Politique

GARD Législatives : Lutte ouvrière remet le couvert

Lutte ouvrière entend continuer le combat en faveur de la classe ouvrière (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Lutte Ouvrière entend continuer le combat en faveur de la classe ouvrière (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Dans la foulée de l'élection présidentielle, rassemblés derrière leur leader Nathalie Arthaud, les militants gardois d’extrême-Gauche de Lutte Ouvrière présenteront des candidats dans les six circonscriptions du département. Mais aussi dans toutes les autres circonscriptions de France, DOM (Département d'outre-mer) et TOM (Territoire d'outre-mer) compris.

Ils ne se font pas vraiment d'illusions et considèrent que "les élections n'ont jamais rien réglé" mais ils veulent participer aux élections, "un moment plus favorable que d'autres pour faire entendre nos propositions car les Français sont plus attentifs à la politique à cette période." Et, pourquoi pas, pour y faire entendre la voix des travailleurs...

Pour les militants-candidats, il s'agit de "permettre à ceux qui ont soutenu Nathalie Arthaud (créditée au final de 0,6% des voix au soir du premier tour de l'élection présidentielle, NDR) de refaire un geste." Se revendiquant comme les derniers dépositaires de l'idéologie Communiste, ils prônent un certain nombre de mesures en faveur des travailleurs, plus que jamais menacés, selon eux, depuis l'élection d'Emmanuel Macron à la Présidence de la République française. "Il faut interdire des licenciements, répartir le travail entre tous sans diminution des salaires pour mettre fin au chômage. Il faut augmenter les salaires et les indexer sur la hausse des prix et des taxes pour qu'aucun salaire ne soit inférieur à 1 800 euros net. Par ailleurs, il faut mettre un terme au secret des affaires afin que les travailleurs et la population puissent mettre en lumière les méfaits du Grand Capitalisme. L'argent public doit aller aux services publics utiles à la population comme l'Éducation, la Santé et les Transports publics", égraine pêle-mêle la porte-parole de l'Union Communiste Internationaliste (la véritable appellation de Lutte Ouvrière, NDR), Isabelle Leclerc, candidate sur la 1ere circonscription gardoise.

Pour Lutte Ouvrière, le salut passe par la lutte des travailleurs et la pression que le peuple uni serait à même de mettre sur le Capital. Dans cette optique, pour eux Mélenchon est tout sauf une alternative crédible : "Il ne veut pas s'attaquer au capitalisme. Nous sommes les seuls à défendre les travailleurs."

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

 

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité