ActualitésSociété

NÎMES Alil Vardar explique « Comment garder son mec »

Alil Vardar et son spectacle "Comment garder son mec" sont en représentation dans le cadre de la Feria du Rire Photo Lionel Roy).
Alil Vardar et son spectacle "Comment garder son mec" sont en représentation dans le cadre de la Feria du Rire (Photo Lionel Roy).

Dans le cadre de la Feria du Rire, c'est au tour d'Alil Vardar et de son "Comment garder son mec" de débarquer sur les planches de l'hôtel Novotel Atria. Spectacle à découvrir. Interview.

Pour celles et ceux qui ne vous connaissent pas encore, un petit CV?

Mon nom et mon prénom ne collent pas avec ma tête! J'ai des origines albanaises et comme on ne connaît pas l'Albanie mais qu'on a quand même un avis sur le pays, j'en parle au début du spectacle! Sinon, je suis un comédien belge qui a connu une première vie en Belgique mais qui, comme tous les Belges, voulait avoir un public francophone un peu plus nombreux. En Belgique il y a 4 millions de francophones quand en France vous êtes plus de 60 millions!

 

Vous voilà débarquer en Occitanie à la fin des années 1990...

Oui, je suis donc arrivé à Toulouse  en 1998. J'ai racheté un café-théâtre puis j'ai pondu le Clan des Divorcés, une pièce diffusée sur France 4 et C8, c'est elle qui m'a donné cette lumière. J'ai fait un peu de télé, les gens ont une drôle de vision de notre métier. En tout cas, c'est particulier... Il faut qu'on soit vu à la télévision, cela décuple tout, le bien mais aussi le mal! C'est un truc de fou, les médias ne font pas le travail de l'artiste mais ils sont devenus un véritable accélérateur de notoriété.

 

Pourquoi avoir attendu aussi longtemps avant de monter sur scène seul et à 40 ans passés?

Je ne me sentais pas prêt avant. Je n'avais pas ce culot, j'étais peut-être complexé, en tout cas je pensais que le public n'en aurait rien à faire. Passé 45 ans, j'ai commencé l'année dernière avec ce spectacle dont l'univers reste proche de l'esprit que l'on peut trouver dans mes créations habituelles.

 

Dates parisiennes, tournée provinciale, le show est-il prêt pour être joué à Nîmes?

Le spectacle est rodé et mis en scène par Eric Carrière (NDLR un Chevalier du Fiel) qui et un ami de 20 ans. Les Chevaliers sont des amis de 20 ans, quand je suis arrivé à Toulouse, sur leurs terres. Malgré le succès qu'ils connaissent, ils ne changent pas et sont toujours aussi sympas et humains. Eric m'a amené chez Drucker, il a eu cette gentillesse et sans lui... Bref, j'aimerais bien pouvoir les aider mais ils sont vraiment trop forts et n'ont pas besoin de moi... Ils peuvent filer des complexes! En tout cas, le spectacle est en permanente évolution et nous travaillons conjointement dessus.

 

De quoi parle "Comment garder son mec"? Vous faites le service après vente?

C'est un gars qui donne des conseils aux femmes pour qu'elles arrivent à garder leur mec. Tout part d'une vérité. Je leur dis d'arrêter de fouiller les téléphones, de fantasmer les tromperies, de laisser du temps libre aux hommes... Il y a toujours une vanne mais les conseils sont vrais! Par contre, je ne fais pas le service après vente. On n'est pas à la messe non plus! Beaucoup de couples se forment au spectacle, je reçois pas mal de mails qui l'attestent.

 

Vous connaissez bien la Feria du Rire, pourquoi aimez-vous y venir?

J'adore! C'est un travail de fond en local et souvent dans l'ombre qui est fait. Je tire mon chapeau à ces gens qui oeuvrent au quotidien pour faire sortir et tourner des artistes. La Feria du Rire est partie de rien et est devenue au fil du temps un événement incontournable dans le sud. J'aime venir m'y produire car nous sommes toujours bien accueillis.

 

Ceux qui ne pourront pas vous voir vendredi, comment pourront-ils se rattraper?

La veille du spectacle nîmois je suis à Béziers. Après Nîmes, je serai à Palavas puis à Toulouse ce dimanche pour un spectacle des Chevaliers du Fiel qui sera retransmis sur C8. Lundi je pars au Mexique pour des vacances bien méritées après avoir joué 14 fois par semaine à Paris pendant quelques mois et 18 dates de tournée en France. Cet été je serai au festival d'Avignon mais pour la rentrée 2018, je suis en train d'écrire une comédie.

 

Parlons un peu de vos attaches locales...

Honnêtement, je suis ravi de venir à Nîmes! Sans blague, j'ai beaucoup d'affection pour la région, j'ai des attaches dans le coin, ma femme est d'Avignon et mes enfants sont nés à Rochefort-du-Gard. Les gens sont sympas, ils savent faire la fête... J'aime ce public, il m'a toujours plébiscité de Toulouse à Avignon,  le public du sud fut mon premier public et je l'aime.

Vendredi 19 mai à l'hôtel Novotel Atria à 20h30. Tarif: 36 euros. Information et réservation au 04.67.50.39.56 ou sur www.vincentribera-spectacles.com.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité