MARDI ÉCO Start-up-Grandes entreprises : la CCI joue les marieuses

La présentation des appels à projets des entreprises s'est fait pas visioconférence (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

La présentation des appels à projets des entreprises s'est faite par visioconférence (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Mardi 11 mars, les Chambres de commerces et d'industrie d'Occitanie ont procédé conjointement au lancement du ''Big Up for Start-up'', une opération destinée à rapprocher quinze grands groupes industriels et les start-up locales, sollicitées pour des appels à projet. Avec pour ambition que ces dernières candidatent, que se développent des marchés et que se créent des emplois.

Mardi, dans les locaux de la CCI nîmoise, c'est par le biais d'une visioconférence que les deux start-up locales qui avaient répondu à l'invitation de Jean-François Cesarini, le directeur général de la French Tech Culture dans le Gard, ont pris des connaissances des desiderata des entreprises (Airbus, SNCF, ENGIE, Société générale, Orange...). À charge pour elles de candidater ou non aux appels à projets en apportant une solution digitale appropriée.

Les besoins de ces grands grands groupes vont de la création de nouvelles applications, à la simplification et à la vulgarisation des outils numériques dédiés au grand public. Installée à Nîmes, la société IGO développe des plateformes collaboratives, maquettes numériques, logiciels cartographiques 3D temps réel et une expertise dans la structuration de données géographiques «big data 3D».

Philippe Bour réfléchi àune éventuelle candidature (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Philippe Bour réfléchi à une éventuelle candidature (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Son gérant, Philippe Bour était l'un des deux entrepreneurs qui avaient répondu à l'invitation lancée par la CCI gardoise. "J'ai été prévenu la veille par mail. Toutefois il m'a paru intéressant de me déplacer car cette réunion n'était pas trop chronophage et qu'elle concernait certaines grandes entreprises avec lesquelles nous travaillons déjà. Cette visioconférence m'a incitée à prendre contact avec certains de ces grands groupes même si je ne sais pas encore si je vais candidater. J'ai retenu un appel à projet de GRDF concernant de la géolocalisation et un autre émanant d'ENEDIS au sujet du suivi qualité d'ouvrages et d'un simulateur de réalité virtuelle", confiait le spécialiste.

Les candidatures sont à déposer avant le 2 mai prochain sur le site Internet www.bigup4startup.com. Le comité de sélection rendra son verdict le 10 mai et les start-up retenues viendront présenter leur pitch le jeudi 18 mai, à la salle Pagésy de Montpellier. Un rendez-vous d'affaire fixé au lendemain 19 mai clôturera l'opération au Business Inovation Center (BIC) de Montpellier Métropole.

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

 

Partager