ActualitésSociété

NÎMES Une journée sans tabac, le début d’une nouvelle vie

Le tabac, c'est tabou ils en viendront tous à bout sous l'effet d'un hypnothérapeute et d'un mentaliste pour une première mondiale inscrite au Guinness Book des Records (Photo DR)
Le tabac, c'est tabou ils en viendront tous à bout (Photo DR)

L'Hôpital Privé les Franciscaines organise, mercredi 31 mai dans le hall d'accueil, une journée de prévention et d'information pour la journée mondiale sans tabac.

Le tabac et ses nuisances fait partie des fléaux sanitaires qui déferlent sur le monde depuis près d'un siècle. Entre agents addictifs, de texture et produits chimiques, les cigarettes n'ont pas bonne presse dans l'univers de la santé. Et pour cause, on se rend vite compte que le lobby est surpuissant et international, difficile d'endiguer un tel flots de marketing...

Alors il faut s'en sortir seul car on ne peut pas dire que l'Etat fasse de gros efforts. Ouverte à tous, cette journée organisée aux Franciscaines a pour objectif d’informer le grand public et les salariés sur les bénéfices de l’arrêt du tabac, notamment avant une intervention chirurgicale. Une infirmière tabacologue sera présente de 10h à 12h15 pour animer un atelier et une exposition d’affiches pour permettre aux participants de mieux connaître les bienfaits de l’arrêt du tabac. La ligue contre le cancer mettra à disposition un test respiratoire et un kit d’arrêt du tabac gratuits et répondra aux questions de 10h à 16h.

Logique donc de retrouver ce genre de journée mise en place dans cette clinique. Parmi les quatre grands pôles d'activité qui caractérisent les Franciscaines, ont retrouve évidemment le pôle coeur et poumon mais aussi le pôle neurochirurgical, l'orthopédie - rachis et des spécialités telles que l'ophtalmologie, l'ORL ou encore le maxillo facial.

Dans chacun de ces pôles, notre objectif est de vous offrir à la fois les moyens de diagnostic et les moyens de traitement les plus adaptés et modernes.

Mais la médecine et les technologies qu'elle met en oeuvre ne peuvent se passer de la prise en compte globale des besoins fondamentaux de chaque personne: c'est ce que nos équipes s'efforcent de faire chaque jour.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité