A la uneActualités

LE VIGAN Procès de l’abattoir : le couperet est tombé

L'abattoir intercommunal du Vigan.
L'abattoir intercommunal du Vigan.

Huit mois de prison avec sursis pour le principal accusé et nombreuses amendes : le tribunal correctionnel d’Alès a rendu son jugement aujourd’hui dans l’affaire de l’abattoir du Vigan.

Les 23 et 24 mars, trois salariés de l’abattoir et la Communauté de communes du Pays Viganais comparaissaient devant le tribunal d’Alès lors d’un procès très médiatisé. Ils étaient jugés pour mauvais traitement et actes de cruauté pour l’un d’entre eux, suite aux images insoutenables de sévices sur animaux tournées par l’association L214 au sein de l’abattoir.

Ce matin, à l’heure du verdict, un seul prévenu est présent dans la salle d’audience : Gilles Esteve, accusé d'avoir porté deux coups de pied dans le postérieur d'un animal supposé étourdi. L’éleveur bio de 56 ans n’est pas condamné en raison de la prescription des faits, tout comme son collègue Nicolas Granier. En revanche, le principal prévenu, Marc Soulier, n’est pas épargné. Il écope de huit mois de prison avec sursis, avec l’interdiction d’exercer dans un abattoir pendant cinq ans. Il devra également verser 600 euros d’amende pour les faits qui lui sont reprochés, ainsi que 600 euros à chaque partie civile. Enfin, la Communauté de communes du Pays Viganais est condamnée à cinq amendes de 750 euros.

Rappel des réquisitions du procureur

Pour Marc Soulier, « qui a la responsabilité la plus lourde », le procureur Nicolas Hennebelle avait réclamé un an de prison avec sursis, 3400 euros d'amende et l’interdiction d'exercer dans un abattoir pendant cinq ans et de détenir des animaux de rente. Les réquisitions étaient plus clémentes pour Nicolas Granier et Gilles Estève, à savoir respectivement 600 euros et 150 euros d’amende. Quant à la Communauté de communes, le procureur avait requis 6000 euros d’amende.

Lire aussi :

LE VIGAN Procès de l’abattoir : “Des actes à caractère sadique”

LE VIGAN Procès de l’abattoir : “Manque de pot, on a été filmés”

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité