A la uneFaits Divers

NÎMES Escroc: il réclame de l’argent aux musulmans pour le faux décès de son enfant

Photo d'archives / Objectif Gard
Photo d'archives / Objectif Gard

 

Un homme de 37 ans a été remis aux policiers samedi vers 11h. Il a été « interpellé » par des membres de la communauté musulmane de Nîmes, qui se sont aperçu qu’il les avait escroqués. Cet individu, connu de la justice après plusieurs condamnations, est entré en relation auprès des fidèles fréquentant une mosquée.

Un faux accident de la circulation au Chemin Bas

Pour soutirer de l’argent, l’escroc a inventé le décès de son enfant... L’individu a raconté que son « petit » avait été tué la semaine dernière en traversant un passage protégé, au quartier du Chemin bas d’Avignon, par un chauffard qui avait pris la fuite et qui était introuvable depuis.

Il invente le décès de son enfant

Le « voyou » a même donné une photo de son « fils », pour qu’elle soit publiée sur Facebook... Une page a été créée sur la toile pour récolter des fonds avec le visage de l’enfant. Des gens émus par l’histoire de ce père, qui réclamait de l’argent pour faire enterrer son enfant au Maghreb, sont parvenus à récolter près de 2 000 euros en quelques jours avant de se rendre compte qu’il s’agissait d’une supercherie. Le papa éploré avait inventé un scénario macabre pour soutirer de l’argent. Car l’accident de la circulation au chemin bas d’Avignon n’a jamais eu lieu et un enfant n’est pas mort dans des circonstances similaires la semaine dernière à Nîmes.

Il donne la photo d’un garçonnet assassiné en Belgique

Pire, la photo que l’escroc a donnée aux gens qui voulaient lui venir en aide provient d’un véritable crime qui s’est déroulé en Belgique en 2009... Il s’agirait de la photo d’un petit innocent assassiné de l’autre côté de la frontière !

Une chaîne de solidarité à Pissevin et Valdegour

Lorsque les habitants de la ZUP, qui avaient mis en place une chaîne de solidarité pour aider le père de famille, se sont rendus compte de l’escroquerie, ils ont décidé d’interpeller eux même le « voyou » indélicat… Samedi, ils ont donné rendez-vous à cet individu près de la gare de Nîmes. Interpellé, il a été remis aux forces de l’ordre. L’escroc a été placé en garde à vue au commissariat de la ville. Il a été déféré ce lundi matin au parquet de Nîmes afin d’être mis en examen pour « escroquerie aggravée".

« Il y a une ouverture d’information judiciaire pour connaître l’ensemble des victimes et déterminer une éventuelle complicité », affirme le vice-procureur Patrick Bottero qui a demandé la détention provisoire de cet homme déjà condamné pour d’autres escroqueries.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES Escroc: il réclame de l’argent aux musulmans pour le faux décès de son enfant”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité