Faits Divers

SAINT-GILLES Il fouette son enfant à coups de fil électrique: le père de famille écroué

(Photo Anthony Maurin).
Photo illustration A.M/ Objectif Gard

Elle est parvenue à se rendre à la caserne de gendarmerie de Saint-Gilles pour déposer plainte. Depuis des années une famille, une femme et ses 4 enfants âgés de 2 ans à 14 ans, vivraient sous les coups d'un homme trop violent.

Le dernier fait date du 2 juin dernier. Un jeune de 14 ans, le fils aîné d'un couple de commerçants de Saint-Gilles, a été roué de coups de fil électrique par son père, un homme de 34 ans. L'adolescent, le corps martyrisé par les blessures, bénéficie de 10 jours d'ITT. "Je regrette, je ne l'explique pas. Je n'ai jamais eu de problèmes avec ma famille. Je suis marié depuis 17 ans et tout va bien", prétend le prévenu, détenu depuis vendredi dernier... Il demande d'être remis en liberté en attendant son procès sur le fond de l'affaire. "Attendez, vous êtes là pour des violences habituelles, pas pour un cas isolé. Votre femme et vos enfants, ils en ont assez", estime Christine Ruellan qui préside l'audience des comparutions immédiates ce mardi matin. " Votre épouse a le corps ravagé de coups, les violences sur toute la famille sont d'une particulière gravité, et vous n'en avez pas conscience", reprend le conseil de l'épouse du prévenu. Déjà, à plusieurs reprises lors des dernières années la mère de famille avait déposé des mains courantes ou des plaintes concernant les agissements de son mari.

"Je vous demande sans surprise le maintien en détention de monsieur à cause du risque de réitération de l'infraction. Je m'appuie aussi sur l'expertise psychiatrique alarmante qui déclare le prévenu d'une dangerosité criminologique", estime le vice-procureur Patrick Bottero. "Il va suivre un travail de prise en charge psychologique et thérapeutique, il sait qu'il a des problèmes" note Maître Laurence Aguilar, conseil du père. Le prévenu attendra de la maison d'arrêt son procès devant le tribunal correctionnel de Nîmes dans quelques semaines. Les magistrats ont décidé de le maintenir en détention.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité