A la uneNîmes OlympiqueSociétéSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Sérénité et chaude ambiance aux Costières

Les Gladiators étaient là, ont fait du bruit et prouvent une fois encore quils sont nécessaires au club surtout dans ces moments-là... Photo Anthony Maurin)
Les Gladiators sont là, ont font du bruit et prouvent une fois encore qu'ils sont nécessaires au club surtout dans ces moments-là... (Photo Anthony Maurin)

Pour le compte de la 33ème journée de Ligue 2, le Nîmes Olympique 4ème avec 51 points, reçoit ce soir à 20h au stade des Costières le 18ème, Orléans, qui affiche 31 points au compteur. Une rencontre décisive pour l'avenir Croco, une de plus.

C'est une bonne habitude dont on commence à voir les effets... Dernier entraînement pour les pros aux Costières avec entrée gratuite pour les visiteurs qui se muent en spectateurs puis en supporters la veille du match! Hier, plus de 300 personnes, un public très familial avec des poussettes, des enfants, bref, celui qui ne vient plus au stade les soirs de matchs à cause des tarifs... sans demi-mesure. Les Gladiators qui fêtent très prochainement leur 25ème anniversaire, ont mis l'ambiance et les joueurs dès la fin de l'entraînement sont venus saluer ces Nîmois mordus. Belle expérience.

"C'est très bien, le public était presque plus nombreux que pour un match (rires)! Nous n'avons pas l'habitude d'avoir autant de spectateurs lors des entraînements mais je pense que nous sommes restés concentrés.  Aux Costières on fait des matchs devant 5 à 6000 spectateurs alors que nous sommes à la quatrième place de la Ligue 2! Nîmes est-elle encore une ville de football? Heureusement, on sait que le problème se pose partout en France mais nous savons surtout ce que nous devons depuis l'an dernier à notre public" note Bernard Blaquart, entraîneur du Nîmes Olympique.

Passons au match du soir. 20 points d'écart, c'est un monde... Face à Orléans, les Crocos jouent gros mais ne sauraient perdre la tête. "Nous n'avons aucune pression autre que celle que l'on se met! On a un truc à jouer mais rien n'est vital pour nous. Orléans est une équipe qui se bat et face à laquelle nous avons perdu à l'aller. Nous avons une revanche à prendre, sans leurs quatre points de pénalité, ils seraient dans une autre situation. L'équipe a des valeurs, de vrais joueurs de foot" poursuit le technicien croco.

Photo Anthony Maurin).
Fumigènes quasi autorisés, ambiance assurée! (Photo Anthony Maurin).

Des rêves plein la tête et une furieuse envie d'en découdre. D'autres bonnes nouvelles viennent agrémenter la préparation de ce match décisif. Gauthier Gallon retrouve les terrains et s'entraîne normalement. De son côté, Sofiane Alakouch a (enfin) signé son premier contrat pro! "Seuls les deux premiers du classement peuvent monter et nous ne sommes qu'à la quatrième place. On prend des points pour rester dans la course mais j'espère que tout le monde y pense! Nous sommes huit candidats, nous sommes un peu mieux placés que la semaine dernière" affirme le coach heureux de la signature de son protégé Sofiane Alakouch. En effet, le latéral droit, international français U19 et pur produit du Nîmes Olympique, vient de signer un contrat qui le lie au club jusqu'en juin 2020. "C'est bien. Un jeune pré-formé et formé au club vient d'éclore alors que certaines mauvaises langues disent le contraire du Nîmes Olympique. Comme quoi, un joueur n'a pas forcément à partir bien loin pour signer pro... Les racines, c'est important. La famille, les amis, les repères, c'est pas toujours facile pour un jeune et ici, il aura la stabilité.Le Nîmes Olympique récolte le fruit du travail de ses éducateurs et formateurs, il faut faire jouer nos jeunes!" conclut le coach.

Pour le principal intéressé, un rêve d'enfant se réalise. De là à prendre la grosse tête... "Je suis le même! J'ai confiance en moi mais je me sens mieux. J'avoue que depuis le mois de janvier, quand on a commencé les négociations, ça trottait dans ma tête et ça m'enlève un poids. Mon objectif était de signer pro avec Nîmes mais j'ai d'autres perspectives. La Ligue 1 peut-être et j'aimerais le faire avec le club! On va tout donner, on a une chance, ça serait beau. Il ne faut surtout pas prendre le match d'Orléans à la légère, ne pas sous-estimer cette formation et prendre notre temps pour la déstabiliser et marquer" avoue calmement le jeune joueur professionnel. Depuis l'âge de 7 ans au Nîmes Olympique, il aurait même dû s'y inscrire deux ans plus tôt mais faute de place dans la catégorie "débutant", le pitchounet a attendu, faisant ses premières armes au Chemin-Bas d'Avignon.

Et quand on lui parle du public des Costières, la réponse ne se fait pas attendre. "J'espère qu'il y aura du monde! J'espère qu'ils seront nombreux. Ils nous soutiennent, on doit les remercier et leur faire plaisir. Quand on voit du monde on a envie de se déchirer pour ce public, ça nous porte" conclut Sofiane Alakouch. A bon entendeur...

Le groupe nîmois: Yan Marillat, Martin Sourzac - Gaëtan Paquiez, Fethi Harek, Sofiane Alakouch, Anthony Briançon, Zié Diabaté - Florian Fabre, Téji Savanier, Ousmane Cissokho, Nasser Chamed, Larry Azouni - Renaud Ripart, Christian Kouakou, Sada Thioub et Karim Aït Fana.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité