ActualitésPolitique

PRÉSIDENTIELLE Les villes record des candidats

présidentielle 2017
(Photo d'illustration : Thierry Allard)

Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron ou François Fillon… Dans le Gard, tous ont une capitale. Un bastion où le coeur des électeurs bat massivement pour eux.

Dans le classement général du premier tour de la présidentielle règne plusieurs spécificités.

Si dimanche, Marine Le Pen, est arrivée en tête du premier tour dans 238 communes sur les 353 du Gard, c’est Vestric-et-Candiac (1 400 habitants) qui s’est le plus mobilisée. La candidate du Front National récolte 47,6% des suffrages exprimés. Un score pas très étonnant, dans ce village de Petite Camargue, implantée dans le canton de Vauvert.

Plus étonnant, les 44% récoltés par le candidat d’En Marche! à Causse-Bégon. Un petit village de 15 habitants, niché dans les Cévennes viganaises.   

En tête dans neuf communes, le candidat Les Républicains-UDI, François Fillon, enregistre son pic de 31% à La Bastide-d'Engras (207 habitants), non loin d’Uzés.

Quand au candidat de la France Insoumise, il est en tête dans 92 communes. Mais c’est à Puechredon (34 habitants) que Jean-Luc Mélenchon établit son plus gros score avec 50% des suffrages.

Lire aussiFAIT DU JOUR Dans le Gard, le face à face des extrêmes

PRÉSIDENTIELLE Les résultats par circonscription dans le Gard

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “PRÉSIDENTIELLE Les villes record des candidats”

  1. 34 ou 15 habitants ce ne sont pas vraiment des communes, la France est vraiment archaïque avec ses 32 000 communes, tout cela doit être réformé, redécoupé, il doit y avoir un minimum de population ne serait ce que avoir un budget.Dans le monde actuel où existe des mégalopoles de plusieurs millions d’habitants on ressemble à des dinosaures.

  2. Oups … rien à voir avec l’article mais je suis étonné de l’absence d’information sur le commandant de gendarmerie qui a été condamné à 4 mois avec sursis pour avoir gazé et frappé des manifestants pacifiques à coté d’Anduze.
    Ça ne vous ressemble pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité