Actualités

BAGNOLS La fibre optique en cours de déploiement

Mercredi, lors del a présentation du plan de déploiement de la fibre optique à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Mercredi, lors del a présentation du plan de déploiement de la fibre optique à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Deux ans et demi après la 4G mobile, c’est désormais la fibre optique qui arrive dans les premiers foyers bagnolais.

Un réseau de très haut débit internet déployé par l’opérateur historique Orange, qui couvrira à terme toute la commune.

90 logements éligibles aujourd’hui, 800 fin 2017

« Le débit est beaucoup plus rapide, ce qui permet de faire beaucoup plus de choses, que ce soit pour les loisirs ou pour les gens qui travaillent de chez eux et qui peuvent maintenir leur activité, souligne le maire de Bagnols Jean-Christian Rey. Ce volet développement économique est extrêmement important. » Il faut dire que la fibre décuple le débit internet, tant montant que descendant, avec jusqu’à 500 Mbits/s en descendant. De quoi s’adapter aux nouveaux usages, comme la télévision en très haute définition sur plusieurs écrans en simultané : « on peut télécharger des films et partager des photos plus rapidement, et pour les professionnels, on sait qu’il n’y a pas de développement économique sans débit », note le délégué régional d’Orange Salomon Botton.

Concrètement, le déploiement de la fibre optique à Bagnols s’effectue en trois phases. La première concerne la partie ouest de la ville : « ce sont 3 000 logements éligibles à terme, et on a déjà raccordé une vingtaine de logements », note la responsable des relations avec les collectivités locales gardoises chez Orange Véronique Fontaine. Dans le quartier de la Margue, 90 logements sont d’ores et déjà éligibles, et 800 le seront d’ici la fin de l’année.

Le plan de déploiement de la fibre à Bagnols (DR)
Le plan de déploiement de la fibre à Bagnols (DR)

Le deuxième lot concernera la partie sud-est de la ville, ainsi que tout le nord de la commune, et concernera environ 3 100 logements. Là bas, les premiers logements éligibles seront fibrés d’ici la fin 2018. En ce qui concerne la troisième tranche, Orange et la mairie se rencontreront d’ici cet été pour définir son périmètre. Il faudra donc encore attendre pour que Bagnols soit complètement fibrée : « on comprend l’impatience, elle est justifiée, mais il faut bien comprendre qu’on n’est pas dans une situation où il suffit de tourner un bouton, on doit construire tout un nouveau réseau », explique Salomon Botton, avant d’affirmer que l’opérateur « fait tout pour accélérer. »

Le choix de l’opérateur restera libre

Pour Bagnols, il peut compter sur « l’excellente relation avec les services », avec lesquels Orange travaille main dans la main. D’ailleurs, côté municipalité « on anticipe le développement de la fibre, ici dès qu’on fait un chantier on dispose des fourreaux pour tirer la fibre », affirme le conseiller municipal chargé du dossier Anthony Cellier. A part ça, « les dépenses se font sur nos fonds propres, ce ne sera donc pas une charge pour le contribuable Bagnolais », précise Salomon Botton. Pas plus cher aussi pour l’internaute, « à services égaux », précise le délégué régional de l’opérateur. Un opérateur qui compte bien sur le déploiement de la fibre pour développer la vidéo à la demande payante et les bouquets de chaînes de télévision à péage par exemple.

Un nouveau réseau qu’Orange ouvre aux autres fournisseurs d’accès à internet, « le Bagnolais aura le choix de l’opérateur, on ne lui impose pas Orange », affirme Salomon Botton, avant de préciser que « pour l’instant aucun autre opérateur n’a souhaité se positionner à Bagnols », en insistant bien sur le « pour l’instant. »

Pour suivre le déploiement de la fibre optique à Bagnols ou ailleurs, Orange a mis en ligne une carte de couverture ici.

Et aussi :

Pourquoi commencer par telle zone et pas telle autre ? : C’est vrai ça, nom d’un petit bonhomme en fibre. Salomon Botton donne trois raisons : la première, c’est le débit constaté. « On estime que pour avoir internet, la télévision et le téléphone il faut environ 8 Mbits/s. Dans une zone où on les a déjà, on a moins d’intérêt à changer son installation », note Salomon Botton. Les deux premières tranches concernent donc des zones au débit plus faiblard qu’en centre-ville. « On fait aussi des études de géo-marketing pour voir le potentiel, poursuit le délégué régional d’Orange. Et enfin il y a une concertation avec la collectivité. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “BAGNOLS La fibre optique en cours de déploiement”

  1. « On estime que pour avoir internet, la télévision et le téléphone il faut environ 8 Mbits/s. Dans une zone où on les a déjà, on a moins d’intérêt à changer son installation »

    Ah bon vraiment ! je suis en zone blanche et ai cruellement besoin de la fibre 8M est pas suffisant avec maman devant la tele papa sur netflix les enfants qui jouent a leurs jeux preferés le tout en simultané et je parles même pas de quand il faut telecharger un jeux de 60 go il faut completement arrêter d’utilisé internet le temps que le jeux telecharge Non vraiment que ce soit centre ville ou escanaux l’ADSL est pas assez puissante pour permettre une utilisation dite « familiale » d’internet ! J’espère que le centre ville et les escanaux seront fibré avant la fin 2017 Merci ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité