qui est investie en la personne de Brigitte Roullaud, nommée responsable du FN sur la 4e circonscription en juin dernier. Ancienne candidate du FN aux départementales sur le canton de Roquemaure en 2015, cette Nîmoise d’origine âgée de 47 ans a sa carte au FN depuis 1999, après un court passage chez Philippe de Villiers. "Notre pays est tombé bien bas, nous devons remettre la France en ordre", récite-t-elle en reprenant un des slogans de Marine Le Pen. "Mon rôle est de défendre le programme et les idées de Marine Le Pen", poursuit la candidate. Elle parle de suppression du collège unique, d’apprentissage dès 14 ans, d’augmentation de l’allocation adulte handicapé, évoque l’action des viticulteurs cette semaine à Nîmes pour rebondir sur "le protectionnisme intelligent" défendu par sa candidate. Elle insiste sur le fait que "Marine Le Pen est la seule à vouloir abroger la loi Taubira" sur le mariage pour tous* et "à réaffirmer le droit des femmes notamment face aux islamistes."

Sa suppléante Régine Bernard, infirmière alésienne à la retraite qui a sa carte au FN depuis 1984, ancienne candidate aux départementales sur le canton d’Alès 3, ne dit pas autre chose. Elle évoque à peine quelques secondes après avoir pris la parole "les communautarismes auxquels les infirmières font face" et le fait que "des immigrés ne veulent pas se laisser ausculter par des personnes du sexe opposé." "Beaucoup arrivent en terrain conquis", rebondit le maire de Beaucaire Julien Sanchez. L’édile tape ensuite sur le sortant Fabrice Verdier (PS), "un des tenants du système, hors-sol, un des piliers de la majorité de François Hollande, en situation de cumul à la région." Sur ce dernier point, le maire de Beaucaire et conseiller régional sait de quoi il parle…

Sur son changement d’implantation, Brigitte Roullaud évoque "un déménagement", et rappelle qu’"un député est élu d’un département", avant que Julien Sanchez ne la reprenne : "un député est élu de la nation." Comme Monique Tézenas du Montcel la semaine dernière, elle promet qu’elle fera "remonter les problèmes" et affirme être "sur le terrain", notamment dans la ruralité, "dont les gouvernements précédents ont complètement oublié de s’occuper." Quant à Alès, "nos candidats en parleront aussi, notamment sur les gros problèmes de sécurité", précise Yoann Gillet, qui nourrit "un grand espoir de remporter cette circonscription."

* Dans son programme, Marine Le Pen parle de « créer une union civile (PACS amélioré) qui viendra remplacer les dispositions de la loi Taubira, sans effet rétroactif » (engagement 87)

Elodie Boschet et Thierry Allard

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

14 réactions sur “LÉGISLATIVES Les candidates FN des 4° et 5° circonscriptions sortent de l’ombre”

  1. Le bla bla habituel des lepénistes, on affirme sans preuve, on ne sait que promettre, on dénonce le cumul chez les autres mais pas chez soi, etc.
    Redisons-le : cette politique serait très dommageable pour les plus démunis d’entre nous. Il n’existe pas d’exemple de réussite d’une politique populiste largement détachée des réalités économiques et de surcroît conduite par une personne dont la probité est sujette à caution… La conjoncture serait affreuse pour le ”petit peuple” notamment les fonctionnaires et les pensionnés a minima.
    N’attendez aucune réponse sérieuse à ces propos !

  2. J’ai eu l’honneur d’être le binôme de Daniéla pour les départementales. Que dire sinon que Daniéla est une chic femme. Ce n’est peut être pas très politique mais c’est l’adjectif qui me vient sur le coup. C’est aussi cela Les Patriotes, des femmes et des hommes de terrain, simples, au plus près de leurs compatriotes.
    La 5e.circo sera très bien représentée au palais Bourbon. C’est tout ce que je souhaite à ceux qui aujourd’hui sont les oubliés des politiciens en place depuis trop longtemps.

  3. C’est pas parce que c’est  »marqué » que c’est vrai ! Il n’y a pas grand chose sur les turpitudes du FN et de sa patronne avec le Parlement européen (simple exemple !)
    Le réveil sera pénible.

  4. pour la 5eme ça se jouera au second tour entre Gaillard et De Vido, le FN aurait été inspiré de mettre un « local » pour avoir la moindre chance

  5. Haro sur les pauvres …et si en plus , ils sont d’origine étrangère et de culture musulmane…alors c’est tout bon. La technique traditionnelle du bouc-émissaire : avant 39-40 c’était les italiens, les polonais, les espagnols, les juifs, les métèques…Seule l’origine du bouc-émissaire change.
    Sur les ravages économiques et sociaux du néolibéralisme, la fraude et l’évasion fiscale, les magouilles du FN …rien !

  6. Le Front de la Haine doit être combattu partout car il distille des contre-vérités mais surtout parce qu’il a récupéré la rhétorique de la gauche, les mots sans les actes. Jamais le FN ne s’attaquera aux inégalités sociales sur lesquelles il prospère. Une politique basée sur la haine de l’autre ne peut produire que de la violence. la paix civile c’est le vivre ensemble.

  7. Moi président … les inégalités je les creuserais afin de diviser les français. Effectivement de parole on est passé aux actes. R.P.R, UMP,PS/P.C/V,L.R ont tous échoués et cela n’est pas une contre-vérité. Les évasions fiscales, les fausses factures ,détournements de fond public, les abus de biens sociaux ,les emplois fictifs ,les financements occultes…ils n’ont pas de parole mais certains les actes illicites… ils en connaissent un rayon. Qui détruit la paix civile par le terrorisme. Soyez sans crainte vous pouvez dormir sereinement car un autre pouvoir celui de la presse fait le nécessaire pour faire élire son préféré. Donc rien ne changera .

    1. Lorsque l’UE et l’euro sont très cohérents. La zone concernée est en panne pour des millions d’Européens, « ceux d’en bas », les « sans dents », chômeurs, pauvres et endettés.
      Les Patriotes ont un projet >>> la souveraineté pour, non pas renverser la table mais revoir les règles du jeu dans le cadre d’une Europe des coopérations mutuellement avantageuses pour les peuples et non sur une concurrence organisée qui profite aux tenants du système.

      http://geopolis.francetvinfo.fr/miracle-a-l-islandaise-a-reykjavik-le-taux-de-chomage-est-tombe-a-19-95935

  8. La bateleuse du FN n’a pas été convainquante hier soir. Heureusement qu’il y a papa et l’Europe pour la faire vivre et la mettre provisoirement à l’abri de poursuites pénales. Les affaires puantes se multiplient semble t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close