A la unePolitique

LÉGISLATIVES 4e circo : Carole Delga vient soutenir Fabrice Verdier à Pont-St-Esprit

La présidente de la Région Carole Delga est montée sur le toit du prieuré Saint-Pierre de Pont, rénové avec l'aide du Conseil régional, avec le député et candidat Fabrice Verdier, le maire de Pont Roger Castillon et la suppléante de Fabrice Verdier Claire Lapeyronie (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La présidente de la Région Carole Delga est montée sur le toit du prieuré Saint-Pierre de Pont, rénové avec l'aide du Conseil régional, avec le député et candidat Fabrice Verdier, le maire de Pont Roger Castillon et la suppléante de Fabrice Verdier Claire Lapeyronie (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La présidente de la région Occitanie est venue tout au bout — pardon à la « porte d’entrée » — de la région ce samedi après-midi.

A Pont-Saint-Esprit, deuxième étape de sa tournée gardoise du jour après Vauvert et avant Alès, la présidente PS de la région est venue soutenir le député sortant et conseiller régional (PS lui aussi) Fabrice Verdier. L’occasion aussi pour elle de réaffirmer que non, Pont-Saint-Esprit n’est pas oubliée tout au bout de cette région qui fait la taille de l’Autriche.

« En 18 mois, la région a investi 15 millions d’euros sur la 4e circonscription »

« Le Gard rhodanien n’est pas et ne sera jamais oublié, martèle Fabrice Verdier. Notre présence et notre bilan l’attestent. » Et le parlementaire de citer les travaux du prieuré Saint-Pierre ou du lavoir municipal, pour lesquels lui et la région ont mis au pot. « En 18 mois, la région a investi 15 millions d’euros sur la quatrième circonscription », rappellera à trois reprises Carole Delga. Pour Pont-Saint-Esprit, ça veut dire « plus de 100 000 euros chaque année au pôle de compétitivité Trimatec, un soutien il y a moins de 6 mois à l’huilerie Emile Noël, 160 000 euros pour le lavoir municipal et 113 000 euros pour le prieuré, et on va attribuer à la rentrée une subvention pour l’étude de la rénovation de l’escalier Saint-Pierre », énumère la présidente la région. Sur la circonscription, la région investit également « deux millions d’euros par an en fonctionnement sur la formation sanitaire et sociale, qui correspond à un besoin de la population et montre un taux d’employabilité remarquable », affirme Carole Delga.

Autre dossier et non des moindres, sujet de campagne sur les troisième et quatrième circonscriptions, la réouverture de la ligne de TER rive droite du Rhône, sur laquelle la région s’est engagée. « En septembre nous lancerons les études pré-opérationnelles, on rentre dans les questions de faisabilité technique », précise Carole Delga, avant d’avancer une date pour la réouverture : « fin 2021. » Voie ferrée toujours, la région « aidera » pour le problématique passage à niveau 18, sur la route d’Ardèche.

« On est dans l’efficacité, pas que dans la com’ »

Autant de dossiers qui concernent plus le conseiller régional Verdier que le député Verdier ? Pas si sûr pour la présidente : « j’ai besoin d’avoir des députés comme Fabrice, qui a toujours su porter un message fort pour les dossiers de la circonscription », comprendre que Fabrice Verdier a su jouer son rôle de lobbyiste, enfin de « relais », de son territoire. Plus largement, Carole Delga ne tarit pas d’éloges sur le parlementaire sortant : « j’ai une totale confiance en lui, c’est un élu d’expérience, rassembleur, progressiste, constructif. »

Et Carole Delga reconnaît en Fabrice Verdier une même vision de la politique, « on veut renouveler les pratiques, et être sur le terrain dans la proximité et l’efficacité. » Fabrice Verdier insiste sur les « promesses tenues » : le sauvetage du Cévenol, qui relie Nîmes à Clermont-Ferrand, l’aide à la plantation des jeunes viticulteurs que la région a repris après l’arrêt de l’Etat, le lancement de la réouverture de la ligne Alès-Bessèges… « On est dans l’efficacité, pas que dans la com’ », résume Fabrice Verdier, quand sa suppléante Claire Lapeyronie loue son « pragmatisme. » Un député qui met aussi en avant ses bonnes relations avec les institutions : « quand on a l’écoute du président du Département et de la présidente de la Région, les projets arrivent à leur terme. Ce sont des soutiens importants pour ce territoire qui en a grand besoin. » Comprendre : avec un(e) autre, ce serait plus difficile.

Et Fabrice Verdier, même s’il n’a « pas abandonné (ses) convictions », compte « rassembler pour les territoires » en s’inscrivant « dans une majorité pour la France, en étant constructif et vigilant », affirmera Carole Delga, résumant leur position commune. Le changement dans la continuité, somme toute.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “LÉGISLATIVES 4e circo : Carole Delga vient soutenir Fabrice Verdier à Pont-St-Esprit”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité