Actualités

BAGNOLS « On y a mis tout notre cœur » : un chantier éducatif rénove une salle de l’école Jaurès

Marie, Pamela, Pierre, Rebai et leur chef de chantier Vincent ont refait la salle des maîtres de l'école élémentaire Jean-Jaurès (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Marie, Pamela, Pierre, Rebai et leur chef de chantier Vincent ont refait la salle des maîtres de l'école élémentaire Jean-Jaurès (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Certes, on a parfois du mal à voir les murs, tant il y a étagères et de placards remplis de livres et de dossiers, dans cette salle des maîtres de l’école élémentaire Jean-Jaurès de Bagnols.

On peut quand même constater qu’ils sont impeccablement lisses et peints d’une couleur chaleureuse, entre le taupe et le chocolat chaud, et en y regardant de plus près, on constate que tout est à l’avenant, des menuiseries aux radiateurs.

« Une expérience positive pour aller vers autre chose »

« On a dû tout déplacer pour repeindre, la préparation a été longue », note Pamela, 17 ans, qui fait partie des quatre jeunes âgés de 17 à 24 ans qui ont participé à ce chantier éducatif avec la structure Le Passe-Muraille. Pamela, Marie, Pierre et Rebai ont passé deux semaines à refaire cette salle des maîtres durant les dernières vacances scolaires. « Il y avait plein de trous, on a plâtré, poncé, passé plusieurs couches et vernis les bois », précise Rebai, 21 ans. Pierre, 17 ans, s’est quant à lui concentré sur les radiateurs, qu’il a fignolé durant de longues heures. Il a également involontairement cassé la cafetière des maîtres, et est venu vendredi lors de la présentation des travaux avec une cafetière neuve.

Marie, Pamela, Pierre et Rebai, devant le bungalow des Jardins en Cèze (Photo : Service communication)
Marie, Pamela, Pierre et Rebai, devant le bungalow des Jardins en Cèze (Photo : Service communication)

Pour ces quatre jeunes, que la vie n’a pas forcément épargné et qui étaient éloignés du monde de l’emploi, c’est une manière de prendre un rythme et de reprendre confiance en eux. Outre la salle des maîtres, ils ont également travaillé pendant une semaine aux Jardins en Cèze pour refaire le bungalow et les sanitaires, et dans tous les cas, « on y a mis tout notre coeur, affirme Pamela. Et on l’a fait tout le temps dans la bonne humeur. » Une bonne ambiance entretenue par Vincent Martinez, le chef de chantier de Passe-Muraille, mais aussi par le fait « qu’on se connaissait tous déjà avant, on a donc eu une bonne complicité tout en travaillant », précise Marie, 24 ans.

Au point que « trois semaines c’est peu, c’est dommage que ça ne dure pas plus longtemps », regrette presque Pamela. « C’est une expérience positive pour aller vers autre chose, estime le maire Jean-Christian Rey, dont la commune financera quatre chantiers de ce type en 2017. Et tout le monde est gagnant. » Notamment les enseignants de l’école Jean-Jaurès : « la salle des maîtres revit, avant je colmatais les trous avec des posters, note la directrice de l’école Mme Gastal. Au nom de l’équipe, je vous dis que vous avez fait un super boulot, revenez quand vous voulez, vous pouvez être fiers de vous. Merci beaucoup. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité