A la uneActualitésPolitique

PRÉSIDENTIELLE Les Insoumis de Mélenchon déçus mais contents !

Pour cette soirée électorale, plusieurs centaines de personnes sétaient invitées au Proléc Photo: Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Pour cette soirée électorale, plusieurs centaines de personnes s'étaient invitées au Prolé (Photo: Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

La déception a été à la hauteur des espérances qu'avait suscité la remontée de Jean-Luc Mélenchon dans les derniers sondages. Dimanche soir, à Nîmes, au café le Prolé, siège historique du Parti Communiste, et plus généralement de la Gauche engagée, on est passé du mojito à la soupe à la grimace à l'annonce des résultats nationaux. Seule -mais véritable- consolation pour le secrétaire départemental du Parti Communiste Français (PCF), Vincent Bouget, et pour Sylvette Fayet, la présidente du Front de Gauche et candidate aux législatives sur la 6e circonscription, à Nîmes le candidat Mélenchon émarge au 2e rang derrière la représentante du Front National, Marine Le Pen. On vous raconte...

Heureux qui Communiste a fait un beau voyage ! Pendant quelques heures ils y ont cru. ''ILS'' se sont les centaines de militants et de sympathisants réunis au Prolé de Nîmes. Parmi eux, deux amies, Marie, secrétaire, et Léna, agent administratif, venues, selon leur propres termes, "passer une bonne soirée et attendre les résultats". Confiantes à 19 heures ? " Je ne m'attends à rien. Les illusions, il y a longtemps qu'elles se sont envolées", évoque Léna. "J'imagine que l'on va se retrouver avec un duel Macron-Le Pen. Le dernier attentat en date n'a rien arrangé. Autrefois les débats télévisés étaient mieux organisés et permettaient de se forger une opinion par rapport aux programmes... Pendant cette campagne, les candidats ont passé leur temps à s'attaquer les uns, les autres, et à faire du "bla-bala-bla" ! "

De nombreux jeuens sétaient mobilisés Photo: Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
De nombreux jeunes s'étaient mobilisés (Photo: Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

19 heures 20. Au bar, blindé de monde et quasi inaccessible, la sono crache de la salsa. Cubaine forcément ! Toujours détendu Vincent Bouget enquille cigarillos sur cigarillos. Des Cubains ?... Ici on est venu en famille et toutes générations confondues. Les jeunes sont d'ailleurs très nombreux et se mêlent volontiers aux vieux militants pour tailler une bavette...

Au bar, les plus acharnés sont là depuis longtemps et squattent les rares places qui offrent une vue sur la seule télévision de l'endroit, branchée sur la très capitaliste BFM TV.

19 heures 35. Nous, on discute le bout de gras avec Carlos, un militant de Gauche  "mais pas un Gauchiste", précise-t-il. À 50 ans, demandeur d'emploi, ancien étudiant en journalisme, le gaillard est féru de politique et livre volontiers son analyse : "C'est très ouvert. Et avant l'attentat (décidément !) ça l'était encore plus. Il sont quatre à pouvoir se qualifier pour le second tour : Macron, Mélenchon, Fillon et Le Pen. Est-ce que la Droite, qui veut tellement le pouvoir, va accepter de voter Fillon", s'interroge-t-il à haute voix. "Cela fait un an que je milite à Nuit Debout et qu'on explique aux gens les conséquences néfastes du TAFTA et du CETA (accords économiques transatlantiques entre l'Europe et les USA et entre l'Europe et le Canada, NDR). Macron est un des rares candidats qui y soit favorable. Ça ne me convient pas. On ne peut pas se réjouir de voir Macron au 2e tour. On va se retrouver avec un gouvernement de cohabitation avec une majorité fluctuante comme sous la IVe République."

Clairement déçus, Sylvette Fayet et Vincent Bourget ont invités à poursuivre la mobilisation Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Clairement déçus, Sylvette Fayet et Vincent Bouget ont invité à poursuivre la mobilisation (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

19 heures 45. Vincent Bouget fait une brève apparition micro en main depuis un bureau qui surplombe le patio : "À Nîmes, après dépouillement des résultats des premiers 5 000 votants sur 45 bureaux de vote, Jean-Luc Mélenchon arrive en tête avec 24, 6% devant Le Pen 22% et Macron et Fillon à 20% !" Applaudissements nourris. "Attention, ce ne sont que des résultats partiels !", avertit-il. Prudence en effet car la suite ne va pas être du même tonneau...

19 heures 55. La tension monte et la foule est de plus en plus dense. On fait passer les commentaires de la télé sur les baffles et, à 20 heures, le verdict tombe . Les visages se figent et les premiers commentaires tombent. Du côté des leaders on réagi : "Il faut prendre la parole. Il faut mettre la main sur Nîmes. Le peuple de Gauche est là, il va y avoir les législatives !"

Un peu décontenancé et visiblement déçu, flanqué de Sylvette Fayet, faisant contre mauvaise fortune bon cœur, Vincent reprend la parole pour les Insoumis : "Évidemment, évidemment...cette première annonce (des résultats) ne nous fait pas plaisir. Mais c'est un résultat historique pour la Gauche que nous représentons. On tutoie le second tour. Il faut maintenant se mobiliser pour les législatives. Il faut garder la tête haute pour demain. Nous allons construire une Gauche qui soit capable de tenir. De gagner !". Fermez le ban ! Assises dans un coin, trois copines, deux employées du CHU de Nîmes et une agricultrice étalent leur déception. "Au 2e tour, pas question de votre Macron. On va voter blanc". Un comble pour des ''Rouge''. Un soumis...mais les autres non ! Heureux qui communiste...

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

 

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société...

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité