A la uneActualitésPolitique

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE Sommières s’interroge encore concernant Macron

À Sommières, on na pas eu de problèmes dasseseurs Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
À Sommières, on n'a pas eu de problèmes d’assesseurs (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Dimanche matin. ''Envoyé spécial'' à Sommières dans le cadre de l'élection présidentielle. Au premier tour, les 4 700 habitants la petite commune de caractère avait montré le leur en portant en tête Jean-Luc Mélenchon (27,43%), suivi de Marine Le Pen (25,16%) et d'Emmanuel Macron (19, 45%). La suite ? On vous raconte... 

Sur la route, à hauteur de Calvisson un homme, la cinquantaine bien tassé, fait du stop à un abribus. Bon samaritain, votre serviteur ouvre la porte et questionne.

- "Vous allez où ?"

Réponse du piéton :

"À Sommières !"

Ça tombe bien, moi aussi ! En route j'engage la conversation avec mon passager sur le sujet du jour : l'élection présidentielle.

- "Vous allez voter ?", m'enquis-je.

-"Oui.''

-Vous savez pour qui ?"

-"Vous qui posez tant de questions, vous êtes pour ou contre l'Europe, pour ou contre l'Euro ?", renvoie le gaillard, soupçonneux.

Je n'élude pas et je lui dis que je pense que de sortir de l'alliance européenne mettrait vraisemblablement la France en grande difficulté, au plan économique mais pas que..., qu'à plusieurs on est plus fort, etc.

Séquence nostalgie de la part de mon nouvel ami de trente ans qui se répand : "Pourtant on était bien avec nos Francs. Regardez ! Un 1 euro ça vaut 6 francs ! (6,559, pour être précis !, NDR)..."

En regard de l'argumentaire développé par mon interlocuteur, nul besoin d'être grand clerc pour deviner que notre homme s'est déplacé (un peu grâce à moi !) jusqu'à Sommières pour aller glisser un bulletin en faveur de la représentante du Front National. Je le dépose obligeamment à sa destination et je pars au bureau de vote situé dans un ancien CES recyclé en École primaire La Condamine.

Anthony a voté contre Marine Le Pen et...pour Emmanuel Marcon. À Sommières, cest le seul a avoir accepté dêtre pris en photo Photo : Philippe Gavillet de Peney/objectif Gard)
Anthony a voté contre Marine Le Pen et, à regret,...pour Emmanuel Marcon. À Sommières, c'est le seul a avoir accepté d'être pris en photo (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Sur place, aux dires du président du bureau, et adjoint au maire de la commune, Guy Daniel, pas de problème particulier à signaler en cette matinée électorale. Les assesseurs sont au complet et à 10 heures la participation est en augmentation par rapport au premier tour (14, 17% pour 13, 62, NDR).

Un feu de paille. À 11 heures, on redescend et la courbe s'inverse (24, 29% contre 26,80 au premier tour, NDR). À l'extérieur j'engage la conversation avec des citoyens qui viennent de faire leur devoir. Assistante de vie, Babette, 60 ans se confie : "J'ai fait mon choix. Le même qu'au premier tour. Même si je sais qu'elle ne sera pas élue, j'ai voté Marine Le Pen. Macron a de très bonnes choses à proposer. De bonnes idées... Il est jeune...Moi, ce qui m'incite à voter Le Pen c'est tous ces problèmes liés à l'immigration même si je ne suis pas raciste. Par contre, Marine Le Pen est trop catégorique, très agressive comme l'autre jour au cours du débat télévisé. Je ne sais pas ce qui lui a pris..."

Anthony, 35 ans, sans emploi, a fait un autre choix. Un choix par dépit. Il explique : "J'ai voté Macr...Euh, j'ai voté contre Le Pen... (sourire). Au premier tour j'avais voté Mélenchon. Le fait qu'il ne donne pas de consigne de vote à ses électeurs pour le second tour ne me dérange pas. Ça correspond bien au personnage. C'est bien ! En interne, après la consultation, les Insoumis étaient partagés. Comme moi ! Après avoir échangé avec mon entourage et sur les réseaux sociaux, je me suis résigné à venir voter...contre Le Pen. J'attends, sans trop me faire d'illusion, du prochain président qu'il se penche sur les problèmes environnementaux et sur la transition énergétique. Encore une fois, Macron ne représente pas mes idées. Je crains que l'on perde beaucoup d'acquis sociaux..."

À Sommières, aux terrasses des cafés, on ne parlait pas de lélection présidentielle Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
À Sommières, aux terrasses des cafés, on ne parlait pas de l'élection présidentielle (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

À 61 ans, sans emploi elle aussi, la blonde Marilyn -comme l'actrice, précise-t-elle- s'est fait sa religion depuis longtemps en choisissant une autre blonde : "J'ai voté Marine Le Pen. Dehors les étrangers ! Bientôt, on ne sera plus chez nous ! Ras le bol des attentats ! Il faut fermer les frontières et revenir au Franc...en gardant l'Euro pour les grosses transactions (sic). J'attends de la future présidente qu'elle mette rapidement en place des mesures en ce sens."

À 19 ans tout juste, Chloé, étudiante, revendique des idées de Gauche qui lui avait fait voter Mélenchon au premier scrutin. aujourd'hui, un peu à regret mais en toute connaissance de cause elle a voté Macron pour "que l'on ne vive pas dans un pays gouverné par des gens avec des idées fascistes et xénophobes." Fermez le ban.

Sur le chemin du retour, je suis deux personnes qui sortent du bureau de vote et jettent dans une poubelle le bulletin qu'elles n'ont mis pas mis dans l'urne. "Crétin, tu t'es trompé !...". Éclats de rire... La curiosité du journaliste que je suis ne sera pas satisfaite et je décide d'aller prendre la température ambiante à la terrasse d'un café. Là, dans une ambiance bon enfant, installés au soleil entre amis ou en famille, on parle de tout et de rien. Sauf de l'élection... Retour au bercail...

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

 

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité