A la uneActualitésPolitique

FAIT DU JOUR La victoire d’Emmanuel Macron passe par le Gard

Photo : droits réservés)
Dans le Gard, l'ex-ministre de l'économie a récolté 54,7% des suffrages (Photo D.R)

Emmanuel Macron est le nouveau président de la République. Une victoire que le candidat d'En Marche! doit aussi aux Gardois... Même si dans le département, son écart avec le FN est plus faible.

« La mission est réussie », félicite Jérome Talon. Il y a quelques jours, le référent d’En Marche! dans le Gard, s’était fixé l’objectif suivant : « arriver en tête dans le département au second tour de la Présidentielle.» Ce dimanche, force est de constater que la marche d’Emmanuel Macron vers l’Elysée, passe par le Gard. L’ex-ministre de l’Économie récolte 54,7% des suffrages exprimés, contre 45,2% pour la candidate Front National.

Certes, ce n’est pas un triomphe. Mais sa victoire est significative dans un département où le vote FN est installé, enraciné. La croissance électorale de l’extrême-droite continue de se heurter à ce fameux plafond de verre. Cette non-adhésion des électeurs, toujours enclins à lui faire barrage.

Front Républicain à Nîmes, Alès et Bagnols

Dans les grandes villes, la tendance est flagrante. Au premier tour, les citadins avaient placé le candidat de la France Insoumise en tête. Cette fois, la gauche s'est prononcée massivement pour Emmanuel Macron, même si pour beaucoup, le vote pour un candidat libéral était contre nature. « Je voterai Macron, comme j’ai voté Chirac en 2002 : entre le pire et le moins pire, j’ai choisi le moins pire ! », commentait un retraité CGT.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : à Nîmes, Emmanuel Macron enregistre 65% contre 34% pour Marine Le Pen. À Alès, il dépasse les 60% des suffrages exprimés... Quand à Bagnols, fief de son référent gardois, le candidat d’En Marche! totalise 56%.

Dans le Gard, le Front Républicain n'est pas l'apanage des grandes villes. Appuyés par les communistes, les électeurs des Cévennes de la 5ème circonscription ont placé Emmanuel Macron en tête avec 57,6% des voix, contre 42,3% pour Marine Le Pen. Idem sur la 4ème circonscription : 52,5% pour Emmanuel Macron et 47% pour Marine Le Pen.

Abstention et votes blancs en hausse 

À titre personnel, le maire de Nîmes Jean-Paul Fournier avait aussi décider de voter pour Emmanuel Macron. Aujourd'hui, son seul motif de satisfaction réside dans « le faible score du FN ». Car pour lui, le résultat d'En Marche! démontre surtout la défaite du Front National. Il en veut pour preuve, le taux d’abstention « record » pour une Présidentielle... À Nîmes, la participation chute de cinq points entre les deux tours. Dans le Gard, l’abstention croît de quatre points entre le 23 avril et le 7 mai. Assez rare pour être relevé : le nombre de votes blanc et nul, multiplié par six... Du jamais vu ! 

Les propos du maire de Nîmes sont corroborés par Vincent Bouget. Le secrétaire départemental PCF estime que « l'essentiel est préservé, à savoir la nette défaite de Marine Le Pen, qui fait malgré tout un score très important avec un nombre de suffrages historiquement haut.»

Un FN en embuscade

Ces suffrages se retrouvent sans surprise en Petite Camargue. La présidente du Front National se place ne tête avec 50,9% des voix dans la deuxième circonscription. À Saint-Gilles, le FN renverse la vapeur : il arrive en tête avec 55% des voix contre 44% pour En Marche!. Si « à titre personnel », le score de Front National, « qui n'a pas atteint la barre des 50%, est décevant » pour Nicolas Meizonnet, conseiller départemental FN et proche de Gilbert Collard voit dans ces résultats « de bons présages pour la suite ». Traduisez : les Législatives. Toujours en embuscade, le Front National du Gard plie mais ne rompt pas…

Lire aussiPRÉSIDENTIELLE À Nîmes, les macronistes exultent !

PRÉSIDENTIELLE Les réactions des politiques gardois

PRÉSIDENTIELLE 2ème tour : Beaucaire reste acquise à Marine Le Pen (55%)

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “FAIT DU JOUR La victoire d’Emmanuel Macron passe par le Gard”

  1. Un président élu par une minorité de la population et beaucoup par défaut. + 47 millions personnes inscrites sur les listes (on peut imaginer des personnes non inscrites), + 12 millions d’abstentionnistes, + 35 millions de votants, 31 millions de votes exprimés et + de 20 millions de voix pour Macron. Ça pèse pas lourd, ce système politique est à bout de souffle et antidémocratique. Il faut tout ça pour casser le code du travail, la sécurité sociale… espérons que la rue résistera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité