A la uneActualitésPolitique

PRÉSIDENTIELLE Les réactions des politiques gardois

(Photo d'illustration : Coralie Mollaret)
(Photo d'illustration : Coralie Mollaret)

Ce dimanche, le candidat d'En Marche!, Emmanuel Macron, et la candidate du Front National se sont qualifiés pour le second tour de la Présidentielle, le 7 mai.

Jean-Paul Fournier, secrétaire départemental Les Républicains : "Malgré un bilan désastreux du quinquennat Hollande, François Fillon, attaqué de toutes parts dans un climat délétère, n’a pas été en mesure de recréer le lien avec les Français. Pour autant, il n’y a pas eu de plébiscite pour les candidats des extrêmes. Pas plus qu’il n’y a eu l’engouement annoncé pour l’héritier de François Hollande. Aujourd’hui, face à deux candidats qui, quelles que soient les circonstances, ne seront pas en mesure de constituer une majorité parlementaire en juin prochain, j’appelle les Français qui attendent qu’une véritable alternance puisse se mettre en œuvre, à se mobiliser dès aujourd’hui pour élire une majorité claire et forte de députés LR à l’Assemblée Nationale. (…) J’y mettrai toute mon énergie derrière nos six candidats dans le Gard et plus particulièrement à Nîmes, auprès de Richard Flandin et Julien Plantier".

Yvan Lachaud, président de l'UDI du Gard : "Historique dans l’histoire de la Ve République : ce résultat démontre clairement le dépassement des clivages entretenus par les partis traditionnels. Face au danger que représente le repli sur soi et la politique anti-européenne, proposé par le Front National, j’appelle sans ambiguïté les électeurs de la droite et du centre à voter pour Emmanuel Macron au second tour. Sortir de l’Europe serait tourner le dos à celles et ceux qui ont voulu la paix et la stabilité économique dans un continent qui a été tellement marqué par les divisions. Cet engagement européen est à la base de mon action politique, et de ma volonté d’inclure notre territoire dans l’économie continentale, afin de donner de l’emploi à notre jeunesse. Donner de l’emploi à notre jeunesse, cela signifie aussi être capable de mener des réformes courageuses dans notre pays, et il nous appartient désormais de nous mobiliser derrière nos candidats de droite et du centre aux élections législatives pour le 3ème tour de cette élection. Ce 3ème tour construira en effet la majorité de demain, et donc la politique qui sera menée dans notre pays pour les cinq prochaines années".

Denis Bouad, président PS du Département du Gard : "Je regrette que le candidat du PS n'ait pas pu rassembler, convaincre les progressistes. De nombreux élus, de nombreuses personnalités et beaucoup d'électeurs de gauche ont apporté leur soutien à Emmanuel Macron. J'appelle tous les démocrates et tous les républicains à soutenir, à voter et à faire voter pour Emmanuel Macron contre le FN. Aucune voix ne doit manquer. La deuxième place de Marine Le Pen n'est pas une bonne nouvelle. Son score, particulièrement dans le Gard, me désole, m'inquiète et me mobilise. Il se nourrit de la confusion, du repli, de la division. Il est de la responsabilité de tous de le combattre dans les urnes et dans l’action. Il renforce ma conviction que dans notre département, nous devons être fermes et déterminés pour apporter aux Gardoises et aux Gardois des réponses efficaces et concrètes à leurs besoins au quotidien".

Christophe Cavard, député ex-EELV de la sixième : "Les idées et les pratiques du Front National doivent plus que jamais être combattues. A gauche les suffrages sont éclatés, la recherche de l’utilité du vote dans ce contexte a conduit la grande majorité des électeurs de la gauche traditionnelle à glisser un bulletin dans l’urne pour Emmanuel Macron ou pour le candidat de la France Insoumise, parfois de manière spectaculaire comme à Nîmes ou ce dernier termine en première position. J’ai pleinement conscience que le débat sur la recomposition politique sera nécessaire (...) Mais pour l’heure, la priorité absolue est de réduire au plus possible le score de la candidate frontiste au second tour de l’élection présidentielle. Je voterai bien entendu sans aucune ambiguïté pour Emmanuel Macron le 7 mai prochain, et j’invite les citoyens de notre territoire à participer activement pour que le FN soit battu le plus fortement possible".

Françoise Dumas, députée PS de la première circonscription : "Hier soir, les Français ont exprimé de manière très claire leur envie de renouvellement de la classe politique, en plaçant Emmanuel Macron en tête des suffrages. Il sauve ainsi l'honneur de la France en ne permettant pas au Front National d’être en première position d’un scrutin si décisif pour le pays. Il y a plusieurs semaines, j’ai fait le choix de rejoindre la dynamique impulsée par le président d’En Marche. Je partage son projet, qui allie les conditions nécessaires du rassemblement et, du redressement de notre pays. Il faut désormais amplifier cette dynamique et porter sa candidature jusqu’à la victoire sans laisser personne sur le bord du chemin. Aujourd’hui, c’est lui et son Mouvement qui portent seuls l’étendard de la République face au Front National, le parti du repli, qui menace gravement notre cohésion nationale sous le regard du monde. J’appelle solennellement l’ensemble des Républicains, et plus particulièrement ceux du Gard, à choisir, dimanche 7 mai, le candidat du progrès, du renouvellement, de la cohérence".

Fabrice Verdier, député PS de la 4ème circonscription : "Je regrette le résultat obtenu par Benoit Hamon, le candidat socialiste qui n'a pas pu rassembler largement derrière lui. Ensuite, face à l'extrême droite qui vient d'obtenir un score tristement historique, j'affirme que tous les républicains, les progressistes, ceux qui partagent des valeurs qui fondent notre pays, doivent s'unir derrière Emmanuel Macron. Aussi, j'apporte pour ma part un soutien total à Emmanuel Macron dont je partage l'esprit d'ouverture, la volonté de rassembler et le désir de faire. Parce que son projet est fondé par des valeurs républicaines et humanistes d'abord. Ensuite parce qu'il épouse l'idée européenne en souhaitant travailler à réformer l'Europe plutôt qu'à la défaire. Enfin parce qu'il est tourné vers la redressement économique de notre pays, priorité absolue pour donner des perspectives d'avenir et de l'espoir aux français. Elu de gauche, je soutiens Emmanuel Macron sans ambiquité et continuerai à m'engager à mon niveau afin de diminuer le chômage, de répondre aux défis sécuritaire et écologique en veillant à concilier efficacité économique et justice sociale".

Le groupe PCF du Gard : "Marine Le Pen, c’est la haine, le racisme, la xénophobie. Nous appelons à fermer les portes de l’Elysée à Marine Le Pen, en utilisant le seul bulletin de vote en notre disposition. Cela ne constitue évidemment pas un soutien à Emmanuel Macron. Nous n’oublions pas la responsabilité qu’il porte dans les politiques libérales et de régressions sociales menées ces dernières années. Le résultat obtenu par Jean-Luc Mélenchon au 1er tour de la présidentielle est significatif. On peut le mesurer dans le Gard où les scores obtenus par Jean-Luc Mélenchon (Alès, Nîmes …) sont remarquables surtout quand le PCF est bien implanté avec ses militant-e-s et ses élu-e-s locaux. L’occasion nous sera donnée par les élections législatives de créer un contre pouvoir à la politique qui sera conduite après l’élection présidentielle. La bataille des législatives doit permettre de transformer l’essai, ensemble faisons entrer le peuple à l’Assemblée Nationale. Le Gard doit participer à cet élan, nous pouvons élire des députés honnêtes et proches de vous".

François Séguy, conseiller municipal (Parti de Gauche) de Nîmes : "La France insoumise est en tête sur Nîmes. Ce vote d'adhésion aux urgences écologiques, sociales et démocratiques prouve le haut niveau de la prise de conscience de nos concitoyens face aux enjeux de ce siècle dont les deux candidats du second tour en sont inconscients. Il est donc important de voter pour les candidats de la France insoumise aux législatives afin de porter au niveau national les solutions portées par notre candidat Jean-Luc Mélenchon pendant la campagne".

Katy Guyot, candidate PS sur la deuxième circonscription : "Emmanuel Macron, sans hésitation ! Le premier tour de l’élection présidentielle a mis en tête Emmanuel Macron face à Marine Le Pen. En manifestant leur défiance à l’égard des partis de gouvernement, les Français ont placé cette élection entre deux choix absolument opposés. Aujourd’hui l’enjeu pour notre pays est clair : le vote positif pour une France dans l’Europe ou le vote de la France recroquevillée sur elle-même. Les Français doivent se rassembler pour une majorité progressiste, sociale et européenne. Ce sera mon choix, sans hésitation, en faveur d’Emmanuel Macron".

Olivier Gaillard, candidat sur la 5ème circonscription : "Au soir de ce premier tour et notamment dans le contexte actuel, je me réjouis à l'idée que les Français aient accordé leur confiance et leurs suffrages à Emmanuel Macron. C'est un vote responsable pour l'avenir de la France, c'est un vote pour la liberté et la solidarité, c'est un vote qui dépasse les clivages partisans et représente ainsi une véritable chance pour tous les Français. Le 7 mai prochain, gardons le cap d'une France nouvelle, apaisée et confiante, solidaire et ambitieuse !"

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

6 réactions sur “PRÉSIDENTIELLE Les réactions des politiques gardois”

  1. Macron le moderne, le jeune … rassemble sur son nom tous les vieux apparatchiks en place depuis des lustres. Peut être, sans doute que son projet sent plus la naphtaline que la fraîcheur. En même temps la précarisation n’est pas une idée trés nouvelle. Ceci explique cela.

    Certains semblent oublier que la France est en état d’urgence, en guerre contre le terrorisme musulman et que donc l’UE – Schengen ce n’est pas la paix en France. Combien d’innocents assassinés dans les attentats ?

    D’autres parlent racisme, xénophobie … savent ils seulement que les Francais subissent la chose à longueur de journée ou vivent ils bien à l’abri ?

    Rien n’est joué. Si les Français le veulent … tout est possible.

    Th.J conseiller FN Nîmes

  2. Salut à vous, les Insoumis et les Insoumises,

    Ce soir, la formidable équipe d’insoumis et d’insoumises qui ont mené campagne à mes côtés, sans relâche et avec un enthousiasme communicatif, m’a mandaté pour envoyer un message de remerciements et de mobilisation à tous ceux et toutes celles qui ont voté pour Jean-Luc Mélenchon.

    Je suppose que cette mission est due à mon rôle de « Candidate dans la 3e circonscription du Gard ».

    Du coup, j’ai décidé de vous adresser un message à la fois politique, pédagogique et philosophique.

    J’ai voulu vous rappeler à tous que vous ne devez jamais céder à la tentation de l’acceptation, de l’obéissance, de la facilité à suivre un mouvement général aurait-il les apparences de la raison, de la logique, de l’évidence.

    Les tyrans ont parfois des apparences de beau gosse ou de blonde bêtasse.

    Suivre le mouvement général s’apparente souvent à bêler avec le troupeau en se précipitant vers l’abîme. Dans quinze jours, vous aurez le choix entre l’Une (la marâtre haineuse) ou l’Autre (le pantin niais des puissances de l’Argent). Avant de céder aux sirènes de la médiacratie hystérique, il convient d’emblée de se poser trois questions, trois questions auxquelles La Boétie apporte trois réponses rationnelles et circonstanciées.

    Question 1: Voter dans le sens attendu par l’idéologie commune est-ce un acte de liberté?

    Question 2: Voter pour se protéger du pire en choisissant le moindre mal permet-il d’échapper à la ruse des puissants?

    Question 3: Voter en suivant les directives des « médiacrates » fait-il de nous des complices du système?

    « La première explication que donne La Boétie de la servitude volontaire est l’habitude. Si la liberté est naturelle, si « nous naissons avec [elle], mais aussi avec la volonté de la défendre » (La Boétie, 1978 : 185), l’auteur constate cependant que l’éducation est plus forte. Ainsi « l’habitude qui, en toutes choses, exerce un si grand empire sur toutes nos actions, a surtout le pouvoir de nous apprendre à servir : c’est elle qui à la longue […] parvient à nous faire avaler, sans répugnance, l’amer venin de la servitude » (Ibid. : 190). La Boétie distingue cependant une première génération d’hommes, qui furent soumis contre leur gré et par la force, des générations suivantes qui, nées en situation d’esclavage, prennent dès lors « pour leur état de nature, l’état même de leur naissance » (Ibid. : 190). Ces hommes n’ayant jamais connu la liberté ne peuvent avoir une idée de ce dont ils sont privés.

    La seconde explication que repère l’auteur dans l’histoire de l’humanité est la ruse des tyrans. Privés de liberté, les hommes perdent leur vaillance et l’énergie nécessaire au combat pour sortir de la servitude. Or les tyrans savent parfaitement jouer de cette faiblesse et s’efforcent toujours de rendre les hommes plus faibles et plus lâches. Le pain et les jeux, les divertissements, sont les principaux moyens utilisés pour « endormir [les] sujets dans la servitude » (Ibid. : 203). Les discours des tyrans ou l’ostentation de symboles servent de la même manière à gagner la confiance, susciter la dévotion et s’assurer la paix sociale. Ils entretiennent donc l’habitude de la servitude.

    La troisième explication proposée, que l’auteur considère comme « le secret et le ressort de la domination, le soutien et le fondement de toute tyrannie » (Ibid. : 212), est ce qu’on pourrait nommer l’argument de la chaîne des gains. Quatre ou cinq hommes conseillant le tyran parviennent à le corrompre et orientent ses actions vers toujours plus de profits qu’ils partagent avec lui. Ils ont sous leurs ordres 500 à 600 autres hommes, qu’ils corrompent de même afin de gagner leur loyauté, et ces derniers en font autant avec d’autres, et ainsi de suite jusqu’à l’échelon le plus bas de la société. »

    Cette petite leçon de désobéissance salutaire doit vous permettre, chers et chères Insoumis(e)s, de vous remobiliser autour des candidats et candidates aux élections législatives.

    Jean-Luc Mélenchon a mené une formidable campagne d’éducation populaire, nous devons continuer ce combat qui est celui de l’intelligence collective. Plus elle grandit, plus la servitude diminue et moins est efficace la manipulation des masses.

    Je vous embrasse et vous attend pour mener une campagne victorieuse pour envoyer le plus de représentants du peuple à l’Assemblée nationale, un contre-pouvoir pour lutter contre la servitude volontaire.

    Ne baissons ni les bras, ni les yeux.

    Geneviève Sabathé

    Candidate insoumise dans la 3e circo du Gard où JLM a fait un score encourageant. En cours mais rageant!!

  3. Fournier toujours aussi nul. Il n’a pas compris que nous ne voterons pas pour ses candidats Flandin et Plantier. Terminé pour nous les Républicains, on n’y mettra plus jamais les pieds
    Et pour lui il est l’heure d’aller taper la belote à la maison de retraite, enfin bon s’il a encore sa tête.

  4. Dommage pour tout un tas de bonnes raisons que Mélenchon ne soit pas au second tour face à Macron. En effet à voir comme certains caciques du PS vont à la soupe macronienne de la marionnette de la finance , il aurait été interessant de voir leur positionnement. Maintenant après avoir poignardé ce pauvre Hamon, ils vont sortir des tracts et affiches contre Le Pen. Ils oublient de se remettre en cause. Faut juste leur rappeler qu’ils sont au pouvoir depuis 5 ans et que la montée du FN n’est que le résultat de leur incurie , de leur reniements , de leur politique sarko-hollandaise. Alors Macron le nouveau leader , un peu ectoplasme de la drauche, va gagner avec un score non de 80/20 comme en 2002 mais 60/40 ou 55/45. Comme sa politique qui vise à ubériser davantage la société va accentuer les inégalités et la précarité. Les pions politiciens de l’oligarchie vont juste gagner 5 ans de plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité