A la uneEconomie

FAIT DU JOUR Un Mercure d’Or pour Natu’Rando

Camille Salgues a reçu la médaille de la CCI de la part du président Eric Giraudier Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Camille Salgues, en sus de son Mercure d'Or, a reçu la médaille de la CCI de la part du président Eric Giraudier (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

La cérémonie de remise des prix du 42ème Challenge du Commerce et des Services, Millésime 2016, s'est déroulée le lundi 3 avril 2017 à Paris, au Ministère de l'économie et des finances, à Bercy. Gérante d'une base de loisir qui conjugue la pratique du VTT et celle du kayak, la Gardoise Camille Salgues a été distinguée d'un Mercure d'Or. Rencontre.

Sur 86 dossiers de candidatures par des candidats de tout l'Hexagone, 12 commerçants ont reçu le Prix ''Mercure d'Or'' dans 8 catégories différentes et 8 groupements et unions commerciales ont reçu le Prix ''Panonceau d'Or''. En 2009, en ouvrant sa base de loisirs à Remoulins avec son compagnon, Pierre Moreau, la souriante jeune femme ne s'imaginait pas un jour être de ceux qui recevraient cette distinction dans la salle des conférences de Bercy : "C'est un peu comme la cérémonie des César mais pour les petits commerçants", racontait-elle lundi 24 avril, en marge d'une cérémonie organisée à la CCI du Gard en l'honneur des Gardois ayant figuré au millésime 2016. "J'ai été récompensée dans la catégorie ''Innovation et Qualité'' pour mon site Internet. Je l'ai réalisé seule avec les conseils avisés d'un ami", poursuit celle qui fût dans une autre vie employée polyvalente d'une société d'engineering.

NatuRando propose une large palete dactivité Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Natu'Rando propose une large palette d'activité de plein air (Photo : DR)

Depuis son ouverture, la petite société familiale poursuit une croissance exponentielle et augmente chaque année son chiffre d'affaire de 10%. Pour l'exercice 2016, Natu'Rando a engrangé 160 000 euros hors taxe et emploie l'équivalent de 2,5 temps plein tout au long de l'année et 8 saisonniers l'été. "Quand nous avons débuté notre activité, nous n'avions aucune visibilité à long terme et nous ne savions pas si nous passerions le cap du premier été. J'ai quitté mon ancien emploi et mon ami, qui était entraîneur départemental de l'équipe de kayak du Gard, en a fait de même. Aujourd'hui, nous sommes ouverts toute l'année sur demande pour recevoir des séminaires, des scolaires et des centres de loisir. Le reste du temps, du 15 mars jusqu'au 30 septembre, nous fonctionnons 7/7 jours", détaille la monitrice de kayak.

Adaptant l'offre à la demande, la petite structure a développé au fil du temps une activité VTT parfaitement complémentaire. Désormais c'est à vélo que les clients rejoignent la base de départ des embarcations. Pour ce faire, ils ont le choix entre 4 pistes balisées de longueur et de difficultés grandissantes. "Nous avons un parc de 80 vélos pour tous les âges et nous venons de faire l'acquisition de 17 VTT électriques pour les moins sportifs. Nous fournissons des cartes détaillées et les clients ont ainsi le choix de faire de belles balades de 5 à 60 km avant de monter dans les kayaks."

 Après quoi, commence la descente en kayak où, sur 7 km, les participants ont l'occasion de découvrir au fil de l'eau les vestiges romains de l'aqueduc, le village médiéval de Castillon-du-Gard, de passer sous le Pont du Gard, d'admirer Vers-Pont-du-Gard et ses lavoirs, et de laisser leur regard se perdre dans la garrigue environnante.

Un programme bucolique et sportif qui, il y a trois ans, avait séduit les étudiantes de la très prestigieuse école américaine Hillary Clinton de Boston qui avaient courageusement relevé le défi au mois de mars, par un temps à ne pas mettre un kayakiste gardois dehors...

Depuis, se ne sont pas moins de 10 à 15 000 personnes par an qu'accueillent Camille et Pierre. "Samedi dernier, ils étaient 400 à l'occasion de l'organisation d'un raid", rigole la jeune femme. Si le cœur vous en dit (n'oubliez pas les bras et les jambes !), il vous en coûtera 25 euros par personne. Des départs ont lieu toute la journée avec pour seule obligation d'avoir regagné la base avant 18 heures. D'ici là, un rapide coup d’œil sur le fameux site internet,- vous savez, celui du Mercure d'Or !- achèvera peut-être de vous convaincre de tester l'affaire in situ... Il est toutefois prudent de téléphoner au préalable, l'endroit étant perdu en pleine nature. Vous voilà prévenu !

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com 

Natu'Rando. Remoulins. Contact : 06 67 11 49 19. Site internet : www.natu-rando.com

 

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité