ActualitésSociété

LUNDI SANTE Ouvrez-la… mais pour de bonnes raisons!

dentiste

Les acteurs médico-sociaux du Gard, autour de la CPAM, des syndicats de chirurgiens-dentistes et des médecins généralistes se réunissaient pour célébrer à leur manière la journée mondiale de la santé bucco-dentaire du 19 mai. Dans le Gard, ça va bouger!

Comme tout le monde de la santé bucco-dentaire était réuni, le lancement de la grande campagne de sensibilisation auprès de la population gardoise visait à renforcer la prévention bucco-dentaire pour, au moins, les trois prochaines années autour d’un programme de santé publique ambitieux.

"Les enfants gardois vont avoir la plus belle dentition des enfants de France! Malgré notre système de santé, les caries non soignées sont trop nombreuses et atteignent, dans certains classes, le taux record de 70% des élèves... Mais nous avons des raisons d'être optimistes, il existe un consensus sur la question et nous nous donnons du temps, trois ans, pour arriver à des résultats positifs afin de diviser par deux le nombre d'enfants qui n'ont pas recours aux soins dentaires. Nous devons vraiment interpeller la responsabilité parentale" estime Christian Fatoux, directeur de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie du Gard.

Pour des dents saines tout au long de la vie, tout semble se jouer dans les premières années de l'enfance et de l'adolescence. Les actions fortes que mettent an place les acteurs gardois de la santé bucco-dentaire sont pour l'instant axées sur les très jeunes et sur leurs parents. Et pour cause, 40% des Gardois n'ont pas consulté de chirurgien-dentiste au cours des deux dernières années, seules 10% des femme enceintes vont passer l'examen bucco-dentaire pourtant gratuit et un tiers des enfants et ados gardois le font... Pas terrible!

Pour ce premier cycle, les objectifs sont élevés. La CPAM veut qu'au moins 50% des femmes enceintes puissent faire leur examen bucco-dentaire gratuit, que 90% des enfants de quatre ans voient au moins une fois leur chirurgien-dentiste et que seuls 27,5% des enfants présentent des caries non soignées en CP contre 55% aujourd'hui. Enfin, les spécialistes espèrent que 75% des enfants de six ans aillent à leur examen gratuit contre 50% aujourd'hui.

Pourquoi? Pour faire évoluer les comportements et les bonnes pratiques, pour inciter à un suivi dentaire régulier et pour promouvoir l'utilisation des offres de services bucco-dentaires. "Il n'y a pas de fatalité, les solutions, on les a!" pouvait-on entendre. En effet, il ne faut pas attendre d'avoir mal aux dents pour aller voir le dentiste... On ne peut faire que des économies en y allant, c'est peu coûteux quand c'est vertueux! La santé de la bouche a un lien étroit avec la santé générale. Sous leurs airs désuets, les dents de lait doivent être soignées, c'est impératif. Si les enfants ont pour habitude d'aller faire un petit tour chez le dentiste dès leur plus jeune âge, plus de raison d'avoir peur d'y aller quand le mal arrive. Allez les Gardois, on se met à sourire!

Le 14 juin prochain, une journée de dépistage sera organisée dans le département.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité