ActualitésCulture

LIRE Le Gard dans la guerre 1939-1945

pourquoi-call-duty-revient-aux-fondamentaux-2
La seconde guerre mondiale suscite un intérêt du public qui ne faiblit pas. Le nouvel ouvrage de Monique Vézilier et Fabrice Sugier se concentre sur la période dans notre département. Photo illustration "Call of Duty".

De 1939 à 1945, MoniqueVézilier et Fabrice Sugier nous plongent dans l’histoire du Gard, rappelant à la mémoire collective les traumatismes et les bouleversements des années noires. 

le-gard-bouquin-2Bien qu’éloigné de la zone des combats, Nîmes entre brutalement dans la guerre le 10 mai 1940 avec le déclenchement de l’offensive allemande : aflux de réfugiés (Nîmes passe en quelques jours de 90 000 à 200 000 habitants), menaces de bombardements après les raids allemands sur la vallée du Rhône, mauvaises nouvelles du front où 1300 Gardois sont tués entre le 10 mai et le 22 juin 1940. Dans ce contexte, l’appel de Pétain à cesser le combat provoque dans la majorité de l’opinion gardoise, à la fois un immense soulagement et un terrible désarroi. Une partie des élites politiques, économiques et religieuses se rallie au régime de Vichy et les premières mesures qui établissent un régime autoritaire, antisémite et xénophobe suscitent peu d’émoi. Jusqu’en février 1944, le préfet Angelo Chiappe montre un zèle particulier dans l’application des lois de Vichy, comme dans le souci de répondre aux exigences allemandes: chasse aux réfractaires de la Relève et du STO, appui donné à la Milice dans la traque des résistants... Malgré la propagande, les autorités déplorent le manque de relais sur lesquels le gouvernement pourrait s’appuyer pour mettre en œuvre sa politique. En effet, le bassin houiller alésien reste marqué par l’influence communiste, malgré les mesures d’épuration qui ont suivi l’interdiction du PCF en septembre 1939. De plus, les protestants, nombreux et influents, se méfient du nouveau régime et lui deviennent de plus en plus hostiles dès qu’il détruit les bases du régime républicain et met à l’index certaines catégories de la population (deux pasteurs gardois vont devenir chefs de maquis). Puis, les difficultés de ravitaillement et la politique de collaboration, aggravées par l’installation des troupes allemandes dans le Gard à partir du 11 novembre 1942, ancrent une part importante de la population dans une attitude défavorable à Vichy et contribuent à développer les mouvements de Résistance. Les Cévennes offrent un terrain favorable à l’installation des maquis, qui vont jouer un rôle important dans la libération du département, pour l’essentiel durant la 2ème quinzaine d’août 1944.

 

Bios expresses

 

vezillier_sugier

MoniqueVézilier est née le 9 janvier 1944 à Recoules-Prévinquières (Aveyron). Études d’Anglais. Co-auteur du cédérom La Résistance dans le Gard (2009,AERI).

Fabrice Sugier est né le 4 février 1964 à Bessèges (Gard). Doctorat La classe ouvrière et le mouvement ouvrier dans les mines de charbon du Bassin d’Alès - 1914-1922,1990,ParisVIII ; auteur de deux ouvrages, Mineurs des Cévennes (tomes I et II, 1993-1994, Éditions Espace-Sud) et de communications et articles sur l’histoire contemporaine de la région alésienne. Co-auteur du cédérom La Résistance dans le Gard (2009,AERI).

Véronique Palomar

veronique.palomar@objectifgard.com

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “LIRE Le Gard dans la guerre 1939-1945”

  1. Bravo pour la promotion de ce travail qui souligne les conséquences de la guerre. Les conflits ont résulté de l’avènement de régimes fascistes ou d’extrême droite populiste en raison des crises économique et sociale.
    Des parallèles peuvent être faits avec la montée actuelle du populisme nationaliste et en réalité antipatriote. C’est flagrant. Les régimes d’extrême droite n’ont jamais apporté le moindre progrès pour le peuple qu’ils prétendent toujours défendre. Seuls les benêts peuvent y croire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité