• Home »
  • Actualités »
  • NÎMES-GARONS Feux de forêts : le ministre de l’Intérieur rappelle le nouveau dispositif national

NÎMES-GARONS Feux de forêts : le ministre de l’Intérieur rappelle le nouveau dispositif national

inauguration-base-securite-civile-nimes-photo-anthony-maurin4

En déplacement sur la Base aérienne de la sécurité civile (BASC) de Nîmes-Garons, Matthias FEKL, Ministre de l’Intérieur, a rappelé le nouveau dispositif national de lutte contre les feux de forêts.

Inaugurée par le Premier ministre Bernard CAZENEUVE le 10 mars dernier, la BASC constitue désormais le cœur du dispositif. Depuis le 3 avril, 26 avions – 23 avions bombardiers d’eau et 3 avions légers de recueil d’informations opérationnelles – sont ainsi mobilisés à partir de ce centre opérationnel par la Direction générale de la Sécurité civile et de la Gestion des crises (DGSCGC).

Le transfert de la base de Marignane à Nîmes a néanmoins rendu nécessaire une adaptation du dispositif afin de continuer à garantir une couverture optimale du territoire des zones Sud, Sud-Est et Sud-Ouest. La stratégie d’attaque rapide des incendies demeure inchangée et repose sur un principe d’anticipation et de traitement des feux naissants.

Ainsi, un nouveau détachement aérien saisonnier sera ouvert dès l’été 2017 à Cannes-Mandelieu pour renforcer la couverture de l’arc méditerranéen. Des détachements de bombardiers d’eau, notamment de Canadair, pourront être pré-positionnés ailleurs sur décision du préfet de zone et lors des jours de risque incendie élevé. En Corse, le dispositif reste inchangé.

La tactique dite du « guet aérien armé », selon laquelle des avions Tracker réalisent des patrouilles préventives au-dessus des zones sensibles pour repérer les départs de feu et intervenir immédiatement en cas de feux naissants, est, elle aussi, maintenue. Indépendamment de la présence d’un détachement aérien, ce dispositif est en effet particulièrement efficace. Enfin, le maillage actuel des pélicandromes, stations de ravitaillement en produit retardant, n’est pas remis en cause.

Concernant les moyens terrestres, une dizaine de colonnes de sapeurs-pompiers, soit 700 hommes disposant de 120 engins de lutte contre les feux de forêts, pourront être mobilisés en renfort des moyens locaux, au titre de la solidarité nationale et à la demande du Centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (COGIC). En période de risques soutenus, ces colonnes pourront être envoyées en zone Sud de façon préventive.

De surcroît, 700 effectifs des Formations militaires de la Sécurité civile (ForMiSC) sont mobilisés pour contribuer au dispositif national de lutte contre les feux de forêts.

A l’occasion de ce déplacement, Matthias FEKL a salué l’exceptionnelle exigence d’efficacité et de réactivité opérationnelles qui est celle de la stratégie nationale de lutte contre les feux de forêts. Par ailleurs, dans le contexte actuel où des feux de forêts se sont déclarés, au cours de ces dernières semaines, dans plusieurs départements du Sud et du Sud-Ouest de la France, le ministre de l’Intérieur appelle chacun à faire preuve de la plus grande vigilance et à respecter les consignes élémentaires de prudence.

Partager