A la uneActualitésPolitique

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE Nîmes en Marche ! mais tout doucement …

Au Prolé, à 20 heures, avec un soulagement certain quon a acueilli lélection dEmmanuel Macron. Même si... Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Au Prolé, à 20 heures, c'est avec un soulagement certain que l'on a accueilli l'élection d'Emmanuel Macron. Même si... (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Au café le Prolé de Nîmes, siège historique du Parti Communiste Français, si ce soir on était En Marche !, c'était plutôt de la marche au pas.

Voire de la marche à reculons !  Mais bon . C'est toutefois avec un vrai soulagement que les sympathisants de Gauche ont accueilli l'élection d'Emmanuel Macron. Nombreux étaient ceux qui donnaient rendez-vous au futur gouvernement aux prochaines législatives. Dans les rues et sur les avenues de la cité des Antonin, on était bien loin de la liesse populaire qui avait salué l'élection du président socialiste François Mitterrand en 1981 ou de celle, plus policée, qui entérinait un premier front républicain lors du plébiscite en faveur de Jacques Chirac dans son face-à-face avec le père de Marine Le Pen, le leader historique du front National, Jean-Marie, en 2002. Pas de coup de klaxon, pas de drapeau ni de manifestation populaire. Et finalement, une ville Nîmes, qui, rappelons-le avait porté Jean-Luc Mélenchon en tête au premier tour, qui donne l'impression de rester sur un prudent ''quant à moi'' et attend de voir...

Auc café de la grande Bourse, les sympathisants dEmmanuel Macron se retrouvaient Phot: Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Au café de la Grande Bourse, les sympathisants d'Emmanuel Macron se retrouvaient (Photo: Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard).
Les alentours de la Maison carrée présentaient un visage dominical habituel Photo :Philippe Gazvillet de Peney/Objectif Gard)
Les alentours de la Maison carrée présentaient un visage dominical parfaitement habituel (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard).
Fin du décompte tant attendu... Deux militants et très peu dambiance au sein de la Fédération gardoise du PS pour cette soirée électorale et présidentielle (Photo Anthony Maurin)
Fin du décompte tant attendu... 20h précisément. Deux militants et très peu d'ambiance au sein de la Fédération gardoise du PS pour cette soirée électorale et présidentielle (Photo Anthony Maurin).
À 20 heures 30, la place de lHorloge était déserte... Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
À 20 heures 30, la place de l'Horloge était déserte... (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard).

Philippe GAVILLET de PENEY & Antony MAURIN

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société...

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE Nîmes en Marche ! mais tout doucement …”

  1. à 20 heures dans les bureaux de la fédération PS, il ne pouvait pas y avoir beaucoup de monde, nous étions encore dans les bureaux de vote pour le dépouillement. Ce n’est pas très objectif !!!! votre commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité