ActualitésSociété

CAMARGUE L’AOP « Taureau de Camargue », une identité forte

taureaux-camargue

L'Appellation d'Origine Protégée "Taureau de Camargue" est une typicité camarguaise qui est une quasi exception gardoise. La viande, très identifiable, ne saurait être meilleure pour l'économie et la gastronomie locale.

Depuis des siècles, le taureau de Camargue fournit une viande goûteuse, tendre et peu grasse. Vivant en totale liberté au sein des milieux naturels camarguais, il est le garant emblématique de leur maintien et contribue à la richesse de leur biodiversité. Le plus ancien écrit faisant référence à la race bovine de Camargue est un texte de 1551 écrit par Quiqueran de Beaujeu, évêque de Sénès, mais les taureaux étaient probablement présents en Camargue au Moyen-âge, voire dès l’Antiquité.

Cela fait 20 ans que l'AOP est dans les cartons mais elle se démocratise depuis une dizaine d'années seulement. Avec près de 2000 abattages par an, le taureau est une valeur sûre... L'élevage des taureaux en Camargue se pratique de manière traditionnelle. La conduite des troupeaux se fait à cheval par les gardians. Les animaux ont conservé leur instinct sauvage, et toute manipulation doit se faire avec beaucoup de précaution car elle peut s'avérer dangereuse. Les animaux pâturent toute l'année en extérieur de manière extensive, voire très extensive, sur des milieux variés.

Tout est bon dans le taureau

morceaux-taureaux

La révolution industrielle de 1850 a amené des changements considérables dans notre alimentation avec, comme résultat, une augmentation des graisses totales sous forme principalement de graisses saturées, une réduction importante des acides gras polyinsaturés et particulièrement des acides ras polyinsaturés Oméga 3. Le taureau de Camargue représente le profil idéal du ruminant qui a grandi à l’état sauvage sans déséquilibre apporté par l’intervention humaine. La composition de sa viande et principalement la nature et la teneur de ses graisses sont le reflet de l’alimentation que ce taureau a consommée dans son environnement naturel. Nous pouvons présenter la viande du taureau AOP de Camargue comme une référence nutritionnelle de la viande de ruminants élevés à notre latitude. La teneur globale en graisse du taureau de Camargue est 6 fois plus faible que celle de la viande du bœuf d’élevage. La nature de ses graisses est parfaitement équilibrée avec 10 fois moins de graisse saturée et le juste rapport entre les deux familles d’acides gras polyinsaturés Oméga 3 et Oméga 6 est optimal.

Pour d'info: Mas du Pont de Rousty, 13200 Arles. Tél: 04.90.97.93.96. E-Mail : eleveurs2@parc-camargue.fr.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité