ActualitésPolitique

PRÉSIDENTIELLE La veste pour Les Républicains et l’UDI

Ce soir, à la fédération Les Républicains du Gard. Photo : Coralie Mollaret).
Ce soir, à la fédération Les Républicains du Gard, les sourires ne sont pas franchement de rigueur... (Photo : Coralie Mollaret).

En France, dans le Gard et même à Nîmes, François Fillon s’effondre... C'est la première fois, dans l’histoire de la Ve République, que la droite n'accède pas au second tour d’une Présidentielle.

« Une défaite », « une gifle », « une rouste »… Ce soir, Républicains et UDI n’ont pu que constater l’échec de leur candidat, au premier tour de la Présidentielle. Pour la première fois de son histoire, la droite traditionnelle n’accède pas au second tour. Ce dimanche, vers 20 heures, les militants brillent par leur absence, quai de la Fontaine. Un permanence quasi déserte. Le signe annonciateur d’une défaite ? « Non, non, c’est parce nos militants tiennent des bureaux de vote, eux ! », rassurent la poignée de militants présente.

« Je suis abattue, écœurée », soupire Maria

Quelques minutes plus tard, le verdict tombe. Il est cruel, violent même : François Fillon est relégué à la troisième position, derrière Emmanuel Marcon et Marine Le Pen. « Je suis abattue, écœurée », soupire Maria. La militante nîmoise y a cru jusqu’au bout. Un espoir, « un sursaut républicain », pensait le maire de Nîmes, alimenté par la récente remontée dans les sondages de leur candidat.

Mais il n’en est rien. Alors, la droite encaisse, impuissante. Certains réfléchissent aux causes de cette déroute. « C’est la faute de la presse ! Elle nous a rabâché les oreilles avec ces affaires judiciaires… Vous verrez, François Fillon sera blanchi », lance Gérard, mécontent. « Allons, il y a aussi François Fillon qui n’a pas tenu sa parole », reconnaît un autre militant, « il avait dit que s’il était mis en examen, il ne se présenterait pas à la Présidentielle. Ça lui a forcément porté préjudice ».

L’appel à voter de Fillon pour Macron

Très vite, François Fillon prend la parole. Les yeux rivés sur l’écran, les militants écoutent attentivement le discours. « Cette défaite est la mienne », assume le candidat,  « l’abstention n’est pas dans mes gênes. Le FN a une histoire, il est connu pour sa violence et son intolérance. Je voterai donc en faveur d'Emmanuel Macron ». Tollé dans la fédération : « Moi Macron ? Jamais ! », s’indigne Lili, « c’est un arriviste ! C’est l’ancien ministre de Français Hollande ! Ce n’est pas parce qu’il est jeune que l’on va voter pour lui ».

Photo : CM).
Ce soir, à la permanence de l'UDI. Son président Yvan Lachaud n'hésite pas : "J'appelle à voter Macron. C'est impensable qu'un candidat anti-européen puisse être élu. L'Europe a été créée pour la paix, ne l'oublions jamais". (Photo : CM)

Voter blanc ou Marine Le Pen ? Dans le Gard, il existe une réelle porosité entre la droite et l’extrême-droite. « Je ne sais pas encore », poursuit Lili, questionnée sur son choix au second tour. Si la militante est attachée à « l’ordre » et au « respect », elle est rebutée par « le discours du FN sur l’Europe et l’euro ».

D’autres militants annoncent la couleur : « je voterai blanc ». Les élus, eux, suivent François Fillon, à l’instar de Franck Proust et d’Yvan Lachaud. « Mon histoire personnelle et politique attestent de ma volonté de toujours faire barrage au FN », commente le premier adjoint de Nîmes.

Des militants d’En Marche! refoulés…

Photo : CM
Des militants d'En Marche! - dont l'Alésien Ciryl Julien - se sont invités à la permanence des Républicains... Le soir de la défaite, l'accueil n'est pas des plus chaleureux. (Photo : CM)

Plus tard dans la soirée, des militants d’En Marche! trouvent opportun de venir à la fédération Les Républicains. Ils sont gentiment raccompagnés dehors, par le directeur de cabinet du maire de Nîmes, Jean-Albert Chieze. « Ne faites pas de la provocation, comprenez on vient de vivre une défaite », lance un militant. L’union entre Macron et Fillon est, elle, loin d’être en marche…

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

7 réactions sur “PRÉSIDENTIELLE La veste pour Les Républicains et l’UDI”

  1. Ils n’ont pas fini d’en bouffer de la défaite les Républicains, la prochaine fessée prévue elle est pour Plantier.
    On va s’en occuper

  2. Les « Hollandistes » voulaient prendre le verre le l’amitié avec Proust, Burgoa, Lachaud … et sans doute négocier quelque chose. Malheureusement il y avait dans la permanence quelques militants, adhérents, sympathisants qui n’ont pas chouchou Macron en estime.
    Nous voyons bien les collusions entre apparatchiks. Les masques tombent, mais prendre les électeurs pour des gogos ne passe plus.
    Le choix est simple. Soit nous continuons avec Hollande-bis soit nous allons vers l’alternative.

    1. Ne parlez pas aux noms des électeurs en votre noms, en celui d’acolytes ayant les mêmes convictions que les vôtres…mais pas aux noms DES ÉLECTEURS surtout à la lectures de vos élucubrations est espèce d’effervescences anti hollande ! De vous rappelez que le pays se porte beaucoup mieux comparé à 2012 quand le couple Sarkozy Fillon ont passé les clés à Hollande est là il y pas photos à moins d’être un gogos ou comme une majorité d’électeurs mal informés, ou pas informés, se complaisant dans la victimisation et la plainte, frustré jaloux haineux ! C’est dur à admettre chez les réactionnaires de droites

  3. Je me permets de vous signaler que « gêne », lorsqu’il s’agit de génétique ça s’écrit « gène », pas comme dans « là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir », qui s’applique tout à fait aux chefs de LR et UDI.
    Quant à la « veste » qu’ils vont prendre, titre tout à fait d’actualité, on espère pour eux qu’elle sera de chez Arnys; au moins ils n’auront pas tout perdu et ils pourront se faire un peu de pognon en la revendant.

  4. Il s’agit véritablement d’une gifle sans précédent pour les républicains du Gard avec un score pour Fillion largement en dessous de la moyenne nationale. Il faut regarder les résultats sur l’ensemble du département…. Et face à celà rien ne bouge. Jusqu’ou faudra t il aller dans le désastre électoral pour que le casting change. Les législatives vont être encore l’illustration de la déroute annoncée.
    Quand les républicains auront compris que l’on change d’époque que la politique à papa c’est terminé, que les petites magouilles c’est fini. Messieurs Fournier, et consorts il est temps de prendre votre retraite. Cela marche aussi pour certains professionnels de la politique comme Pascale Mourrut attaché parlementaire à vie et qui vit sur le dos des contribuables……du balais.

  5. Pour les républicains, c’est qu’il y en a beaucoup qui veulent voter marine le pen, et son harcelé par leur hiérarchie pour continuer à soutenir  » la gauche ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité