Politique

LÉGISLATIVES Annie Chapelier porte les couleurs de Macron sur la 4e

Gérard Unternaeher et Annie Chapelier. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Gérard Unternaeher et Annie Chapelier. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Hier soir, devant une soixantaine de personnes rassemblées dans la salle polyvalente de Méjannes-lès-Alès, Annie Chapelier a lancé sa campagne pour les élections législatives.

Elle ne savait pas, il y a encore dix jours, qu’elle serait la candidate d’En Marche pour la 4e circonscription. Annie Chapelier, infirmière anesthésiste à l’hôpital Carémeau de Nîmes, a bel et bien été choisie, à sa plus grande surprise, pour incarner localement le projet d’Emmanuel Macron. Hier soir, pour la première fois, elle s’exprimait en tant que candidate devant le grand public à l’occasion de son lancement de campagne. « Je vous demande un peu d’indulgence, je suis nouvelle en politique », sourit-elle avant de poursuivre : « J’avais préparé des notes mais finalement je vais improviser ».

Entourée de son suppléant, Gérard Unternaeher, et de son équipe, Annie Chapelier assume d’être « une parfaite inconnue auprès de la population ». Née au Canada, elle est arrivée à Moussac avec ses parents à l’âge de trois ans. Après être partie pour ses études et avoir voyagé sur plusieurs continents dans le cadre de son métier, cette maman de deux grandes filles vit aujourd’hui dans le village qui l’a accueillie toute son enfance et sa jeunesse.

Son engagement politique auprès d’Emmanuel Macron n’était pas, au départ, dans une optique électorale. « Je n’ai jamais été ni de droite, ni de gauche. J’étais plutôt vers une couleur écolo, explique-t-elle. Si j’ai adhéré auprès d’En Marche, c’est parce que pour la première fois je me retrouvais dans les valeurs d’un mouvement ». Avec des idées qui lui sont chères, comme « la parité absolue, la représentation de la société civile, la démocratie participative, le droit à l’erreur »...

Annie Chapelier dispose désormais de trois semaines pour convaincre les électeurs. « Si vous voulez que la France change, si vous voulez lui redonner son élan et son positivisme, il faut donner des armes à Emmanuel Macron en votant pour des gens comme moi », assène Annie Chapelier, qui s’engage, en cas d’élection, « à être accessible et disponible ».

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “LÉGISLATIVES Annie Chapelier porte les couleurs de Macron sur la 4e”

  1. bonne chance mme chapelier j’aurais voté pour vous sans hésitation, mais vous n’êtes pas sur ma circonscription, hélas la candidate REM sur ma circonscription, la 1ère, ne me plait pas du tout du tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité