A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Que le Croco est beau!

Téji Savanier, dépositaire du jeu Croco Photo Archives Anthony Maurin).
Téji Savanier, dépositaire du jeu Croco (Photo Archives Anthony Maurin).

Pour le compte de la 36ème journée de Ligue 2, le Nîmes Olympique se déplaçait en Bretagne pour affronter le Stade brestois. Avant le coup d'envoi, seuls neuf points étaient à glaner d'ici la fin de la saison. Victoire impérative si les Crocos voulaient poursuivre leur envie de Ligue 1. Score final: 2-3!

Brest proposait une ambiance "feria" pour la réception de Nîmes qui du coup et avec le soleil ambiant, ne pouvait pas se sentir dépaysé. C'est bien le stade brestois qui avait la pression et qui devait enrayer définitivement sa spirale négative.

Deuxième minute et première frayeur sur un centre local. Anthony Marin défend dans sa surface, se met en position "étoile de mer" mais repousse le ballon... de la poitrine. La sentence est lourde après quatre minutes de jeu. Alexandre Coeff inscrit le premier but du match face à une défense passive et peu agressive. Après une séance de petites passes dans un petit périmètre et toujours dans la petite surface croco, Battocchio finit par filer la patate chaude à Coeff qui est esseulé au point de penalty. Le fin joueur ouvre le pied et enroule le ballon qui trompe Yan Marillat, masqué, de fort belle manière. 1-0 à la 4ème.

C'est logiquement sur coup-franc que les Crocos deviennent dangereux pour la première fois à la 12ème minute. Dans la foulée, 14ème minute, Battocchio récupère un excellent ballon de Belaud sur le côté droit. Le Brestois centre intelligemment, les têtes de Maupay et de quelques uns de ses coéquipiers s'élèvent plus haut que celles des Crocos. Heureusement, ça passe à côté...

Ripart le renard

Alexandre Coeff tente le coup du roi...  22ème minute et geste quasi parfait avec une reprise de volée des 18 mètres suite à un splendide centre de Joseph-Monrose. Hors du cadre.  Erreur et but incroyable!!! Paisible, Diallo récupère une balle perdue, recule et passe en retrait à son gardien Hartock. Bien peu inspiré, le portier est mal à l'aise mais aussi sur son mauvais pied. Malin, Ripart presse très haut et harcèle Hartock qui dégage. Filou, le renard croco met le pied en opposition et égalise! 1-1 27ème. Nîmes se relance.

Défense en danger. Ballon en profondeur et dans le dos de Marin qui laisse passer croyant que Marillat n'est pas sur sa ligne. Joseph-Monrose s'emmêle les pinceaux ce qui permet aux Crocos de récupérer et de temporiser. Maupay chipe le cuir dans les pieds de Paquiez mais là encore, le Nîmes Olympique a de la chance, l'action n'ira pas plus loin... (38ème).

44ème minute et 44 mètres environs. Téji Savanier tire un coup-franc repoussé par la défense locale et un Hartock boxeur. Cissokho est à la retombée. Il arme sa volée, le tir frappe lourdement la barre transversale. Mi-temps, du coup, 0-0.

Brest prêt à prendre la large

47ème, retour à froid. Battocchio lancé file sur le côté gauche du but de Marillat et enjambe passe Marin qui tacle. Battocchio centre en direction de Faussurrier qui est gêné par Diabaté. Le Brestois tire mais la transversale stoppe ses envies de but. Minute d'après, Ripart tombe au milieu du terrain mais Savanier, dans le même temps, lance Thioub seul dans le couloir droit et sans défenseur devant lui. Monsieur Miguelgorry siffle, retour à la faute sur Renaud Ripart, dommage.

Action plus que chaude à la 51ème. Maupay déborde par la gauche. Anthony Marin, dans sa surface, tacle une nouvelle fois et touche le ballon de la main. L'arbitre ne siffle pas, laisse jouer et centrer Maupay. Diabaté est à la réception et dégage en catastrophe sur le véloce Marillat qui évite le but contre son camp, bien campé sur sa ligne.

Le Stade brestois domine largement, les vagues offensives et successives submergent des Crocos qui ne prennent pas encore l'eau mais qui commencent à boire la tasse. Encore Marillat, cette fois-ci en gardien "bondisseur". Maupay, encore lui, se détache grâce à une magnifique ballon offert par Bernard dans son couloir gauche. Du bout du pied et dans le dos de Briançon, Maupay parvient à tirer mais Marillat saute à la manière d'un portier de handball et exécute une merveilleuse parade qui sauve les siens (57ème).

Nîmes en vieux loup de mer

Le Nîmes Olympique défend vaillamment mais ne parvient plus à attaquer. Prenant le temps des choses, les Crocos semblent jouer la montre alors qu'ils veulent tout simplement s'appliquer et ne pas commettre d'erreur fatale. C'est là que le Croco croque! Cissokho, au terme d'une exceptionnelle action collective, crochète à l'intérieur et inscrit le but de la délivrance après une passe de Kouakou, fraîchement entré en jeu. 1-2 à la 77ème! Le Croco se rebelle dans la foulée, Valls, lui aussi tout frais, lance Cissokho qui se retrouve en face à face avec Hartock. Plus de défenseurs, le but à lui, Cissokho y va de son beau geste et crucifie le gardien brestois! 1-3 (78ème).

Brest remet la machine en marche et Diallo met la tête sur un coup-franc parfaitement bien exécuté. 2-3 (83ème). Les Crocos, surpris de leur activité offensive, ont eu du mal à se repositionner. Furlan, quitte le banc et file sous les tribunes... Brest pousse mais Nîmes gagne. Maupay inscrira un but refusé pour une légitime position de hors-jeu à la 90ème. 91ème, après une folle chevauchée, c'est Cissokho qui croque un peu trop et qui oublie Théo Valls seul dans l'axe et face au gardien quasi inoffensif. Les ultimes instants sont d'un stress intense, ouf, ça passe, Nîmes a fait le job!

Les Crocos pointent en cinquième position, sont en embuscade à deux points du podium et de cette satanée place de barragiste!

 

Fiche technique NO-AJA:

Spectateurs: Plus de 10000.

Score: 2-3 (1-1).

Buts: Coeff (4ème), Ripart (27ème), Cissokho (77ème et 78ème), Diallo (83ème).

Conditions: Temps clément et pelouse en excellent état.

Arbitre: M. Jérôme Miguelgorry.

Avertissements: Fabre (58ème), Groufi (79ème).

Expulsion:

Le groupe nîmois: Yan Marillat - Gaëtan Paquiez, Anthony Briançon, Anthony Marin Zié Diabaté - Larry Azouni, Florian Fabre (c) (Théo Valls 74ème), Téji Savanier, Karim Aït Fana (Fabien Garcia 82ème)- Renaud Ripart, Ousmane Cissokho et Sada Thioub (Christian Kouakou 69ème). Joueurs non utilisés: Gauthier Gallon –  Nasser Chamed. Entraîneur: Bernard Blaquart.

Le groupe brestois: Hartock – Belau (Labidi 84ème), Diallo, Castan, Bernard (Pelé 70ème)- Grougi (c) Battocchio, Faussurier, Coeff, Joseph-Monrose (Diallo 78ème) - Maupay. Joueurs non utilisés: Leon – Chardonnet. Entraîneur: Jean-Marc Furlan.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité