A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Les Crocos prennent des points mais perdent aux poings

Ousmane Cissokho, pour son retour, naura pas pu changer la donne Photo Archives Anthony Maurin).
Ousmane Cissokho (Photo Archives Anthony Maurin).

38ème et dernière journée de Ligue 2. Le Nîmes Olympique se déplaçait en Mayenne pour affronter le Stade Lavallois dernier du championnat. Un ultime match et un espoir un peu fou, monter en Ligue 1. Tout était encore possible. Score final: 1-2!

Au stade Francis Le Basser, le Nîmes Olympique devait atteindre les sommets. Face aux Tango, les Crocos, derniers prétendants à la montée, n'avaient qu'une issue possible, la victoire. Impératif, le succès passait par une onzième victoire à l'extérieur... En espérant que Strasbourg, Amiens, Troyes, Lens ou Brest fassent moins bien, pas facile mais jouable car Nîmes pouvait même être champion!

3ème minute et première tentative de Savanier à l'entrée de la surface. Sa frappe est trop faiblarde pour inquiéter Cappone. Deux minutes plus tard, Thioub transperce le premier rideau défensif et prend de l'avance. Le Croco file sur le côté droit et passe en retrait à Cissokho alors situé au point de penalty. Le tir est stoppé par le portier. Dans la foulée, Mayela s'active et fait briller Marillat pour une première parade décisive et du bout du pied. A noter que le gardien gardois joue face au soleil et que le soleil se couche. Corner suivant et tête lavalloise sur le poteau nîmois... Ouf, c'est chaud!

Acculés, les Crocos sont en danger

En bleu, maillot fétiche cette saison, les Crocos sont vaillants à l'image d'Alakouche qui sauve les siens sur une frappe vicelarde de Wissa à la 13ème. Incroyable incompréhension entre les défenseurs nîmois heureusement arrêtée par un hors-jeu des Lavallois qui fait du bien à voir... On était mal! Le Nîmes Olympique temporise, joue long, a la possession mais ne se procure pas d'occasion franche.

Un peu désorganisés, les Nîmois n'ont pas l'air à leur aise mais suggèrent quelques fulgurances. Les Tangos vont y mettre un terme et à la 28ème, Wissa marque son but et tue les tenus espoirs restants. Après une magnifique passe de Malonga dans le dos des défenseurs crocos, le jeune attaquant se régale et crucifie Marillat en face à face. 1-0, dommage. 35ème, Alakouch gratte le ballon à Wissa, le passe à Ripart qui se retrouve en position de tir. Sa frappe déviée en corner par l'attentif Cappone.

Dans son malheur de relégation la Mayenne peut être fière de sa jeune garde montante. 40ème minute, Mayela fait une nouvelle fois sortir un Marillat très inspiré qui lui chipe le ballon dans les pieds alors que le Lavallois allait tirer et certainement faire le break! A la pause, Nîmes reste 6ème... Dur, dur.

Et soudain... Thioub!

Au retour des vestiaires, Laval se montre immédiatement dangereux et Marillat doit s'interposer avec fougue pour éviter l'assommoir. En combinant, Thioub et Ripart donnent le change mais ne parviennent pas à tirer. Cissokho y arrive à la 49ème mais sa frappe enroulée ne l'est pas assez pour effrayer Cappone. Laval poursuit ses assauts et Nîmes est à deux doigts de prendre l'eau. Imprécision, fautes, glissades, le Nîmes Olympique joue timoré et ne dominent plus.

Thioub redonne espoir aux Crocos à la 57ème! Tacle magistral d'Alakouch dans son camp, Thioub récupère le ballon et file droit au but. Il y va, pousse loin le ballon, continue, poursuit, slalome, crochète et tire alors qu'il est déjà à bout portant... Sa frappe prend Cappone à contre-pied et permet au Nîmes Olympique d'égaliser! 1-1. Ça part de là?

62ème, 25 mètres et Savanier à la baguette d'un coup-franc qui heurte violemment le poteau de Laval. Cissokho semble en position de récupérer la balle mais s'emmêle les pinceaux... Dans la foulée, c'est le capitaine Briançon qui, du bout du pied, intercepte un centre dangereux. Globalement, cette seconde période est de meilleure qualité.

Des regrets?

Cissokho déboule à la 70ème sur son côté gauche. Il centre fort devant le but mais le jeune Afougou dégage en catastrophe. A l'instar de son compère Cissokho, Thioub perfore la défense lavalloise sur la droite. A la 78ème, il efface ses adversaires et centre en direction de Kouakou fraîchement entré en jeu. L'attaquant, sans appui, ne peut tirer... Valls reprend un ballon de volée à l'entrée de la surface mais Cappone veille au grain et stoppe la frappe (80ème).

Thioub continue son excellent match et ses facéties techniques. Il talonne vers Kouakou dont la frappe touche un nuage. Décidément, les Crocos auraient pu marquer et creuser le trou. Autre occasion pour Kouakou mais aussi Cissokho. Le ballon ne veut pas rentrer, hallucinant et nous sommes déjà à la 84ème... Une minute plus tard, Alakouch force le passage et obtient le coup-franc. Savanier le tire, Kouakou s'élance, prend le ballon de la tête mais décadre une nouvelle fois. Il faut dire que le geste compliqué à exécuter.

Penalty pour Nîmes! Faute sur Thioub, monsieur Thual siffle. L'attaquant entre dans la surface et est poursuivi par trois Lavallois, faute? peut-être pas mais Savanier transforme le penalty et Nîmes prend les devants et remplit sa part du contrat! 1-2 à la 88ème! Merci les gars! Le Nîmes Olympique termine cette magnifique saison à la 6ème place de la Ligue 2. Quelques regrets, un peu d'espoir et un grand merci, c'était vraiment sympa!

 

Fiche technique SLMFC-NO:

Spectateurs: NC.

Score: 1-2 (1-0).

Buts: Wissa (28ème), Thioub (57ème), Savanier (PEN 88ème).

Conditions: Soleil, pluie, trombes d'eau et pelouse correcte.

Arbitre: M. Olivier Thual.

Avertissements: Glombard (45ème), Alakouch (72ème), Azouni (73ème).

Expulsion:.

Le groupe nîmois: Yan Marillat - Sofiane Alakouch, Anthony Marin (Karim Aït Fana 58ème), Anthony Briançon (C), Zié Diabaté (Christian Kouakou 76ème) -  Téji Savanier (bravo pour le titre de meilleur passeur!), Larry Azouni, Théo Valls - Ousmane Cissokho (Florian Fabre 89ème), Renaud Ripart et Sada Thioub. Joueurs non utilisés: Gauthier Gallon – Gaëtan Paquiez. Entraîneur: Bernard Blaquart (bravo coach!).

Le groupe lavallois: Cappone, Afougou, Glombard, Couturier (Mendes 82ème), Karagiannis, Malonga, Alla (C), Neyou, Nsikulu (Saint-Louis 77ème), Wissa et Mayela (Dembélé 66ème). Joueurs non utilisés: Lesec, Rousselet. Entraîneur: Thierry Goudet.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 31 ans et suis journaliste depuis près de dix ans. Nouveau dans l'équipe d'Objectif Gard, je suis en charge de l'actualité de la Camargue Gardoise. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close