A la uneActualités

ALÈS États généraux du cœur de ville : place à l’action

Alès. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Alès. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Suite aux États généraux du cœur de ville, le maire Max Roustan a présenté ce vendredi matin les premières actions déjà mises en œuvre ou sur le point de l’être.

Le « relooking » du cœur de ville est en marche. Quelques semaines après la présentation, au grand public, des résultats de la grande concertation menée avec les habitants, l’heure est venue de concrétiser 38 actions d’ici 2020. Certaines sont déjà réalisées, concernant notamment le stationnement, avec la mise en place d’une heure gratuite dans les parkings de structure, du demi-tarif en surface dans l’hyper centre et de nouveaux panneaux de signalisation. Sur le même thème, un nouveau parking de 105 places au square Sauvage est en cours de création. Par ailleurs, de nouvelles machines de nettoyage électrique – les gluttons – sont opérationnelles pour une meilleure propreté des rues et des places, et le pourtour des arènes du Tempéras fait l’objet de travaux de rénovation.

Si plusieurs mesures ont été déployées, de nombreuses autres démarches restent à entreprendre. À commencer par un sujet qui ne fait pas l’unanimité : la piétonisation. « C’est la question la plus délicate de ces États généraux », souligne Max Roustan. À partir du 24 juin, la ville testera les « samedis piétons » dans les rues d’Avéjan, du Docteur Serres et de Beauteville. Dès cet été également, les Alésiens pourront profiter du théâtre de verdure du Bosquet, qui avait fermé il y a quatre ans. Une nouvelle scène sera aménagée et accueillera la fête de la musique et 11 soirées de spectacles en juillet et août. La saison estivale sera également marquée par l’aménagement d’espaces verts, de bancs et de fontaines devant le temple, et d’appareils de street-fitness sur certaines places pour faire du sport en cœur de ville. C’est aussi cet été qu’un groupe de travail avec les étaliers de l’Abbaye et les commerçants extérieurs commencera à réfléchir à un cahier des charges pour la rénovation des halles, dont les travaux devraient débuter mi-2018. « Pas d’affolement sur ce projet, les choses se feront tranquillement et dans la concertation », assure le maire.

Bien d’autres actions restent à engager dans les mois à venir et les prochaines années : aire de jeux sur la place Gabriel Péri (septembre 2017), création d’une catégorie commerce au concours Alès Audace (septembre 2017), application pour smartphone de type « ma ville dans ma poche » (courant 2017), agrandissement de la médiathèque Daudet (fin 2018), plus d’espaces pour les piétons en cœur de ville (1er semestre 2018), guichet unique de l’habitat (2017-2020), ouverture de la place des Martyrs vers le cœur de ville (2018-2019), lieu pour les jeunes au sein de l’espace André Chamson (2e semestre 2018), renouvellement urbain (2019), embellissement de la grand’rue Jean Moulin (2018-2020), taxation des locaux commerciaux vacants (2018), bornes wifi dans la ville (courant 2017), réorganisation des transports en communs (2017-2018), lieu d’accueil des SDF (2017-2018), aménagement des berges du Gardon (2018-2019)…

Lire aussi :

ALÈS L’énorme “relooking” du cœur de ville

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close