ActualitésSociété

NÎMES La formation: ciment de l’entreprise de demain

Jacques Prévost à lanimayion, les participants ont pu en savoir plus sur la formation et ses enjeux cruciaux Photo Anthony Maurin).
Avec Jacques Prévost à l'animation, les participants ont pu en savoir plus sur la formation et ses enjeux cruciaux (Photo Anthony Maurin).

Rendez-vous mensuel, les matinales de l’agglo ont pour habitude d’avoir une programmation assez chargée. A l’ordre du jour du rendez-vous de Nîmes Métropole, la formation et sa valorisation dans l’entreprise.

La formation: ciment de l’entreprise de demain, comment l’optimiser? Les métiers de demain pour lesquels les plus jeunes doivent être formés sont une chose mais il ne faut pas oublier les professions d’hier qui souffrent d’un déficit d’image alors qu’elles ont pourtant des besoins grandissants.

Afin de mieux cerner les enjeux de la formation en 2017, deux table-rondes très interactives réunissant des données tous azimuts devaient servir à faire mieux comprendre le rôle de la formation au sein d’une entreprise.

Transition digitale, dématérialisation, carrière multi-emplois, phénomène anxiogène d’accélération de la vie active… Les problèmes pourraient être nombreux mais en tout cas, ils sont repérés et identifiés par les participants impliqués. Pour parler formation, ce mois-ci, les femmes ont pris les commandes des discussions.

Les discussions touchent rapidement le monde des start up, les plateformes web, les bilans de compétences, la réorientation, l’innovation, le système scolaire, le big data, la législation, l’Europe, la valorisation des acquis, la réalité du marché du travail, l’intelligence artificielle, l’accompagnement des ressources, le burn out, le technologies…

La formation est un acteur majeur de la réussite professionnelle d’un individu mais aussi de sa société. Sans formation, l’évolution paraît difficile dans un monde qui ne cesse d’aller toujours plus vite en tout, pour tout. Entre métiers éphémères et savoir-faire ancestraux, les Français doivent conjuguer la société actuelle et le cadre plutôt rigide de la vie active française.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité